Cette semaine dans les salles

Une nouvelle semaine dominée par la sortie de Sonic dans plus de 600 salles sans oublier les autres films qui tenteront d’exister. Bons choix et bonnes séances.

  • La Fille Au Bracelet (Le Pacte) Nouveau long de Stéphane Demoustier après Terre Battue (20.5k) et Allons Enfants (0.8k). Le réalisateur s’inspire du film Acusada (17.9k) de Gonzalo Tobal.

Lise, 18 ans, vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.

 CRITIQUE 
  • Un Divan A Tunis (Diaphana Distribution) Un long de Manele Labidi qui a obtenu le prix du scénario en 2017.

Selma Derwish, 35 ans qui, après avoir exercé en France, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Les débuts sont épiques, entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séance tarifée avec « prestations tarifées ». Mais au lendemain de la Révolution, la demande s’avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer d’exercer…

  • Le Prince Oublié (Pathé) Nouveau long de Michel Hazanavicus après OSS 117 Le Caire Nid D’Espions (2.30M), OSS 117 Rio Ne Répond Plus (2.52M), The Artist (3.06m), Les Infidèles (2.30M), The Search (73.3k) et Le Redoutable (140.1k). Un budget de 24.88M à amortir.

Sofia, 8 ans, vit seule avec son père. Tous les soirs, il lui invente une histoire pour l’endormir. Ses récits extraordinaires prennent vie dans un monde imaginaire où l’héroïne est toujours la princesse Sofia, et son père, le Prince courageux. Mais trois ans plus tard, quand Sofia rentre au collège, elle n’a plus besoin de ces histoires. Désarmé, son père va devoir accepter que sa fille grandisse et s’éloigne de lui. Dans leur Monde imaginaire, le Prince va alors devoir affronter la plus épique de toutes ses aventures pour conserver une place dans l’histoire.

  • Nightmare Island (Sony Pictures Releasing France) Nouveau long de Jeff Wadlow après Never Back Down Ne Jamais Reculer (121.9k), Kick-Ass 2 (710.9k) et Action Ou Vérité (634k).

L’énigmatique M. Roarke donne vie aux rêves de ses chanceux invités dans un complexe hôtelier luxurieux et isolé. Mais quand leurs fantasmes les plus fous se transforment en véritables cauchemars, les invités n’ont d’autre choix que de résoudre les mystères de cette île pour en sortir vivants.

  • Deux (Sophie Dulac Distribution) Premier long de Filippo Meneghetti.

Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

  • Tu Mourras A 20 Ans (Pyramide Distribution) Premier long d’Amjad Abu Alala qui a obtenu le Lion du futur de la meilleure première œuvre à la Mostra de Venise 2019.

Soudan, province d’Aljazira, de nos jours. Peu après la naissance de Muzamil, le chef religieux du village prédit qu’il mourra à 20 ans. Le père de l’enfant ne peut pas supporter le poids de cette malédiction et s’enfuit. Sakina élève alors seule son fils, le couvant de toutes ses attentions. Un jour, Muzamil a 19 ans….

  • Mickey And The Bear (Wayna Pitch) Premier long d’Annabelle Attanasio.

Mickey Peck, une adolescente du Montana, a la lourde responsabilité de s’occuper de son père, un vétéran accro aux opiacés. Quand l’opportunité se présente de quitter pour de bon le foyer, elle fait face à un choix impossible…

AVANT-PREMIERE 
  • Sonic Le Film (Paramount Pictures France ~620 copies) Premier long de Jeff Fowler qui adapte le personnage du jeu éponyme de Séga.

L’histoire du hérisson bleu le plus rapide du monde qui arrive sur Terre, sa nouvelle maison. Sonic et son nouveau meilleur ami Tomfont équipe pour sauver la planète du diabolique Dr. Robotnikbien déterminé à régner sur le monde entier.

  • Queen & Slim (Universal Pictures International France) Premier long de Melina Matsoukas.

Lors d’un ordinaire rendez-vous amoureux en Ohio, un homme noir et une femme noire, sont arrêtés pour une infraction mineure de circulation. La situation dégénère, entraînant des conséquences soudaines et tragiques quand l’homme tue un policier pour se défendre. Terrifiés et leurs vies désormais en danger, l’homme, un employé de magasin, et la femme, avocate de la défense criminelle, se voient obligés de fuir. Mais l’incident a été filmé et la vidéo se propage. Le couple devient alors involontairement un symbole de traumatisme, terreur, deuil et douleur pour les américains. Alors qu’ils conduisent, ces deux improbables fugitifs vont apprendre à se connaître l’un l’autre mais aussi se découvrir eux-mêmes dans des circonstances des plus extrêmes et désespérées. Ils vont forger un amour sincère et puissant qui va révéler leur profonde humanité et façonner le reste de leurs vies.

  • Toutes Les Vies De Kojin (Rouge Distribution) Documentaire de Diako Yazdani.

Dans un documentaire à la première personne, Diako Yazdani, réfugié politique en France, retourne voir sa famille au Kurdistan irakien et leur présente Kojin un jeune homosexuel de 23 ans qui cherche à exister au sein d’une société où il semble ne pas pouvoir trouver sa place. Avec humour et poésie, le réalisateur livre un portrait émouvant où les rencontres des uns et des autres invitent à une réflexion universelle sur la différence.

 CRITIQUE 
  • Chats Par-Ci Chats Par Là (Gebeka Films) Film d’animation de Emilie Pigeard et Fabrice Luang Vija. On doit à ce dernier la-coréalisation de Fables D’été Fables D’Hiver (129.5k), Fabuleuses Fabulettes Une Autre Saison Des Fables (99k) et La Fontaine Fait Son Cinéma (45.6k).

Programme de courts métrages.
Des matous facétieux et attendrissants !
De la ronde Bamboule aux félins malins d’Orient, en passant par une course au loup et une pêche extraordinaire, ces quatre fables concoctées par Fabrice Luang-Vija sont un régal drôlatique et lyrique. Miaou !!

  • Mamacita (Platano films) Documentaire de Jose Pablo Estrada Torrescano.

Mamacita est une reine de beauté mexicaine extravagante vivant dans son propre royaume en compagnie de ses fidèles serviteurs : jardinier, chauffeur, chef, femme de ménage et infirmières. Âgée de 95 ans, elle a transformé sa maison en château, cachant les plaies ouvertes d’une famille de la haute société mexicaine derrière de hauts murs de pierres. Quand José Pablo est allé étudier le cinéma en Europe, Mamacita lui a fait promettre de revenir un jour au Mexique pour faire un film sur sa vie. Il se lance alors dans la conquête de l’empire de sa grand-mère, découvrant les zones sombres de son propre passé, plongeant tête baissée dans un océan de secrets, de tromperies et de faux-semblants ayant bousculé sa propre famille pendant des générations.

  • Lov Aaj Kal 2 (Friday entertainment) Film de Imtiaz Ali.

De 1990 à 2020, le film dépeint deux histoires d’amour à des époques très différentes, confrontées à des obstacles très différents. Un couple se bat contre les restrictions de la société, tandis que l’autre doit apprendre à trouver un équilibre entre le travail et l’amour, mais tous deux incarnent les mêmes sentiments d’amour véritables et sans filtre.

  • Naan Sirithal (Night ed films) Film de Raana.
  • World Famous Lover (Friday entertainment) Film de Kranthi Madhav.

Vijay Deverakonda revient avec un nouveau film romantique après l’énorme succés d’Arjun Reddy. Cette fois-ci, c’est 4 histoires d’amour différentes, 4 fois plus d’émotions…

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :