Critique de I wish: Faites un voeu

I wish: Faites un voeu

4.2

Scénario

3.5/10

Acteurs

6.0/10

Réalisation

3.0/10

Les pour

  • Un casting de qualité

Les contre

  • Déjà vu
  • Calibré pour les enfants
  • Musique pop envahissante

Twitter : #IWishFaitesUnVoeu ‪@paramountfr

Réalisateur : John R. Leonetti

Titre VO : Wish Upon

Acteurs : Joey King, Ryan Phillippe, Ki Hong Lee

Durée : 1h38

Date de sortie : 26 juillet 2017

Comme tout nouveau film d’horreur.. j’attendais I wish d’autant que la bande annonce était efficace, mais comme toujours je me suis fait berner.

En effet, à la vue de I Wish, on se demande si l’on a affaire à une parodie, un remake ou un documentaire sur la stupidité des adolescents dans notre société… okcela aurait pu le faire, mais il est évident que l’on n’a pas devant soit un film d’horreur.

Visiblement Paramount a décidé de continuer dans le concept idiot de sortir des films pour enfants et d’oser appeler ça des films d’horreur. C’est d’autant plus triste quand on sait que Paramount était la maison mère de Vendredi 13, Rosemary’s baby, Psychose, My bloody valentine et j’en passe…

Le studio est aujourd’hui tombé dans la facilité où la rentabilité sur le dos des gamins est plus intéressante que la qualité du film.

Je parlais de remake un peu plus haut, C’est évidemment parce que I wish reprend des recettes déjà vues et usées jusqu’à la corde et surtout en pompant allègement du côté de Destination Finale. Malheureusement là où Destination Finale avait des héros intéressants, ce I wish a une des héroïnes les plus idiotes et égoïstes du cinéma pour ado. Alors qu’elle se rend compte qu’elle est responsable de la mort de son entourage, elle continue à faire passer son confort et sa popularité avant le reste. Ses actions sont bien souvent ridicules et pour le coup, la jeune fille de Conjuring se retrouve dans un rôle totalement niais et énervant

Concernant le scénario, et comme annoncé plus haut, I wish pompe tout le concept de Destination Finale si bien que comme sur ce dernier, on réfléchit plus à « comment va bien pouvoir mourir tel ou tel personnage »… sauf que dans I wish, passé Le 3ème mort, les autres manquent de créativités et tout est prévisible si bien qu’en plus de se foutre du sort des personnages, on finit par se foutre de comment ils vont mourir.

A noter aussi que, pour on ne sait quelle raison, on nous offre un Ryan Philippe en joueur de saxophone et autant le dire directement, ces scènes sont parmi les plus drôles du cinéma depuis bien 5 ans. Impossible de ne pas rire devant Ryan Philippe faisant son crooner au saxophone, seul dans la pénombre de sa belle maison ou en représentation devant les copines de sa fille.

Inutile de vous dire que la bande originale est calibrée musique pour ado et remplit ainsi Le cahier des charges du pseudo film d’horreur pour gamins.

Sachez également qu’il y a une scène mi-générique n’apportant rien de plus que quelque chose de prévisible et forcément d’inintéressant .Enfin s’il y avait un vœu que l’on aimerait faire en sortie de projection, ce serait celui que les studios arrêtent d’appeler un film d’horreur qui n’en a rien et ce jusqu’à la quasi absence de sang !

Car évidemment les meurtres sont expédiés rapidement dans un montage brut justifié qu’il fallait rendre le film accessible pour les enfants.

Des révélations faites par le réalisateur en personne expliquant que son Director’s cut (qui sera dispo en Bluray) était plus gore et plus long, mais que pour attirer un max de gamins en salle, il a dû couper 11′ de son film.

Encore une fois… j’y ai cru !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :