Critique de Stoker

Avis:

Twitter:   #Stoker @20thCFox_FR @foxsearchlight

Acteurs: Mia Wasikowska , Nicole Kidman, Matthew Goode

Réalisateur: Park Chan-wook

Stoker 04

Date de sortie: 1 mai 2013 (1H4O)

Bande annonce:

Avis de #Chris

Et si je vous parlais du dernier film d’Alfred Hitchcock… Voilà comment j’aurais eu pu débuter ma critique si Alfred Hitchcock était vivant aujourd’hui tant l’emprunte du maître du suspens plane sur ce film.

Attention, c’est parti !

Débutons par l’histoire perverse et tordue qui nous laisse nous demander si Wentworth Miller n’a pas subi d’électrochocs lors de son séjour à Sona (les connaisseurs comprendront) tant cette histoire est glauque.

En tout cas, je pense que Wentworth Miller est fan du film « L’ombre d’un doute » d’Alfred Hitchcock pour écrire un tel scénario. Nous avons en effet l’impression qu’il a mixé et retourné l’histoire de ce dernier dans tous les sens. Il faut dire que comme dans le classique d’Hitchcock, nous avons le personnage de l’oncle Charlie qui débarque après plusieurs années dans sa famille pour la chambouler totalement.

Bien entendu le scénario réserve son lot de Twists et par exemple dans «Stoker», la sœur du film totalement dingue de son frère de «L’ombre d’un doute» est remplacée ici par une belle sœur qui est de plus en plus hypnotisée par son beau-frère. On retrouve aussi comme dans le classique de 1943, le personnage de la nièce qui commence à douter de son oncle et de ses intentions ainsi que la disparition de personnages un peu trop curieux.

Stoker 01

Dit comme ça, oui ça ressemble très fort à « L’ombre d’un doute » si ce n’est que comme je le disais plus haut, Wentworth Miller (le scénariste du film) a remixé le tout pour nous proposer une variante de l’histoire que je ne peux trop dévoiler ici sous peine de vous gâcher la surprise. Il est néanmoins amusant de regarder ce film pour moi, énorme fan de « L’ombre d’un doute » (un de mes films favoris) et de le voir en quelque sorte chamboulé de la sorte.

Attention, que l’on se comprenne bien, il ne s’agit nullement d’un Remake et nous avons là une histoire totalement originale avec simplement l’ombre d’Hitchcock par dessus.

Je ne dévoilerai pas plus l’intrigue car ce serait clairement vous gâcher le film.

Stoker 03Concernant les acteurs, ils sont tous totalement incroyables et en particulier Matthew Goode dans le rôle de l’oncle Charlie. Comme dans le film d’Hitchcock, il est bel homme, charismatique à souhait, imprévisible et captivant. Nicole Kidman de son côté est toujours aussi sexy, douce et si « Hollywood » alors que la jeune fille est un peu plus quelconque…

Ici aussi il est impossible de ne pas lier «Stoker» et «L’ombre d’un doute» de par le casting. Comme dans « L’ombre d’un doute« , l’héroïne du film est certes jolie mais plutôt basique et en aucun cas glamour. Elle est habillée de façon simple et coiffée un peu à la va vite. Elle pourrait être n’importe quelle fille du quartier. L’oncle Charlie est lui totalement séduisant, un peu bon chic bon genre dans sa façon d’être, très poli et distingué comme l’était Joseph Cotton dans «L’ombre d’un doute». Nicole Kidman de son côté pourrait être la fameuse «blonde» si chère au coeur d’Hitchcock (même si elle est rousse dans ce film) et représenter la starlette hollywoodienne tel que Grace Kelly l’était dans les films d’Hitchcock. Non, vraiment, comme vous le voyez, même le casting semble être tout droit lié au maître du suspens

Stoker 02

On continue ?

Parlons mise en scène, sachez simplement qu’elle est somptueuse et vraiment travaillée, nous offrant des images d’une beauté glaciale incroyable avec (non je ne fais pas une fixation) une scène de douche pouvant rappeler « Psychose » sauf que comme tout le reste, il ne se passe pas vraiment la même chose dans ce film (la fameuse histoire remixée) et ce n’est pas du sang qui coule…

On pourrait même pousser l’analyse plus loin puisque là où Janet Leigh perdait la vie dans la douche, on pourrait dire que Mia Wasikowska vit une «petite mort»

stoker shower

Impossible de terminer cette critique sans vous parler de la musique du film, magnifique et du travail incroyable sur le son ! Vivement le bluray pour en profiter sur mon Home Cinema.

Il me tarde en tout cas de revoir à nouveau ce film pour déceler d’autres petites Hitchcockeries.

Un film en tout cas perturbant, intriguant, passionnant et qui rend un hommage dingue au maître Alfred !

Bonus Vidéo: Clip réalisé pour la création du poster…

4 commentaires sur Critique de Stoker

  1. Bon, je l’attendais à mort, c’est encore pire maintenant ! Pour la bande son, ça m’étonne pas, c’est Clint Mansell derrière, et quand on connait son travail sur The fountain , Black Swan et surtout requiem for a dream, ça ne peut être que du bon. J’avais un peu peur pour ce premier film américain de Park chan wook, et bien il à l’air de s’en sortir à merveille . Voilà, le 1er mai me parait bien trop loin !

  2. Perso, je ne connaissais rien de ce réalisateur, ne m’attendais pas du tout à une telle beauté et surtout à retrouver du Hitchcock (moi qui suis totalement fan) autant te dire que ce fut une énorme surprise !

  3. Pour ce qui est de la beauté, ça ne me surprend pas non plus. Lady vengeance présente un sublime portrait de femmes et se termine sur un final d’une beauté éblouissante. Thirst, ça à beau être son film que j’aime le moins, le final n’en reste pas moins sublime. Donc il est habitué à ce genre là.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Zickma » Les tops à nous: Adelaide

Laissez nous un commentaire