Cette semaine dans les salles

  • Eiffel (Pathé Films) Nouveau long de Martin Bourboulon après Papa Ou Maman (2.88m) et Papa Ou Maman 2 (1.36M).

Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu’il crée quelque chose de spectaculaire pour l’Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s’intéresse qu’au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu’il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l’inspire à changer l’horizon de Paris pour toujours.

CRITIQUE

  • Julie (En 12 Chapitres) (Memento) Nouveau long de Joachim Trier après Nouvelle Donne (6.1k), Oslo 31 Août (159.1k), Back Home (107.3k) et Thelma (33.9k). Le film est reparti de Cannes 2021 avec le prix d’interprétation féminine pour Renate Reinsve.

Julie, bientôt 30 ans, n’arrive pas à se fixer dans la vie. Alors qu’elle pense avoir trouvé une certaine stabilité auprès d’Aksel, 45 ans, auteur à succès, elle rencontre le jeune et séduisant Eivind.

  • La Famille Addams 2 Une Virée En Enfer (Universal Pictures International France) Un long d’animation de Laura Brousseau, Kevin Pavlovic et Greg Tiernan. On doit à ce dernier Sausage Party (67k) et La Famille Addams (1.17M)

La famille la plus adorablement épouvantable d’entre toutes revient sur les écrans pour la suite de ses premières aventures avec La Famille Addams 2. Dans ce tout nouvel épisode, la famille Addams va se retrouver emberlificotée dans des aventures complètement déjantées, faites de situations loufoques, face à des personnages à la naïveté désarmante. Quoiqu’il arrive, toujours fidèle aux valeurs qui sont les siennes, la famille Addams ne manquera pas d’y apporter sa touche d’étrangeté et de bizarrerie.

  • Le Dernier Duel (The Walt Disney Company France) Nouveau long de Ridley Scott dont les meilleurs scores sont Gladiator (4.73M), 1492 Christophe Colomb (3.08M), Alien Le Huitième Passager (2.80M), Hannibal (2.57M), Seul Sur Mars (2.52M), Robin Des Bois (2.38M) et Blade Runner (2.04M). Le réalisateur retse sur le score de Tout L’Argent Du Monde (279.7k).

Basé sur des événements réels, le film dévoile d’anciennes hypothèses sur le dernier duel judiciaire connu en France – également nommé « Jugement de Dieu » – entre Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Carrouges est un chevalier respecté, connu pour sa bravoure et son habileté sur le champ de bataille. Le Gris est un écuyer normand dont l’intelligence et l’éloquence font de lui l’un des nobles les plus admirés de la cour. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, est violemment agressée par Le Gris – une accusation que ce dernier récuse – elle refuse de garder le silence, n’hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s’imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L’épreuve de combat qui s’ensuit – un éprouvant duel à mort – place la destinée de chacun d’eux entre les mains de Dieu.

CRITIQUE

  • Le Traducteur (Alba Fillms) Un long de Rana Kazkaz et Anas Khalaf.

En 2000, Sami était le traducteur de l’équipe olympique syrienne à Sydney. Un lapsus lors de la traduction le contraint à rester en Australie, où il obtient le statut de réfugié politique. En 2011, la révolution syrienne éclate et le frère de Sami est arrêté pendant une manifestation pacifique. Malgré les dangers il décide de tout risquer et de retourner en Syrie pour aller le libérer…

  • L’Homme De La Cave (Ad Vitam) Nouveau long de Philippe Le Guay après L’Année Juliette (562.8k), Trois Huit (81.7k), Le Coût De La Vie (1.13M), Du Jour Au Lendemain (472.7k), Les Femmes Du 6E Etage (2.27M), Alceste A Bicyclette (1.17M), Floride (424.8k) et Normandie Nue (603k).

A Paris, Simon et Hélène décident de vendre une cave dans l’immeuble où ils habitent. Un homme, au passé trouble, l’achète et s’y installe sans prévenir. Peu à peu, sa présence va bouleverser la vie du couple.

  • Storia Di Vacanze (Le Pacte) Nouveau long de Damiano et Fabio D’Innocenzo après Frères De Sang (12.3k). Le film est reparti de la Berlinale 2020 avec l’ours d’argent du meilleur scénario.

La chaleur de l’été annonce les vacances prochaines pour les familles de cette paisible banlieue pavillonnaire des environs de Rome. Des familles joyeuses, qui parviennent à créer l’illusion de vraies vacances malgré leurs faibles moyens. Des familles normales. Enfin presque. Car leurs enfants vont bientôt pulvériser le fragile vernis des apparences…

  • Le Loup Et Le Lion (StudioCanal) Nouveau long de Gille De Maistre après Killer Kid (12.3k), Féroce (107.8k), Le Premier Cri (347.5k), La Quête D’Alain Ducasse (10.3k), Mia Et Le Lion Blanc (1.45M) et Demain Est A Nous (90.4k).

A la mort de son grand père, Alma, jeune pianiste de 20 ans revient dans la maison de son enfance, perdue sur une île déserte du Canada. Là, tout bascule quand un louveteau et un lionceau en détresse surgissent dans sa vie. Elle choisit de les garder pour les sauver et l’improbable se produit : ils grandissent ensemble et s’aiment comme des frères. Mais leur monde idéal s’écroule lorsque leur secret est découvert…

  • Freda (Nour Films) Un long de Gessica Geneus.

Freda habite avec sa mère et sa soeur dans un quartier populaire de Port-au-Prince. Face aux défis du quotidien en Haïti, chacune se demande s’il faut partir ou rester. Freda veut croire en l’avenir de son pays.

  • La Voie Normale (Mission) Un long d’Erige Sehiri.

Les cheminots tunisiens affectés à la ligne n°1 la surnomment LA VOIE NORMALE, car c’est la seule construite selon les normes internationales. Ironiquement, c’est aussi la plus délaissée et détériorée du réseau. Les accidents sont fréquents et les vies des passagers et des employés sont mises en danger. Aux commandes des locomotives, Ahmed, Afef, Issam, Abee et Najib sont acteurs et témoins du difficile processus de transformation des chemins de fer tunisiens, et par extension de la société post-révolutionnaire tunisienne dans son ensemble. Chacun d’entre eux essaye au mieux de trouver une nouvelle place dans une société qui peine à se créer un mode d’existence démocratique. En dénonçant l’incompétence et la corruption, ce film célèbre la dignité, l’espoir et la résilience.

  • Le Chemin (Karmafilms) Un long d’Ana Mariscal d’après le roman de Miguel Delibes.

Daniel «le Hibou» doit quitter son village natal pour aller étudier à la ville. Les jours précédant son départ, Daniel et ses inséparables amis, Roque «le Bouseux» et Germán «le Teigneux», jouent, font quelques blagues et, surtout, observent le monde particulier des adultes.

  • Leur Algérie (JHR Films) Documentaire de Lina Soualem.

Après 62 ans de mariage, les grands-parents de Lina, Aïcha et Mabrouk, ont décidé de se séparer. Ensemble ils étaient venus d’Algérie en Auvergne, à Thiers, il y a plus de 60 ans, et côte à côte ils avaient traversé cette vie chaotique d’immigré.e.s. Pour Lina, leur séparation est l’occasion de questionner leur long voyage d’exil et leur silence.

  • Debout Les Femmes (Jour2fête) Nouveau docu de François Ruffin et Gilles Perret après J’Veux Du Soleil (185.7k). On doit à François Ruffin Merci Patron (508.3k) et à Gilles Perret Ma Mondialisation (1.5k), Walter Retour En Résistance (4k), De Mémoires D’Ouvriers (29.7k), Les Jours Heureux (27.2k), La Sociale (147.8k) et L’Insoumis (40.7k).

 » Mais qui m’a mis cette tête de con ?  » Ce n’est pas le grand amour entre le député En Marche ! Bruno Bonnell et l’insoumis François Ruffin. Et pourtant… C’est parti pour le premier « road-movie parlementaire » à la rencontre des femmes qui s’occupent de nos enfants, nos malades, nos personnes âgées. Ensemble, avec ces invisibles du soin et du lien, ils vont traverser confinement et couvre-feu, partager rires et larmes, colère et espoir. Ensemble, ils vont se bagarrer, des plateaux télés à la tribune de l’Hémicycle, pour que ces travailleuses soient enfin reconnues, dans leur statut, dans leurs revenus. Et s’il le faut, ils réinventeront l’Assemblée…

  • Arbres Et Forêts Remarquables (2) Un Univers A Explorer (Museo Films) Documentaire de Jean-Pierre Duval.

Vous aviez été nombreux à découvrir en salles le premier opus, Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger. Ce deuxième volet prolonge le précédent, en élargissant le propos dans plusieurs directions : l’univers des forêts et la question de leur devenir, le mode de vie des arbres en explorant leur biologie, leurs échanges, leur génétique, et bien sûr la grande question de leur protection. Mais au fait, que sont les arbres remarquables ? 
Ce sont des arbres vivants, exceptionnels, qui sont recensés, selon différents critères. L’association A.R.B.R.E.S. s’intéresse particulièrement aux arbres remarquables à portée nationale, et se charge, entre autres, de labelliser les arbres, et de les protéger, un peu partout sur le territoire : visiter un arbre, rencontrer leurs propriétaires ou les habitants, le mesurer, et selon un tas de critères (âge, dimension, passé, légende, histoire du présent, besoin de protection) va caractériser l’arbre de « Remarquable ». Pour l’heure, Arbres et forêts remarquables nous invite à découvrir des arbres, jardins et forêts issus de régions de France peu visités lors du premier film mais aussi d’aller à la rencontre des agroforêts magnifiques de l’île de la Réunion. C’est près d’une quarantaine d’arbres remarquables qui nous sont présentés, avec l’arbre remarquable de l’année 2020, le hêtre de Sorèze. Biodiversité, protection de la nature, rôle majeur des arbres dans le vivant, climat… sont des évidences et des impératifs qui animent tout le film, et cela résonne comme une preuve supplémentaire de l’urgente nécessité d’écouter le vivant et de le respecter.

  • Le Poète Illuminé Germain Nouveau (1851-1920) (Les Films D’Espigoule) Nouveau documentaire de Christian Philibert après Les 4 Saisons D’Espigoule (104.7k), Travail D’Arabe (49.7k), Afrik’Aioli (26.3k) et Massilia Sound System Le Film (8k).

Vous aviez été nombreux à découvrir en salles le premier opus, Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger. Ce deuxième volet prolonge le précédent, en élargissant le propos dans plusieurs directions : l’univers des forêts et la question de leur devenir, le mode de vie des arbres en explorant leur biologie, leurs échanges, leur génétique, et bien sûr la grande question de leur protection. Mais au fait, que sont les arbres remarquables ? 
Ce sont des arbres vivants, exceptionnels, qui sont recensés, selon différents critères. L’association A.R.B.R.E.S. s’intéresse particulièrement aux arbres remarquables à portée nationale, et se charge, entre autres, de labelliser les arbres, et de les protéger, un peu partout sur le territoire : visiter un arbre, rencontrer leurs propriétaires ou les habitants, le mesurer, et selon un tas de critères (âge, dimension, passé, légende, histoire du présent, besoin de protection) va caractériser l’arbre de « Remarquable ». Pour l’heure, Arbres et forêts remarquables nous invite à découvrir des arbres, jardins et forêts issus de régions de France peu visités lors du premier film mais aussi d’aller à la rencontre des agroforêts magnifiques de l’île de la Réunion. C’est près d’une quarantaine d’arbres remarquables qui nous sont présentés, avec l’arbre remarquable de l’année 2020, le hêtre de Sorèze. Biodiversité, protection de la nature, rôle majeur des arbres dans le vivant, climat… sont des évidences et des impératifs qui animent tout le film, et cela résonne comme une preuve supplémentaire de l’urgente nécessité d’écouter le vivant et de le respecter.

  • La Bataille De La Plaine (Primitivi) Documentaire de Sandra Ach, Thomas Hakenholz et Nicolas Burlaud. On doit à ce dernier La Fête Est Finie (0.3k).

Marseille 2019. Au cours d’une opération aux allures d’occupation militaire, la place du marché de la Plaine est encerclée par un mur en béton de 2m50 de haut pour assurer le bon déroulé des travaux. Après 3 ans de bataille, il enferme brutalement le rêve d’un quartier fait et pensé par ses habitants.

  • Au Dos De Nos Images (Les Découvertes Du Saint-André) Documentaire de Romain Baudéan.

Des années après le suicide de ma grand-mère, je découvre qu’elle nous a laissé une clé, un récit dans lequel elle raconte son histoire.

Plan Cul La Praline (Les Découvertes Du saint-André) Film d’animation pour adultes de Chintis Lundgren, Maja Gehrig, Marie Jacotey, Lola Halifa-Legrand, Mélanie Robert-Tourneur, Paul Autric, Quentin Camus, Maryka Laudet, Léa Georges, Zoé Sottiaux, Corentin Yvergniaux, Sine Özbilge,Shoko Hara.

Plan-cul la Praline est née comme ça, 7 courts métrages animés qui dépeignent, avec humour, les parties sombres de l’amour et la sexualité.

Programme de courts métrages: 
– Toomas dans la vallée des loups sauvages /Toomas Beneath the Valley of the Wild Wolves, Chintis Lundgren (2019) 
– Average Happiness, Maja Gehrig (2019)
– Filles bleues, Peur Blanche, Marie Jacotey & Lola Halifa-Legrand (2020)
– Hold Me Tight, Mélanie Robert-Tourneur (2021)
– Wild Love, Paul Autric, Quentin Camus, Maryka Laudet, Léa Georges, Zoé Sottiaux, Corentin Yvergniaux (2018)
– #21xoxo, Sine Özbilge, (2019)
– Just a Guy, Shoko Hara (2020)

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :