La casa de Papel saison 5 épisode 5 – La chanson de fin !

Qui a vu la première partie de la saison 5 de La Casa De Papel Sur Netflix a forcément été triste et plus particulièrement sur le denier épisode en date.

Il faut dire que l’on assiste à la disparition d’un personnage clef à la série et ce moment est accompagné d’une musique de circonstance.

Cette chanson que l’on entend plusieurs fois sur l’épisode et plus longuement sur le générique de fin est Grândola Vila Morena (Requiem) par Cecilia Krull & Pablo Alborán.

En voici les paroles

Grândola, Vila Morena
Terra da fraternidade
O povo é quem mais ordena
Dentro de ti, ó cidade

Dentro de ti, ó cidade
O povo é quem mais ordena
Terra da fraternidade
Grândola, Vila Morena

Em cada esquina, um amigo
Em cada rosto, igualdade
Grândola, Vila Morena
Terra da fraternidade

Terra da fraternidade
Grândola, Vila Morena
Em cada rosto, igualdade
O povo é quem mais ordena

À sombra duma azinheira
Que já não sabia a idade
Jurei ter por companheira
Grândola, a tua vontade

Grândola, a tua vontade
Jurei ter por companheira
À sombra duma azinheira
Que já não sabia a idade

Il est à noter que cette chanson est une reprise de Zeca Afonso

Cette chanson portugaise qui parle de fraternité et est associée à la Liberté est le thème central de cet épisode 5 de la Casa de Papel d’où ce choix évident et les passages se déroulant au Portual.

Cette chanson a également été diffusée le 25 avril 1974 à minuit quinze sur la radio portugaise Renascença en guise de signal lançant la révolution afin de renverser le régime salazariste en place. On parle ici de la Révolution des Œillets

La chanson a également été chantée par Linda De Suza et Amália Rodrigues

Cette chanson est depuis devenue un hymne important au Portugal puisque associée à la révolution et aux manifestations contre les différents politiques en place.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :