Cette semaine dans les salles

  • Buzz L’Eclair (The Walt Disney Company France) Nouveau long de Angus Maclane après sa coréalisation sur Le Monde De Dory (3.44M). Le film est un spin off de la saga Toy Story qui compte quatre opus :  Toy Story (2.75M), Toy Story 2 (4.53M), Toy Story 3 (4.36M) et Toy Story 4 (4.61M). C’est une production Pixar dont le meilleur score est Le Monde De Némo (9.43M) et qui reste sur En Avant (953.3k).

La véritable histoire du légendaire Ranger de l’espace qui, depuis, a inspiré le jouet que nous connaissons tous. Après s’être échoué avec sa commandante et son équipage sur une planète hostile située à 4,2 millions d’années-lumière de la Terre, Buzz l’Eclair tente de ramener tout ce petit monde sain et sauf à la maison. Pour cela, il peut compter sur le soutien d’un groupe de jeunes recrues ambitieuses et sur son adorable chat robot, Sox. Mais l’arrivée du terrible Zurg et de son armée de robots impitoyables ne va pas leur faciliter la tâche, d’autant que ce dernier a un plan bien précis en tête…

CRITIQUE

  • Elvis (Warner Bros. France) Nouveau long de Baz Luhrmann après Roméo + Juliette (1.25M), Moulin Rouge (1.36M), Australia (1.74M) et Gatsby Le Magnifique (1.57M)

La vie et l’œuvre musicale d’Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d’années, de l’ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l’Amérique de la fin de l’innocence.

  • Les Goûts Et Les Couleurs (Pyramide Distribution) Nouveau long de Michel Leclerc après J’Invente Rien (47.2k), Le Nom Des Gens (822.8k), Télé Gaucho (105.1k), La Vie Très Privée De Monsieur Sim (262.2k), La Lutte Des Classes (454.4k) et Pingouin & Goéland Et Leurs 500 Petits (16.7k).

Marcia, jeune chanteuse passionnée, enregistre un album avec son idole Daredjane, icône rock des années 1970, qui disparait soudainement. Pour sortir leur album, elle doit convaincre l’ayant-droit de Daredjane, Anthony, placier sur le marché d’une petite ville, qui n’a jamais aimé sa lointaine parente et encore moins sa musique. Entre le bon et le mauvais goût, le populaire et le chic, la sincérité et le mensonge, leurs deux mondes s’affrontent. À moins que l’amour, bien sûr…

CRITIQUE

  • Black Phone (Universal Pictures International France) Nouveau long de Scott Derrickson après L’Exorcisme D’Emily Rose (370.8k), Le Jour Où La Terre S’Arrêta (1.15M), Sinister (425.3k), Délivre-Nous Du Mal (359.1k) et Doctor Strange (1.97M). Le film est adapté de la nouvelle éponyme de Joe Hill.

Finney Shaw, un adolescent de 13 ans, timide mais intelligent, est enlevé par un tueur sadique qui l’enferme dans un sous-sol insonorisé où s’époumoner n’est pas d’une grande utilité. Quand un téléphone accroché au mur, pourtant hors d’usage, se met à sonner, Finney va découvrir qu’il est en contact avec les voix des précédentes victimes de son ravisseur. Ils sont aussi morts que bien résolus à ce que leur triste sort ne devienne pas celui de Finney.

CRITIQUE

  • El Buen Patrón (Paname Distribution) Nouveau long de Fernando Leon De Aranoa après Familia (8.3k), Barrio (4.9k), Les Lundis Au Soleil (75.7k), Princesas (17.5k), Amador (19.3k), A Perfect Day (78.2k) et Escobar (433.1k).

Un ex-employé viré qui proteste bruyamment et campe devant l’usine…
Un contremaître qui met en danger la production parce que sa femme le trompe…
Une stagiaire irrésistible…
A la veille de recevoir un prix censé honorer son entreprise, Juan Blanco, héritier de l’ancestrale fabrique familiale de balances, doit d’urgence sauver la boîte.
Il s’y attelle, à sa manière, paternaliste et autoritaire : en bon patron ?

  • Jungle Rouge (New Story) Film d’animation de Juan Jose Lozano et Zoltan Horvath. On doit au premier Témoin Indésirable (5.8k) et Impunité (1.4k) et au second Les 5 Mondes (0.1k).

Mars 2008. Dans la jungle colombienne, la plus vieille guérilla communiste au monde vit ses derniers instants. Raul Reyes, numéro 2 des FARC, est tué dans un bombardement par l’armée colombienne et la CIA. Il laisse derrière lui un document inouï : dix ans de correspondance où se croisent tous les acteurs du conflit, témoignage d’une lutte acharnée pour la révolution.

  • I’m Your Man (Haut Et Court) Nouveau long de Maria Schrader après Stefan Zweig Adieu L’Europe (112.3k). Le film est reparti de la berlinale 2021 avec l’ours d’argent de la meilleure interprétation. Le film est adapté d’une nouvelle d’Emma Braslawsky.

Alma, brillante scientifique, se révèle être une parfaite candidate pour se prêter à une expérience : pendant trois semaines, elle doit vivre avec Tom, un robot à l’apparence humaine parfaite, spécialement programmé pour correspondre à sa définition de l’homme idéal. Son existence ne doit servir qu’un seul but : rendre Alma heureuse.

  • L’Homme Parfait (UGC Distribution / Orange Studio) Nouveau long de Xavier Durringer après La Nage Indienne (48.1k), J’Irai Au Paradis Car L’Enfer Est Ici (32.3k), Chok Dee (166.6k), La Conquête (730.3k) et Paradise Beach (36.3k).

Florence, débordée par sa vie de famille et son travail, décide d’acheter un robot à l’apparence humaine et au physique parfait. Il répond à toutes ses attentes : entretenir la maison, s’occuper des enfants, et plus encore… Mais le robot va vite susciter de la jalousie chez Franck, son mari acteur je-m’en-foutiste au chômage. De peur de perdre sa femme, Franck décide de reprendre les choses en mains, d’autant que le robot semble trouver un malin plaisir à semer le trouble dans leur couple !

  • Les Travaux Et Les Jours (Capricci Films) Un long de Anders Estrom et C.W. Winter découpé en trois parties pour une durée totale de plus de 8 heures : partie 1 (3h33), partie 2 (2h10) et partie 3 (2h28).

« La première règle en agriculture est de ne pas chercher la facilité. La terre exige des efforts. » (Géorgiques, Virgile). Les Travaux et les Jours est une chronique qui raconte, au fil des saisons, le quotidien d’une agricultrice, Tayoko Shiojiri, dans un village des montagnes de la région de Kyoto, dessinant le portrait d’une femme, d’une famille, d’un terrain, d’un paysage sonore et d’un autre rapport au temps.

  • George Michael Freedom Uncut (Pathé Live) Documentaire sur le chanteur décédé en décembre 2016.

George Michael Freedom Uncut se concentre sur les années formatrices de la vie et de la carrière de George Michael, jusqu’à la sortie de son album best-seller « Listen Without Prejudice Vol. 1 » et la célèbre bataille juridique qui s’en est suivie avec sa maison de disque. Le documentaire nous plonge dans une intimité émouvante avec la mort de son premier amour, Anselmo Feleppa. Réalisé avant le décès prématuré de George Michael, le film est narré par le chanteur, qui a été profondément impliqué dans ce qui aura été sa dernière œuvre. Le film inclut des images d’archives et personnelles inédites du chanteur, offrant aux spectateurs un récit intime à la première personne autour de cette période dramatique de sa vie. Il révèle comment George Michael est devenu un des artistes les plus influents de tous les temps…

  • Le Divorce De Mes Marrants (Les Mutins De Pangée) Documentaire de Romy Trajman et Anais Straumann Levy.

Romy n’a pas vu son père ni sa famille paternelle depuis le divorce de ses parents, il y a 10 ans et vit une relation de grande proximité avec sa mère, fondatrice de la marque « LOL ». En pleine crise existentielle, Romy décide de se rendre chez son père, bipolaire, à Bruxelles, et mener une enquête sur la raison du divorce de ses parents. Mais cette enquête sur les traces du passé va faire exploser les non-dits. Une aventure libératrice entre Shoah, secrets de famille et une farouche volonté de vie.

  • JugJugg Jeeyo (Friday Entertainment) Film indien de Raj Mehta.

Cela fait cinq ans que Kuku et Naina se sont mariés après s’être côtoyés pratiquement toute leurs vies. Ils planifient un voyage en Inde avec beaucoup de surprises sans savoir que les parents de Kuku, Bheem et Geeta, un couple que tout le monde admire, ont leur propre lot de surprises en réserve pour tout le monde… Tout cela en plein milieu du mariage de la sœur de Kuku.

  • Sher Bagga (Friday Entertainment) Film Indien de Jagdeep Sidhu.

Shera, un homme naïf issu de la campagne du Punjab, entreprend un voyage au Royaume-Uni pour retrouver l’amour de sa vie. En chemin, il rencontre Gulab qui, au début, manipule Shera pour qu’il travaille pour lui, mais finit par tomber amoureux de lui.

  • Iravin Nizhal (Night ED Films) Film indien de Radhakrishnan Parthiban.

De l’enfant orphelin, au financier du cinéma, Nandhu construit sa vie en dent de scie, à travers l’abandon, la trahison, la tentation, la cupidité et l’orgueil des siens.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :