Critique : Sons of Philadelphia

Sons of Philadelphia

7.5

Scénario

7.0/10

Casting

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Un casting impeccable
  • Une belle photographie

Les contre

  • Un rythme un peu trop lent
  • Un léger manque de scènes d'actions

Twitter : #SonsOfPhiladelphia @DeauvilleFr #Deauville2020 @thejokersfilms @MenschAgency

Réalisateur : Jérémie Guez

Acteurs : Matthias Schoenaerts, Joel Kinnaman, Maika Monroe, Ryan Phillippe, Paul Schneider

Durée : 1h30

Date de sortie : prochainement

Synopsis :

De retour peu de temps après le réussi Bluebird (sorti en VOD il y a quelques mois), Jérémie Guez s’en va en Amérique pour son second film en tant que réalisateur.

Adapté du roman Brothery Love de Pete Dexter, le réalisateur français s’en sort plutôt bien pour ce premier film américain et continue d’imposer son style.

Polar à la photographie soignée et froide, scénario bien écrit et sombre (qui peut rappeler des films noirs comme Mystic River, par exemple), Sons of Philadelphia installe une tension latente qui finit par monter doucement avant d’éclater dans son final marquant et bien amené.

Matthias Schoenaerts est encore une fois impeccable, Joel Kinnaman impressionne et est très bien, Maika Monroe continue de monter et la jeune actrice est également superbe, Ryan Phillippe est, lui aussi, bon, tout comme Paul Schneider et le jeune Nicholas Corvetti (déjà très bien dans la série Big Little Lies).

Même si on pourra reprocher au film d’être un peu trop lent et de manquer un peu d’action, on pourra compter sur une jolie bande originale qui colle parfaitement avec l’atmosphère déjà bien installée et prenante.

Un polar qui comporte quelques défauts, mais qui prouve que Jérémie Guez est un réalisateur à suivre.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :