Cette semaine dans les salles

  • OSS 117 Alerte Rouge En Afrique Noire (Gaumont Distribution)  Le personnage créé par Jean Bruce a été plusieurs fois adapté au cinéma : OSS 117 N’Est Pas Mort (1.39M), OSS 117 Se Déchaine (2.32M), Banco A Bangkok Pour OSS 117 (2.93M), Furia Bahia Pour OSS 117 (2.68M), Atout Cœur A Tokyo Pour OSS 117 (2.12M), Pas De Roses Pour OSS 117 (1.22M), OSS 117 Prend Des Vacances (546.6k). Dans les années 2000, c’est Michel Hazanavicius qui réadapte le personnage avec  OSS 117 Le Caire Nid D’Espions (2.30M) et OSS 117 Ne Répond Plus (2.52M). Pour ce troisième opus post année 2000, c’est Nicolas Bedos qui réalise. On lui doit Monsieur & Madame Adelman (329.4k) et La Belle Epoque (1.29M).

1981. Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117, est de retour. Pour cette nouvelle mission, plus délicate, plus périlleuse et plus torride que jamais, il est contraint de faire équipe avec un jeune collègue, le prometteur OSS 1001.

  • American Nightmare 5 Sans Limites (Universal Pictures International France) Nouveau long d’Everardo Gout après Dias De Gracia (6.5k) et cinquième opus de la franchise après American Nightmare (371.7k), American Nightmare 2 Anarchie (537.5k), American Nightmare 3 Elections (702.6k) et American Nightmare 4 Les Origines (1.04M). Dans la catégorie horreur pour 2021, c’est pour le moment Conjuring Sous L’Emprise Du Diable qui obtient le meilleur score (1.88M).

Adela et son mari Juan habitent au Texas, où Juan travaille dans le ranch de la très aisée famille Tucker. Juan gagne l’estime du patriarche Caleb Tucker, ce qui déclenche la jalousie de Dylan, son fils. La matinée suivant le déchainement nocturne de violence annuelle, un groupe masqué attaque la famille Tucker, dont la femme de Dylan, et sa sœur, forçant les deux familles à s’unir et organiser une riposte alors que le pays entier sombre dans la spirale du chaos et que les États-Unis se désagrègent petit à petit autour d’eux.

CRITIQUE

  • Le Tour Du Monde En 80 Jours (StudioCanal) Premier long de Samuel Tourneux. Le roman de Jules Verne a déjà été adapté au cinéma : en 1957 par Michael Anderson (3.85M) et en 2004 par Frank Coraci (638.3k).Cette fois ci, c’est Samuel Tourneux qui adapte le roman en film d’animation. Un autre roman de Jules Verne a été adapté en film d’animation : Les Aventures Extraordinaires De Michel Strogoff (13k) contre 6.86M et 646.2k pour les deux autres adaptations en films.

Passepartout, un ouistiti naïf mais plein d’entrain, rêve de partir à l’aventure depuis toujours. L’occasion se présente sous la forme de Phileas Frog, un explorateur vanneur et arnaqueur, et d’un pari à plusieurs millions : établir le nouveau record du tour du monde en 80 jours. De déserts brûlants en jungles mystérieuses, de princesses intrépides en criquets adorateurs de volcan, Passepartout va découvrir à quel point le monde est vaste, merveilleux et dingo.

  • Pour L’Eternité (KMBO) Nouveau long de Roy Anderson après Chansons Du deuxième Etage (16.2k), Nous Les Vivants (24.5k), A Swedish Love Story Une Histoire D’Amour Suédoise (22.1k), Un Pigeon Perché Sur Une Branche Philosophait Sur L’Existence (37.3k).

Pour l’éternité nous entraîne dans une errance onirique, dans laquelle des petits moments sans conséquence prennent la même importance que les événements historiques : on y rencontre un dentiste, un père et sa fille sous la pluie, un homme dans un bus, un couple dans un café, des jeunes qui dansent, Hitler ou encore l’armée de Sibérie… Une réflexion sous forme de kaléidoscope sur la vie humaine dans toute sa beauté et sa cruauté, sa splendeur et sa banalité.

  • Messe Basse (Capricci Films) Un long de Baptiste Drapeau.

Dans une grande maison bourgeoise, deux femmes, une veuve et une étudiante, se disputent l’amour d’un homme disparu jusqu’à sombrer dans la folie.

  • Le Soupir Des Vagues (Art House) Nouveau long de Koji Fukada après Au Revoir L’Eté (2.5k), Harmonium (69.5k), Sayonara (3.9k), L’Infirmière (75.7k) et Hospitalité (25k).

En quête de ses racines, Sachiko rend visite à sa famille japonaise installée à Sumatra. Tout le monde ici essaie de se reconstruire après le tsunami qui a ravagé l’île il y a dix ans. A son arrivée, Sachiko apprend qu’un homme mystérieux a été retrouvé sur la plage, vivant. Le village est à la fois inquiet et fasciné par le comportement de cet étranger rejeté par les vagues. Sachiko, elle, semble le comprendre…

<iframe title= »vimeo-player » src= »https://player.vimeo.com/video/483953505″ width= »640″ height= »360″ frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

  • Ice Road (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Jonathan Hensleigh après The Punisher (182.8k).

Une mine de diamants s’effondre dans le Grand Nord canadien et piège près de trente mineurs.
Pour mener une mission de sauvetage périlleuse, Jim Goldenrod engage Mike McCann, un conducteur de camion expérimenté. 
Ils vont mener un convoi qui va emprunter la « route de glace », un océan gelé et instable qui couvre les presque 500 km du lac Winnipeg. 
Aux intempéries et avaries mécaniques, s’ajoute une série d’attaques mystérieuses, qui prouvent que quelqu’un n’a pas intérêt à ce que ce sauvetage ait lieu…

  • Secret De Famille (Epicentre Films) Un long de Cristiane Oliveira.

Joana, 13 ans, a besoin de percer un mystère. Pourquoi sa grande tante Rosa est-elle décédée vierge ? Aidée par son amie Carolina, elle part en quête de réponses qui la mèneront à vivre son premier amour hors des conventions et à découvrir sa véritable identité.

  • Dream Horse (Eurozoom) Un long de euros Lyn.

L’histoire vraie de Jon Vokes, une Galloise qui pour s’affranchir de son quotidien morose fonde un syndicat ouvrier pour entraîner un cheval de course. Avec peu d’expérience mais beaucoup de passion, Jan redonne la flamme à sa communauté.

  • Tom Medina (Les Films Du Losange) Nouveau long de Tony Gatlif dont les meilleurs scores sont Gadjo Dilo (384.2k), Exils (310k), Liberté (273.3k), Swing (221.8k), Les Princes (183.3k), Transylvania (134.8k), Vengo (126.7k), Gaspard Et robinson (105.3k) et qui reste sur Geronimo (72k) et Djam (80.1k).

Dans la mystique Camargue, Tom Medina débarque en liberté surveillée chez Ulysse, homme au grand cœur. Tom aspire à devenir quelqu’un de bien. Mais il se heurte à une hostilité ambiante qui ne change pas à son égard. Quand il croise la route de Suzanne, qui a été séparée de sa fille, Tom est prêt à créer sa propre justice pour prendre sa revanche sur le monde…

  • Fendas (Les Valseurs) Un long de Carlos Segundo.

Catarina est chercheuse en physique quantique. Elle étudie les espaces sonores cachés dans les variations de la lumière. En se plongeant dans des images qu’elle distord, Catarina découvre une nouvelle forme de spectre sonore, qui semble lui donner accès à une autre temporalité.

  • De Bas Etage (Le Pacte) Un long de Yassine Qnia.

Mehdi, la trentaine, est un perceur de coffres de petite envergure. Avec ses complices, il tente de s’en sortir mais leurs cambriolages en zone industrielle ne payent plus comme avant et les quelques alternatives professionnelles qui s’offrent à lui ne le séduisent pas. En pleine remise en question, il tente de reconquérir Sarah, mère de son fils d’un an qu’il adore.

  • Nadia Butterfly (Les Alchimistes) Un long de Pascal Plante.

A 23 ans, Nadia prend la décision controversée de se retirer de la natation professionnelle et de s’affranchir d’une vie de sacrifices. Après une dernière course, les excès cachés du Village olympique offriront à Nadia un premier souffle de liberté. Mais à mesure qu’elle plonge dans l’inconnu, les doutes surgissent : qui est-elle réellement ?

CRITIQUE

  • La Mort Du Cinéma Et De Mon Père Aussi (Nour Films) Un long de Dani Rosenberg.

Asaf, jeune réalisateur, offre à son père Yoel un rôle dans son prochain film. Quand Yoel tombe malade, Asaf met tout en place pour poursuivre le tournage. Dans une tentative de figer le temps, il partage avec son père son amour du cinéma pour affronter la vie, et la mort aussi.

  • Les Sentires De L’Oubli (Outplay) Un long de Nicol Ruiz Benavides.

Après le décès de son mari, Claudina se retrouve dans une routine solitaire. Elle décide de quitter la campagne pour rejoindre son petit-fils Cristóban et sa fille Alejandra, avec qui la communication est compliquée. C’est ici qu’elle fait la connaissance d’Elsa, une femme indépendante et mariée qui chante dans un bar caché appelé « Porvenir » (L’avenir). Une rencontre qui va lui permettre de s’émanciper d’une vie religieuse et conservatrice.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :