Critique de Venom : Let there be carnage

Venom : Let there be carnage

2.8

Scénario

2.0/10

Casting

3.0/10

Réalisation

2.0/10

Bande originale

4.0/10

Les pour

  • Sa scène post générique

Les contre

  • Mal écrit
  • Mal joué

Twitter : #Venom : Let there be #Carnage

Titre VO :

Réalisateur : Andy Serkis

Acteurs : Tom Hardy, Stephen Graham, Woody Harrelson

Durée : 1H37

Date de sortie : 20 octobre 2021

Sans trop comprendre pourquoi, Venom semble être à l’abri des critiques. Alors que le premier film se faisait démonter, il a cartonné en salle et cette suite qui est moins bonne que le premier film bat actuellement des records aux Etats-Unis.

Alors, oui, même si je vous annonce que ce film est une déception, vous irez quand même le voir et vous avez raison, car si vous aimez le personnage et que vous souhaitez simplement voir un peu de fight alors ce film vous plaira.

Le problème de ce Venom 2 est que sur son 1H37, on garde 10 minutes d’un combat intéressant et environs 1H20 à attendre, s’ennuyer, rire légèrement le temps d’une ou deux scènes et surtout contempler combien chez Sony on n’en n’avait rien à foutre !

Oui on sent clairement une envie de ne jamais chercher à réussir quelque chose et on hésite entre le fait que Sony a manqué de respect au public ou si justement ils jouent les génies en prouvant que même en proposant quelque chose de loupé et non travaillé, le public sera présent… Vu les scores aux US, il semblerait que ce soit la seconde hypothèse qui soit retenue.

Pas d’efforts dans les dialogues, effets visuels peu reluisants, jeu d’acteur inexistant avec un Tom Hardy d’un banal pas possible, uniquement là pour son cheque et une Michelle Williams très peu exploitée et qui ne fait, elle aussi, aucun effort.

Seul Woody Harrelson essaye de faire mieux, mais le niveau étant si faible qu’en réalité il n’avait que peu d’efforts à fournir.

Seul un personnage est sympa dans ce film, celui de Mrs. Chen et encore elle apparait sur 2 ou 3 scènes grand maximum.

Reste donc le combat final qui est sympa, mais bordélique et on a ici un beau je « On n’en a rien à foutre de ce film, tant que l’on, peut y glisser une scène post générique qui va exciter les fans » et Venom 2 est terminé.

Vous l’aurez compris, ce film est loupé, se regarde une seule fois, mais va cartonner ici aussi, car les gens visiblement n’attendent rien de plus ici que de manger du popcorn devant un petit nanar.

Un gros succès en vue quoi pourrait donner des idées aux studios… Moins en faire pour gagner plus !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :