Critique de The house that Jack built

The house that Jack built

6.5

Scénario

3.5/10

Réalisation

7.0/10

Casting

8.5/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Bien réalisé
  • Humour tordu

Les contre

  • Choquer pour choquer
  • Fin trop facile !

Twitter : #TheHouseThatJackBuilt @etrangefestival #EtrangeFestival

Titre VO :

Casting : Matt Dillon, Bruno Ganz, Uma Thurman

Réalisateur : Lars von Trier

Durée : 2H38

Date de sortie :  19 septembre 2018

Tous les ans à Cannes, il faut un film pour faire scandale et Gaspar Noé avait le champs ouvert avec son Climax, sauf qu’est arrivé The house that Jack built de Lars von Trier et sa scène atroce spoliée de toute part.

Oui cette scène ou par plaisir le héros tue de sang froid deux enfants avec une carabine.

Bien que cette scène a elle seule a de quoi effectivement choquer, les journalistes présents ont oubliés de dire que juste derrière il y avait une suite à cette scène extrêmement drôle et bien que cela ne rende pas moins le tout difficile à regarder, on se dit que de toute façon ce film est essentiellement là pour choquer et rien de plus.

Car c’est bien là le problème majeur de The house that Jack built, à savoir que pendant 2H38, le film cherche à choquer en grimant chaque fois dans la surenchère et ce sans le moindre intérêt.

Contrairement à Maniac qui mettait en avant un tueur en série, mais avait un fond intéressant, ce nouveau Lars Von Trier ne marquera en rien les esprits passé ses scènes choquantes. La durée atrocement longue du film n’arrange rien et le tout devient rapidement redondant et limite lassant.

On passera sur sa fin totalement décevante offrant encore plus la sensation d’avoir perdu notre temps.

Bon point tout de même du film, Matt Dillon qui est très bon en tueur en série et la bande originale soignée en plus d’une mise en scène de qualité, mais venant de Lars Von Trier, on n’en attendait pas moins. Enfin on ne peut s’empêcher de rire de quelques horreurs pour peu que l’on apprécie l’aspect dérangé et décalé du film.

Enfin, on peut trouver des critiques du film très positives et faisant un rapprochement entre la vie du réalisateur, ses thématiques et même son lien avec le monde. Oui, mais personnellement quand je vais au cinéma, je n’ai pas envie d’étudier toute une oeuvre pour en apprécier un fragment. Dès lors il est possible que ce film plaise aux personne aimant décortiquer les films, mais passera au dessus de spectateurs souhaitent simplement une histoire intéressante.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire