Critique de Au Revoir Là Haut

Au Revoir Là-Haut

8.3

Scénario

8.0/10

Acteurs

9.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • Casting impeccable
  • Beau scénario
  • Reconstitution d'époque réussie

Twitter : #AuRevoirLaHaut @gaumontfilms

Réalisateur : Albert Dupontel

Acteurs : Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne, Mélanie Thierry

Durée : 1h57

Date de sortie : 25 octobre 2017

Albert Dupontel s’est lancé un nouveau défi pour son 6ème long métrage en tant que réalisateur : le film à gros budget. Lorsqu’il a lu le livre de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, il avait très envie de l’adapter au cinéma mais il s’est vite rendu compte que le travail allait être plus gros que sur ses films précédents. Au final, il s’en sort très bien puisque Au Revoir Là Haut est une belle réussite.

Novembre 2018, la seconde guerre mondiale prend fin. Deux camarades des tranchées, Edouard Péricourt et Albert Maillard en réchappent. Le premier en ressort malheureusement bien amoché. Sa mâchoire a été détruite suite à un obus. Alors Maillard décide de prendre soin de lui. Péricourt, dessinateur de génie, reprend goût à la vie grâce à son art. Avec Maillard, comptable, ils vont monter une fausse entreprise de monuments aux morts dans le but de récolter un maximum d’argent et s’enfuir loin de leur pays qui n’est pas capable de les aider.

Le scénario de Au Revoir Là-Haut est très riche. Les personnages sont très vite attachants et le contexte de lendemain de guerre est très bien restitué. On voit très bien d’un côté les malheureux et d’un autre ceux qui arrivent à prendre partie de la situation et à se trouver une bonne place aux détriments de leurs victimes. Albert Dupontel a su très bien restituer l’époque à l’écran. On reconnait l’ambiance des années 20 grâce aux décors, aux costumes ainsi  qu’à certains choix musicaux.

L’interprétation de Nahuel Perez Biscayart en tant que Edouard Péricourt est impressionnante. Ce jeune comédien démontre tout son talent d’acteur et promet une très belle carrière s’il continue ainsi. Albert Dupontel lui donne la réplique en tant que Maillard et joue toujours aussi bien. Le reste du casting est impeccable. On a Laurent Lafitte qui nous régale dans le rôle du « méchant » de l’histoire. Niels ArestrupEmilie Dequenne et Mélanie Thierry complète l’affiche dans des rôles secondaires maîtrisés. On salue également l’interprétation de Héloïse Balster très convaincante en tant que jeune assistante de l’artiste Edouard Péricourt.

Vous l’aurez compris, Au Revoir Là-Haut nous a enchanté. Malgré le contexte de son sujet un peu dur, le charme opère et on est emporté par le film. A voir donc dans les salles françaises dès le 25 octobre 2017.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :