Critique de Little Joe

Little Joe

6.1

Scénario

6.0/10

Casting

8.5/10

Réalisation

6.0/10

Bande originale

4.0/10

Les pour

  • Une histoire intéressante
  • Bon casting

Les contre

  • Manque de rythme
  • Bande originale décevante et mal utilisée

Twitter : #LittleJoe #EtrangeFestival @etrangefestival

Titre VO :

Réalisateur : Jessica Hausner

Acteurs : Emily Beecham, Ben Whishaw, Kit Connor

Durée : 1H45

Date de sortie : 13 novembre 2019 (Vu à l’étrange festival)

Little joe est de ces films avec tous les éléments pour être un excellent film, mais qui se plante malheureusement par l’accumulation de petites erreurs.

Avant de dire ce qui ne va pas dans ce film, parlons de ce qui fonctionne et cela débute par son casting. Forte d’un prix d’interprétation à Cannes, Emily Beecham est en effet très bonne dans ce film, tout comme Ben Whishaw, mais clairement celui qui à nouveau sort du lot, offre une superbe performance et confirme qu’il a tout pour devenir un grand acteur est Kit Connor que l’on avait déjà pu apprécier en jeune Elton John dans Rocketman.

Dans le rayon « enfant acteur », Kit Connor est clairement à surveiller de près car il va aller très loin.

Autre point positif du film, son histoire à la fois flippante, originale et décalée. Bien qu’étrange d’une certaine manière, celle-ci est crédible et rend le tout encore plus effrayant. Entre l’idée de vouloir rendre heureux les gens via une plante grâce à des toxines et l’idée même que les plantes cherchent à exister, à survivre et surtout à contrer la génétique par elle-même offre une histoire avec un bon rythme, une belle morale, mais aussi suffisamment d’intérêt que pour nous donner envie de tout voir.

Mais alors si ces deux points sont bons, qu’est-ce qui cloche dans ce film ?

Cela débute par la la mauvaise utilisation du casting. En effet on a ici un casting anglais et malheureusement on ne retrouve pas suffisamment la folie, l’humour et le flegme propre au cinéma britannique. Cela vient sans doute du fait que ni la réalisatrice, ni les producteurs ne sont britanniques et de fait n’ont clairement pas la même approche que ceux-ci.

Autres problèmes, l’utilisation de la musique et la réalisation. Le film est très, trop lent et l’ennui est quand même souvent présent. C’est là que l’utilisation de la musique est décevante aussi puisque cette dernière est mal utilisée et essaye de créer du suspens et de la tension là où il n’y en a absolument pas. Cela est maladroit, mal mis en oeuvre et fait ressortir encore plus la platitude de certaines scènes.

Souffrant d’un manque de rythme incroyable, on finit clairement par s’ennuyer devant Little Joe alors que le potentiel derrière l’histoire et le casting avait de quoi élever ce film vers des choses bien plus puissantes.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :