Champs-Elysées film festival 2015 – Photos, Vidéos, Critiques…

Voilà, le Champs-Elysées film festival 2015 est terminé  et il est temps de faire le bilan…

Une fois encore nous avons vu de très beaux films, avons eu des coups de coeurs, expérimentés quelques films étranges voir très mauvais aussi mais dans tous les cas, des films à découvrir. Nous avons également eu la chance de faire de belles rencontres, d’assister à de prestigieuses Master Class également, bref tout ce qui fait que ce festival est une fois encore une réussite.

Malgré tout, ce ne serait pas être 100% Honnête que de prétendre que tout était parfait et je vais pointer du doigt certains couacs au niveau de l’organisation avec l’espoir que cette fois ceci soit entendu et rectifié pour les 5 ans du festival car ce genre de défauts et soucis malheureusement reviennent encore et encore, année après année…

Premiere chose à modifier, se souvenir que ceux qui font vivre le festival sont les Acheteurs de billets et pass et donc séparer le public des « invités », « Amis de… » etc pour les cérémonie d’ouvertures et de clôtures est une honte incroyable car cela donne vraiment un côté ridicule au festival qui se congratule entre people pendant que le petit peuple attend sagement dans la petite salle d’à côté.

Autre problème aussi, bien choisir ses présidents car si Jeremy irons a joué le jeu à fond, et malgré si je l’aime beaucoup, le choix d’Emilie Dequenne est discutable. En 2 semaines de festival, je ne l’ai vue à aucune projection, a juste fait a belle dans les salles réservées aux invités et sur le photocall, bref une présidente sans nitré et totalement transparente. Un grand regret.

La gestion des files d’attentes est aussi à revoir. A chaque séance c’était le bordel (essentiellement au Publicis) où on fait sortir des gens de la salle pour mieux les faire rentrer à nouveau (alors que vendre un Billet Duo Film + Master Class aurait été plus intelligent), ou encore des files pour achat de billet avec des files pour ceux ayant le billet et en bonus parfois une file invité… Bref cela allait jusqu’à 3 files par soir et personne ne sait où aller. Quand on ne se fait pas dépasser par une pseudo Guest avec un carton d’invitation qui pour le coup se sent supérieur.

Enfin, selon moi les détenteurs du pass devrait avoir la chance de rencontrer hors Q&A les réalisateurs, acteurs etc dans un autre cadre tel que sur la fameuse terrasse du Publicis, cela ajouterait une plus value à l’achat du pass car soyons honnête, pour peux que l’on ait la carte UGC, on pourrait très bien obtenir des places facilement car aucune séance n’est complète donc aucun intérêt réel d’acheter le pass du festival.

Enfin, ce festival manque cruellement d’invité « jeunes » avec des acteurs US plus actuels comme ce fut le cas avec Chris Colfer il y a deux ans. En effet cela permet de donner une plus grande visibilité au festival, de voir des salles remplies etc… Et ici, le fait de proposer une séance de dédicace pour les détenteurs du Pass avec ces dits acteurs serait une bonne méthode pour en vendre plus et d’y ajouter une réelle Plus value.

Enfin, proposer des nuits à un réalisateur est une super idée mais la nuit ne devrait pas débuter à 19H00 et se terminer à 2H00 car cela bloque ceux se déplaçant en moyens de transport. Une nuit spéciale devrait débuter à 23H00 jusque 5H00 avec ambiance, thème, goodies etc et rendre ceci magique.

Voilà pour moi les petites choses à améliorer pour ce festival que j’adore réellement et que je soutiens depuis 4 ans déjà. Malgré tout cette année 2015 aura été une réussite et une très agréable expérience et dors et déjà je peux dire que je serai présent à nouveau l’an prochain.

Les premières critiques sont déjà disponibles, avant même le début du festival:

Camp X-ray – A perdre la raison – Pas son genre – Rosetta – The Jazz singer – Killer Joe – L’exorciste – La résistance de l’air

Voici également les critiques réalisées depuis l’ouverture du festival:

Valley of love – Cartel Land – The road Within – Le convoi de la peur (Sorcerer) – Nasty Baby – Franny – Asphalte – Welcome to Leith Une saison blanche et sèche – The rose – Une famille à louer – Daddy Cool – La volante – 6 years

Ainsi que notre partie Musique au ciné qui revient sur quelques Bandes originales

Giorgio Moroder (Midnight Express) – Camp X-ray: Découvrez la chanson générique – Bette Midler pour la BO de The rose – The Oogum Boogum Song – (Infinitely Polar Bear) – Oh Honey chante Get it right (The road Within)

Master class (vidéos et photos)

William Friedkin – Matthew Heineman (Cartel Land) – Gren Wells (The road within) – Sebastian Silva (Nasty Baby) – Vilmos Zsigmond – Euzhan Palcy – Andrew Renzi (Franny) – Jeremy ironsUne famille à louer – Master Class de Sir Alan Parker – La volante


« Ici toutes les photos du festival, jour après jour »


Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :