Critique de Everest

Avis:

Twitter : #Everest @UniversalFR

Titre Vo: Everest

Acteurs : Jake Gyllenhaal, Josh Brolin, Jason Clarke, John Hawkes

Réalisateur : Baltasar Kormákur

Date de sortie :  23 septembre 2015 (2h02min) 

Avis de Claudine

D’après une histoire vraie, le film suit le parcours d’un groupe à la conquête du sommet de l’Everest.
On ne s’en rend peut être pas toujours compte mais pour atteindre une telle hauteur (que les avions de ligne empruntent) l’homme doit se préparer. Physiquement déjà et surtout mentalement pour surmonter la douleur vécue durant cette aventure. Le film montre parfaitement cela. De plus la 3D proposait sublime l’image. On n’est complètement immergé. On en vient même à avoir des frissons en sortant de la salle.

everest
Au sujet du casting, pas grand chose d’exceptionnel. Ils jouent leurs rôles point. Même si le choix est bon et que les plus grands fans apprécieront de voir notamment le torse de Jake Gyllenhall dans une phase rebelle contre la nature.
Niveau scénario, on est bien embarqué dans l’histoire. Seul bémol, on finit parfois par se perdre dans la multitude de personnage. Mais cela reste secondaire. Côté suspens c’est assez moyen. Il faut reconnaître que pour une personne lambda on découvre totalement les conditions d’une telle expédition en montagne. Malgré cela on devine certaines choses (les schémas habituels des films) mais on est tout de même très surpris par un retournement de situation dans la dernière partie. Bien joué.

everest 2
Dans tous les cas Everest est sympa à voir. Un très bel hommage à toutes ces personnes qui ont surmonté cette épreuve et encore plus à ceux qui ont malheureusement péri au milieu de leur passion. A voir justement maintenant si ça nous encourage ou non à grimper au plus haut sommet du monde.

Avis de Jonathan
Everest

La première chose marquante dans Everest, c’est évidemment les magnifiques plans vertigineux que nous offre le long-métrage de Baltasar Kormakur, sur le plus haut sommet du monde. Le film, malgré sa longueur de 2h30 tout de même, est extrêmement intense et prenant de bout en bout. L’immersion est totale au point de presque ressentir le manque d’oxygène de nos aventuriers, tout cela renforcée par une 3D bien pensée et bien venue dans un tel film. 3D qui donnera même le vertige dans certaines séquences tant celle-ci est de bonne facture.

Everest photo 08

Le film nous fera ensuite comprendre très vite que ces alpinistes de l’extrême ne sont pas des surhommes, bien au contraire, la plupart sont des messieurs tout le monde, certains ayant des égos surdimensionnés au point de faire fi de leurs propres santé et de la vie des autres pour atteindre le sommet tant convoité. Tandis que d’autres, plus raisonnables, sont là pour veiller à la sécurité de tous et mener à bien l’expédition. Le problème c’est que l’égoïsme des uns mettra en danger la vie des autres…    Everest photo 10

Le film Everest nous offre un sublime panorama cinématographique dont le personnage principal reste indéniablement le Toit-du-Monde lui-même. L’ensemble du film est magnifié par son aspect technique irréprochable. La photographie, le son, le montage, tous ces éléments sont impeccablement orchestrée et donnent au film une véritable impression de réalisme. Un réalisme de tous les instants qui renforce grandement l’immersion du spectateur et permet également une empathie plus forte envers chaque personnages. D’autant plus que l’émotion parviendra à poindre le bout de son nez, donc pourquoi se priver de ce spectacle à couper le souffle !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :