Critique de Une Suite qui dérange

Une Suite Qui Dérange

7

Scénario

7.0/10

Musique

6.5/10

Réalisation

7.5/10

Les pour

  • Très bon travail sur les archives
  • Al Gore est toujours aussi impressionnant
  • Un documentaire important

Les contre

  • Musique un peu larmoyante

Twitter : #UneSuiteQuiDérange #LeTempsDelAction @paramountfr

Réalisateur : Bonni Cohen, Jon Shenk

Avec : Al Gore

Durée : 1h38

Date de sortie : 27 septembre 2017

10 ans après Une Vérité qui dérange, Al Gore revient sur la situation du climat à travers Une suite qui dérange : le temps de l’action qui parcourt ses différents mouvements que ce soit en conférences, en recherches sur le terrain ou encore lors de la Cop21 qui a eu lieu en novembre 2015 à Paris.

Une Suite qui dérange est un documentaire fort. On ne va pas nier que la musique est parfois un peu trop subtile pour te forcer à l’émotion. Mais les mots et surtout les images parlent déjà beaucoup. Al Gore l’a compris. Il faut montrer ce qu’il se passe pour réveiller les consciences. Malheureusement le pouvoir politique et industriel à travers le monde apporte énormément d’obstacles aux changements. C’est ce qui ressortira de ce documentaire. A travers le montage, le film remonte d’ailleurs à travers ces 10 dernières années afin de rappeler que, sur de précédentes périodes, la question du climat avait déjà été posée sans obtenir de réelles réponses. La politique, les médias, l’industrie, c’est un tel enfer pour l’avancée sur le climat. Une fois qu’on a atteint un objectif, il arrive trop souvent qu’une décision voir même une loi renverse la situation et nous fasse reculer.

La force du documentaire sera de recouper les études des scientifiques il y a plusieurs années aux bouleversements climatiques actuels et de montrer que en ayant ces données nous n’avons rien fait pour l’empêcher. Quel monde allons-nous donc laisser aux générations futures ? C’est la grande question que pose Une Suite qui dérange.

Heureusement, il n’y a pas que des interrogations mais également des réponses et une étude du progrès de certaines démarches mises en place il y a quelques temps. Selon notre culture on sera forcément moins enthousiaste sur les énergies renouvelables notamment à cause du coût que ça implique. Pourtant il est important de réfléchir à se diriger vers un avenir d’énergie propre et comme tout combat même si cela prend des années et des années il faut y croire, ne pas renoncer et surtout ne pas fermer les yeux. Pour cela, il faut encourager des documentaires comme Une Suite qui dérange. A voir en salles dès le 27 septembre 2017.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :