Cette semaine dans les salles

  • Stillwater (Universal Pictures International France) Nouveau long de Thomas McCarthy après The Station Agent (32.4k), The Visitor (230.1k), Les Winners (8.9k) et Spotlight (624.4k).

Bill Baker, un foreur de pétrole originaire de l’Oklahoma se rend à Marseille pour y retrouver sa fille emprisonnée, accusée d’un meurtre qu’elle jure ne pas avoir commis.

CRITIQUE

  • Tout S’Est Bien Passé (Diaphana) Nouveau long de Francois Ozon dont les meilleurs scores sont 8 Femmes (3.56M), Potiche (2.31M, Dans La Maison (1.19M), Grace A Dieu (915.3k) et qui reste sur Eté 85 (364k). Le film est l’adaptation du roman éponyme d’Emmanuele Bernheim.

Emmanuèle, romancière épanouie dans sa vie privée et professionnelle, se précipite à l’hôpital, son père André vient de faire un AVC.
Fantasque, aimant passionnément la vie mais diminué, il demande à sa fille de l’aider à en finir.
Avec l’aide de sa sœur Pascale, elle va devoir choisir : accepter la volonté de son père ou le convaincre de changer d’avis.

CRITIQUE

  • Bigger Than Us (Jour2fête) Documentaire de Flore Vasseur.

L’histoire d’une jeune balinaise qui s’est engagée pour bannir les sacs plastiques à Bali et qu’on va suivre dans d’autres pays pour soutenir diverses activistes et leurs causes, comme la liberté d’expression au Brésil, l’éducation des réfugiés en Grèce, la sécurité alimentaires en Ouganda…

CRITIQUE

  • La Voix D’Aida (Condor Distribution) Nouveau long de Jazmila Zbanic après Sarajevo Mon Amour (37.4k), Le Choix De Luna (24.2k) et Les Femmes De Visegrad (4.3k).

Bosnie, juillet 1995. L’armée serbe se rapproche inexorablement d’un camp de réfugiés bosniaques érigé en banlieue de Srebreniça par l’ONU. Malgré plusieurs tentatives d’apaisement, l’assaillant est bien déterminé à envahir le site, où des milliers de personnes s’entassent dans des conditions précaires. Au milieu de ce chaos, Aïda, professeure d’anglais, mariée et mère de deux garçons, sert d’interprète aux Casques bleus et assure le relais avec la population. A la demande du colonel en charge du camp, trois représentants sont invités à la table de négociations avec le général Mladic. Nihan, le conjoint d’Aïda, fait partie de la délégation. Tandis que les discussions s’éternisent, les Serbes entrent dans le camp pour vérifier la présence de soldats dans les rangs des vaincus. Aïda s’empresse alors de cacher ses enfants dans un baraquement interdit aux civils.

  • Sans Signe Particulier (Bodega Films) Un long de Fernanda Valadez reparti de Sundance 2020 avec le prix du public et le prix du meilleur scénario.

Magdalena entreprend une traversée du Mexique à la recherche de son fils, disparu lors de son trajet vers la frontière. Durant son parcours, Magdalena fait la connaissance de Miguel, un jeune homme qui vient d’être expulsé des Etats-Unis. C’est ainsi qu’ils s’accompagnent : Magdalena à la recherche de son fils, Miguel attendant de retrouver sa mère, dans un territoire incertain où déambulent ensemble victimes et bourreaux.

  • Je M’Appelle Bagdad (Wayna Pitch) Film brésilien de Caru Alves De Souza.

Bagdad est une skateuse de 17 ans qui vit à Freguesia do O, un quartier populaire de la ville de Sao Paulo, au Brésil. Bagdad skate avec un groupe d’amis masculins et passe beaucoup de temps avec sa famille et avec les amis de sa mère. Ensemble, les femmes qui l’entourent forment un réseau de personnes qui sortent de l’ordinaire. Lorsque Bagdad rencontre un groupe de skateuses féminines, sa vie change soudainement.

  • La Troisième Guerre (Capricci Films) Prelier long de Giovanni Aloï.

Dans les rues de Paris, trois militaires de l’opération Sentinelle font leur patrouille. Aux aguets, ils attendent un danger imminent mais invisible. Face à l’inaction, la frustration les gagne, en particulier Léo qui est en proie aux doutes. Et le jour où une manifestation de casseurs dérape, il dérape aussi…

CRITIQUE

INTERVIEW

  • Notturno (Meteore Films) Nouveau documentaire de Gianfranco Rosi après Sacro GRA (5.5k), El Sicario Room 164 (0.08k), Below Sea Level (0.3k) et Fuocoammare Par-Delà Lampedusa (76.8k).

De combien de douleurs, de combien de vies se compose l’existence au Moyen-Orient ?
« Notturno » a été tourné au cours des trois dernières années le long des frontières de l’Irak, du Kurdistan, de la Syrie et du Liban ; tout autour, des signes de violence et de destruction, et au premier plan l’humanité qui se réveille chaque jour d’une nuit qui parait infinie.
Gianfranco Rosi l’illumine de rencontres et d’images de la vie quotidienne, et confère au récit une unité qui transcende les divisions géographiques.
Un film de lumière fait de la matière sombre de l’Histoire.

  • Le Sommet Des Dieux (Wildbunch Distribution) Nouveau film d’animation de Patrick Imbert après Le Grand Méchant Renard Et Autres Contes (731.9k) coréalisé avec Benjamin Renner.

A Katmandou, le reporter japonais Fukamachi croit reconnaître Habu Jôji, cet alpiniste que l’on pensait disparu depuis des années. Il semble tenir entre ses mains un appareil photo qui pourrait changer l’histoire de l’alpinisme.
Et si George Mallory et Andrew Irvine étaient les premiers hommes à avoir atteint le sommet de l’Everest, le 8 juin 1924 ? Seul le petit Kodak Vest Pocket avec lequel ils devaient se photographier sur le toit du monde pourrait livrer la vérité.
70 ans plus tard, pour tenter de résoudre ce mystère, Fukamachi se lance sur les traces de Habu. Il découvre un monde de passionnés assoiffés de conquêtes impossibles et décide de l’accompagner jusqu’au voyage ultime vers le sommet des dieux.

  • Ma Mère Est Un Gorille (Et Alors ?) (Les Films Du Préau) Nouveau film d’animation de Linda Hamback après Paddy La Petite Souris (73.9k).

Ce que souhaite Jonna par dessus-tout, c’est de trouver une famille adoptive… elle accepterait n’importe quel parent qui puisse lui donner de l’amour. La surprise est de taille lorsqu’une femelle gorille se présente un jour à l’orphelinat pour être sa nouvelle maman !

  • Notre Père (Les Films A Fleur De Peau) Nouveau long de Franck Llopis.

A Paris, un comédien célèbre disparaît, du jour au lendemain. Une de ses filles, proche de lui, alerte ses trois autres soeurs, habitant la province, et leur demande de venir à Paris pour l’aider à le retrouver…

  • Une Fois Que Tu Sais (Nour Films) Documentaire d’Emmanuel Cappellin.

Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin devient convaincu de l’imminence d’un effondrement de notre civilisation. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Richard Heinberg. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible.

  • L’Etang Du Démon (Carlotta Films) Nouveau long de Masahiro Shinoda après Sharaku (10.1k) et Silence (1.6k).

Province d’Echizen, été 1913. En route vers Kyoto, le professeur Yamasawa traverse un village frappé par la sécheresse, perdu au milieu des montagnes. A proximité se trouve l’étang du Démon, objet de superstitions de la part des habitants. En effet, si la cloche du village ne sonne pas quotidiennement, le dragon retenu au fond de l’eau serait libéré et provoquerait un déluge mortel. L’arrivée de Yamasawa chez Akira et Yuri, le couple chargé de faire respecter cette tradition immuable, va bientôt mettre en péril cet équilibre…

  • Là Où Le Temps S’Est Arrêté (Itiz Prod)

Claudius Jomard partage sa vie avec ses deux vaches, son chien, ses huit poules et son jardin. Sa ferme est isolée au milieu d’une clairière à Saint Martin en Haut dans les Monts du Lyonnais. Claudius est né là en 1930. Depuis rien n’a changé, rien n’a évolué. Tout est resté comme au début.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :