Cette semaine dans les salles

  • Dune (Warner Bros France) Nouveau long de Denis Villeneuve après Un 32 Août Sur La Terre (11k), Maelstrom (4.8k), Incendies (377.2k), Prisoners (1.15M), Enemy (203.2k), Sicario (443.5k), Premier Contact (866.7k) et Blade Runner 2049 (1.27M). Le film est l’adaptation du roman éponyme de Franck Herbert, déjà adapté par David Lynch en 1984 (2.31M).

L’histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s’il veut préserver l’avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l’univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l’humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre…

AVANT-PREMIERE

CRITIQUE

  • L’Origine Du Monde (StudioCanal) Premier long de Laurent Lafitte qui adapte la pièce éponyme de Sébastien Thiéry.

Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son coeur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime…

  • Les Amours D’Anaïs (Haut et Court) Premier long de Charline Bourgeois-Tacquet.

Anaïs a trente ans et pas assez d’argent. Elle a un amoureux qu’elle n’est plus sûre d’aimer. Elle rencontre Daniel, à qui tout de suite elle plaît. Mais Daniel vit avec Émilie… qui plaît aussi à Anaïs. C’est l’histoire d’une jeune femme qui s’agite. Et c’est aussi l’histoire d’un grand désir.

  • Pourris Gâtés (Apollo Films) Nouveau long de Nicolas Cuche après Jojo La Frite (7.8k), La Chance De Ma Vie (1.04M) et Prêt A Tout (424.4k).

Paresseux, capricieux, fêtards, les trois enfants de l’homme d’affaires Francis Bartek ne font rien de leur vie, à part dépenser l’argent que leur père a durement gagné. Lassé par leur comportement, celui-ci leur fait croire qu’ils sont totalement ruinés, les forçant ainsi à faire l’impensable: travailler !

  • Le Genou D’Ahed (Pyramide Distribution) Nouveau long de Nadav Lapid après La Petite Amie D’Emile (1.3k), Le Policier (28.5k), L’Institutrice (67.1k), Journal D’Un Photographe De Mariage (0.1k) et Synonymes (50.7k). Le film a obtenu le prix du jury au Festival de Cannes 2021.

Y., cinéaste israélien, arrive dans un village reculé au bout du désert pour la projection de l’un de ses films. Il y rencontre Yahalom, une fonctionnaire du ministère de la culture, et se jette désespérément dans deux combats perdus : l’un contre la mort de la liberté dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère.

  • La Proie D’Une Ombre (The Walt Disney Company France) Un long de David Bruckner.

Déchirée par la mort brutale de son mari, Beth se retrouve seule dans la maison au bord du lac qu’il avait construite pour elle. Elle s’efforce de faire face, mais d’inexplicables cauchemars font leur apparition. Dans de troublantes visions, une présence insaisissable semble l’appeler… 
Contre l’avis de ses amis, Beth commence à fouiller dans les affaires de son mari, en quête de réponses. Elle va découvrir des secrets aussi étranges qu’inquiétants, et un mystère qu’elle va, malgré les risques, tenter d’élucider…

  • Summertime (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Carlos Lopez Estrada après Blindspotting (18.7k).

Les vies de 25 jeunes habitants de Los Angeles s’entrecroisent pendant une chaude journée d’été.

  • Blue Bayou (Universal Pictures International France) Un long de Justin Chon.

Antonio LeBlanc, d’origine américano-coréenne, a été adopté et a passé sa vie dans un petit village du Bayou de Louisiane. Aujourd’hui marié à la femme de sa vie, Katy, ils élèvent ensemble Jessie, la fille de cette dernière, issue d’un premier lit. Alors qu’il travaille dur pour offrir ce qu’il y a de meilleur à sa famille, il va devoir affronter les fantômes de son passé en apprenant qu’il risque d’être expulsé du seul pays qu’il ait jamais considéré comme le sien.

  • Spiral (Reaficta Films) Un long de Sofiene Mamdi.

Alexander, un jeune acteur, est tombé depuis quelques mois dans une spirale autrodestructrice, devenu dépendant à l’alcool et à la drogue. Une nuit, il est poignardé par des trafiquants et manque de mourir. Pour sortir de ses addictions, il écrit le scénario d’un film « Spirale » proche de l’autofiction où il jouerait le rôle principal de Daniel. Olivier Rainer, un réalisateur qu’il admire, accepte de réaliser le film et de faire passer des tests à Alexander tout en réécrivant le scénario et en y incorporant des éléments de la vie personnelle de l’acteur. Alexander, qui souhaite exorciser ses démons et atteindre sa catharsis, suivra Olivier sans condition dans une aventure fulgurante où réalité et fiction se confondent.

  • Mush-Mush Et Le Petit Monde De La Forêt (KMBO) Film d’animation de Joeri Christiaen.

Si vous pensiez tout savoir du petit monde de la forêt, c’est que vous ne connaissez pas encore Mush-Mush, Lilit et Sep. Chaque jour, le trio des inséparables Champotes est entraîné dans de nouvelles aventures : sauver un arbre centenaire, protéger une rainette ou s’envoler à dos de libellule – c’est toujours une journée palpitante qui s’annonce !

  • Avec Un Sourire La Révolution (Platano Films) Documentaire d’Alexandre Chartrand.

Quarante ans après la fin de la dictature franquiste, toutes les sphères de la société catalane se mobilisent pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination interdit par l’Espagne. Alors qu’ils s’engagent ouvertement dans la désobéissance, les Catalans font face à une répression grandissante, avec le sourire. À leurs côté, Alexandre Chartrand livre son témoignage et son point de vue sur cette page de l’histoire Catalane, Espagnole et Européenne.

CRITIQUE

  • Christo Marcher Sur L’Eau (Dissidenz Films) Documentaire d’Andrei M. Paounov.

Sept ans après le décès de son épouse et complice artistique Jeanne-Claude, avec laquelle il avait empaqueté le Reichstag à Berlin ou encore le Pont Neuf à Paris, l’artiste d’origine bulgare Christo s’attelle à la réalisation de « The Floating Piers » (littéralement : les pontons flottants), sur le lac d’Iseo en Italie, une installation qu’ils avaient conçue ensemble des années auparavant, dans la droite lignée de leur projet artistique : s’emparer de monuments architecturaux ou de sites naturels pour les transformer et ainsi mieux les révéler, dans une temporalité toujours limitée. Présenté aux festivals de Locarno et Toronto, le film d’Andréï M Paounov est une plongée intimiste rare dans le monde hors du commun et sans compromis de Christo, où tractations entre art et politique, cauchemars logistiques et forces de la nature sont en ébullition permanente, et révèlent l’homme derrière l’artiste, dont toutes les œuvres sont autofinancées.

  • L’Affaire  Collective (Dulac Distribution) Nouveau docu d’Alexander Nanau après Toto Et ses Sœurs (12.9k).

Après un tragique incendie au Colectiv Club, discothèque de Bucarest, le 30 octobre 2015, de nombreuses victimes meurent dans les hôpitaux des suites de blessures qui n’auraient pas dû mettre leur vie en danger. Suite au témoignage d’un médecin, une équipe de journalistes d’investigation de la Gazette des Sports passe à l’action afin de dénoncer la corruption massive du système de santé publique. L’Affaire collective suit ces journalistes, les lanceurs d’alerte et les responsables gouvernementaux impliqués, et jette un regard sans compromis sur la corruption et le prix à payer pour la vérité.

  • L’Etat Du Texas Contre Melissa (Alba Films) Nouveau docu de Sabrina Van Tassel après La Cité Muette (1.1k).

Melissa Lucio est la première femme hispano-américaine condamnée à mort au Texas. 
Accusée d’avoir tué sa fille de deux ans, cette mère pauvre et droguée, coche toutes les cases de la coupable idéale. 
Pourtant, son histoire qui regorge de zones d’ombres, va se révéler bien plus complexe qu’elle n’y paraît…

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :