Critique : Le goût des merveilles

Le goût des merveilles

6

Scénario

6.0/10

Interprétation

8.0/10

Rythme

4.0/10

Les pour

  • Benjamin Lavernhe est un acteur à suivre

Twitter : #LeGoûtDesMerveilles @ugcdistribution

Réalisateur : Eric Besnard

Acteurs : Virginie Efira, Benjamin Lavernhe

Date de sortie : 16 décembre 2015 (1h41 min) 

Le goût des merveilles démarre sur Louise. Veuve avec deux enfants, elle tente tant bien que mal de sauvegarder l’exploitation agricole que son mari lui a laissé. C’est dans ce contexte tendu qu’elle fait la rencontre de Pierre qui a le syndrome d’asperger, une forme d’autisme. A partir de là, chacun à sa manière bouleversera la vie de l’autre.

gout des merveilles 1

Eric Besnard pour réaliser son film s’est beaucoup documenté et cela se ressent. A aucun moment on ne se sent trompé, pris dans une scène qui n’a ni queue ni tête. Les situations sont sincères et les personnages également. On fait d’ailleurs la remarque qu’il n’y a pas de grand méchant dans cette histoire. Tout n’est pas rose mais le film se veut optimiste.

Pour interpréter Pierre, Benjamin Lavernhe (de la Comédie Française) a beaucoup travaillé les intonations de ses dialogues. Il ne voulait pas que cela sonne faux comme s’il ne savait pas joué. Gros challenge donc pour lui de trouver le ton juste et incarner correctement ce personnage autiste. Résultat on est épaté par son jeu. Les émotions passent parfaitement et on se demanderait presque si l’acteur n’était pas lui même atteint du syndrome. Bref l’illusion a fonctionné.

gout des merveilles 2

Côté réalisation, on peut souligner une profonde volonté de montrer cette nature qui nous entoure. Cet environnement calme loin de la société brutale de la ville qui peut parfois être très dur.  Cependant certains passages sur plan de paysage et musique au piano finissent par avoir un effet soporifique.

Conclusion, Le goût des merveilles est un bon film dont il faudra surtout retenir la performance du comédien principal.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :