Critique : Le Secret des Kennedy

Le Secret des Kennedy

7.2

Scénario

9.0/10

Réalisation

8.0/10

Casting

9.0/10

Musique

8.0/10

Mise en scène

2.0/10

Les pour

  • Un scénario maîtrisé et intéressant
  • Un casting porté par de bons acteurs

Les contre

  • Un manque de caractère
  • Une mise en scène trop lisse

Twitter : #ChappaquiddickMov

Réalisateur : John Curram

Titre VO : Chappaquiddick

Casting : Jason Clarke, Kate Mara, Ed Helms

Durée : 1h47min

Date de sortie : prochainement

Synopsis :

Récit des sept jours les plus dramatiques de la vie du sénateur Ted Kennedy, impliqué dans un accident de voiture ayant causé la mort de l’ancienne directrice de campagne de Robert Kennedy, à la veille du premier pas sur la Lune.

Très connue, la famille Kennedy a eu le droit depuis des années à de nombreux films et séries, notamment un centré sur Jackie Kennedy interprété par Natalie Portman dans le film Jackie de Pablo Lorrain. On peut également cité JFK avec Kevin Costner, Parkland, ou encore Les Kennedy une mini-série avec Katie Holmes et Greg Kinnear.

 

Cette année, c’est au tour de John Curram de s’attaquer à un des frères Kennedy, à savoir Ted. Particulièrement méconnue, l’histoire que le réalisateur va adapter nous entraîne dans un secret de famille qui permet d’en savoir un peu plus sur une des familles les plus connues des Etats-Unis.

Un peu longuet, sympathique et intéressant de la part l’histoire qu’il raconte, mais sans plus, le film de John Curram se laisse regarder. On remarquera toute fois quelques incohérences dans l’histoire.

Jason Clarke porte bien le film avec ce personnage complexe et tout en nuance et le reste casting est bon. Les musiques sont superbes, les costumes et les décors bien faits mais à part ça, on oubliera rapidement le film qui ne marque pas les esprits.

Le problème venant surtout d’une mise en scène très, trop, lisse qui manque de punch, de tension, d’un petit quelque-chose qui aurait rendu l’ensemble vraiment passionnant. Et c’est bien dommage parce-qu’au vu de l’histoire que raconte ici Curram, il y aurait eu mieux à faire…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :