Critique de Un amour impossible

Un amour impossible

7.3

Scénario

8.0/10

Réalisation

6.5/10

Bande originale

7.0/10

Casting

7.5/10

Les pour

  • Virgine Efira est éblouissante
  • Une histoire forte

Les contre

  • Une réalisation très classique

#Twitter : #UnAmourImpossible @le_pacte

Titre VO :

Réalisatrice : Catherine Corsini

Acteurs: Virginie Efira, Niels Schneider

Durée: 2h15

Date de sortie : 7 novembre 2018

Adaptation d’un roman signé Christine Angot, connue aujourd’hui du grand public comme la collaboratrice de Laurent Ruquier dans On n’est pas couché, Un amour impossible est une histoire d’amour aveugle d’une femme que la vie ne va jamais épargner.

Femme amoureuse, femme rejetée, femme meurtrie, mère dépassée, mère aveuglée, mère perdue… L’héroïne du film est de ces femmes que la vie n’épargne jamais et qui pourtant essayent de survivre tant bien que mal.

Film assez long puisque d’une durée de plus de deux heures, il n’y a pourtant pas un moment où un passage semble en trop ou non justifié. Ainsi on se dit que chaque moment de vie montré dans le film est nécessaire à la fois pour comprendre les douleurs de Rachel, la femme principale du film, mais aussi celles par la suite de Chantal, sa propre fille.

Sans en dire plus sur l’histoire, il est juste important de savoir que cette dernière est très forte, vous prend régulièrement à la gorge et que par moments les larmes ne sont pas si lointaines. Il faut dire que dans le rôle de Rachel, on retrouve une Virginie Efira parfaite et ce dans toutes les étapes de vie du personnage. Se dévoilant et se donnant comme jamais pour un rôle, la jeune femme est éblouissante de bout en bout et montre à nouveau qu’elle est une figure forte du cinéma français, mais aussi une de ces actrices caméléons capables de faire rire autant que d’émouvoir. Face à elle, un Niels Schneider froid, effrayant même et en même temps suffisamment séduisant que pour comprendre la dévotion et l’aveuglement de Rachel vis-à-vis de l’amour qu’elle va lui porter une grande partie de sa vie.

La réalisation du film est assez classique et est assez poche du vieux cinéma français, mais la force de l’histoire et l’interprétation de Virginie Efira font de ce dernier un des petits événements de cette fin d’année.

Enfin, pour ceux ne connaissent pas l’histoire personnelle de Christine Angot au-delà de son image télévisuelle, il est fort à parier que votre regard sur cette dernière sera différent, suite à la vision de ce film.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire