On a écouté Onilé de Myrtille

C’est qu’on pensait (a notre grand regret) ne plus l’entendre après un silence de plus de 15 ans et pourtant à la première écoute de ce « Onilé« , (en référence au nom yoruba de la divinité de la terre) on retrouve les mêmes sensations agréables que l’on avait eu la première fois que l’on avait fait connaissance avec Myrtille… Un peu comme si elle avait finalement toujours été là, un peu enfouie en nous.

S’ouvrant sur le premier single dévoilé il y a quelque semaine, le très doux « Auprès de mon arbre » et son intro intrigante nous donne un bel aperçu de ce que proposera la suite, à savoir un album très organique avec de véritables instruments variés.

Arrive ensuite « Dis lui » et son côté folk très réussi. Jouant là aussi sur la douceur qui sied si bien à sa voix, on retrouve à nouveau cette sensation de bien être et de réconfort que peut procurer Myrtille de par sa voix et sa belle musicalité.

Du côté des très très bons titres, on a « La prière » et son côté reggae vraiment excellent. En deux notes, Myrtille pose sa voix sur une musique qui donne envie de voyager. Très à l’aise dans cet univers, Myrtille est définitivement capable de naviguer dans de multiples univers. Musicalement, on a ici un incroyable morceau.

« Le goût de la vie » est lui aussi un autre très bon titre qui donne directement envie de se lever, danser, s’amuser et s’enlacer, à l’image de ce qu’axait le monde avant ce foutu virus.

Autre moment de véritable plaisir et folk… Le magnifique « Terre Mer » qui est un coup de coeur instantané.

Bien entendu on vous a fait une courte sélection des coups de coeurs, mais les autres pistes de cet opus sont également très belles et surtout on a ici une véritable cohérence musicale pour un opus qui forme un tout somptueux.

Définitivement solaire, Onilé se veut vraiment être une bouffée d’air frais et Dieu sait qu’on a besoin de respirer en ce moment.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :