Critique de : Rogue One – A Star Wars Story

Rogue One - A star wars Story

7.2

Scénario

9.0/10

Réalisation

7.5/10

Acteurs

7.5/10

Musique

6.0/10

3D

6.0/10

Les pour

  • Une bonne histoire
  • Un nouveau droïd attachant
  • De bons décors

Les contre

  • Un rythme déséquilibré
  • Des acteurs en petites formes
  • Une musique décevante

#Twitter : #RogueOne #StarWars @DisneyFR 

Réalisateur : Gareth Edwards

Actreurs : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Mads Mikkelsen, Forest Whitaker, Donnie Yen, Jiang Wen, Alan Tudyk

Date de sortie : 14 décembre 2016

Durée: 2H14

Allons y directement… Rogue One devrait diviser les spectateurs entre les pros du changement et les nostalgiques qui justement ont du mal quand on les bouscule. Finalement un peu comme pour l’épisode 7, il y a eu les fans qui étaient heureux de retrouver tous les éléments forts de la saga et ceux qui espéraient que les choses bougent un peu.

Rogue One prend des risques et forcément cela à du bon et du moins bon. Oui comme vous l’avez entendu, il n’y a pas de crédit déroulant racontant ce qui s’est passé entre l’épisode 3 et cet épisode que l’on pourrait considérer comme un 3,5 puisque se déroulant avant l’épisode 4 et c’est déjà une prise de risque en soit puisque jusqu’à aujourd’hui chaque film débutait par la musique de John Williams et ces fameux crédit.

Rogue One est un film lié à la saga, mais ne doit pas être considéré comme étant dans le même groupe que les épisodes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et bientôt 8, 9… Pourtant et c’est là où réside la plus grande réussite de cet épisode, cet opus est parfaitement à sa place dans la saga entre les épisodes 3 et4 d‘autant que l’histoire est totalement cohérente, s’inscrit parfaitement dans la continuité et limite pourrait faire figure d’un épisode 4 en version Extra longue que cela n’en serait pas gênant. Oui le scénario est bon et intéressant et oui on apprend des choses sur certains personnage et évidemment on découvre en image d’où proviennent les plans de l’étoile noire ainsi que… Pour le reste, on vous laissera découvrir le film d’autant qu’il y a beaucoup de réponses aux nombreuses questions que l’on était en droit de se poser à l’annonce du projet. Pour le coup, les scénaristes ne se sont pas moqués de nous et chacune de nos questions a droit à une réponse sauf une… Liée à la présence de R2D2 et C3PO dans le vaisseau au début de l’épisode 4.

Au-delà du générique du début, l’autre prise de risque vient de l’absence de John Williams à la composition musicale et… C’est là mon premier véritable coup de gueule. C’est désagréable au possible. Michael Giacchino est constamment coincé le cul entre deux chaises… de pianos et nous propose des pseudos relectures de musique devenues classiques, mais ici totalement loupées. Ainsi on a certains débuts de thèmes bien connus (comme pour faire plaisir aux fans) et puis en plein milieu, la composition part en c******** et donne une sorte d’hybride vraiment étrange comme si comme un enfant venait aplatir une structure en pâte à modeler juste pour dire « C’est moi qu’a fait ça ». Pour moi cela ne l’a pas fait et j’ai réellement détesté la musique.

Mais la musique n’est pas le seul défaut du film et si le scénario est intéressant; malheureusement il est mal équilibré et le début du film est assez ennuyant… Et ce malgré que l’on assiste à des scènes d’actions. Chose assez étrange que ce côté mou du début est que les 45 dernières minutes du film sont exceptionnelles et offrent clairement tout ce qu’un fan de Star Wars est en droit d’attendre.

Puis le second problème lié au scénario est l’écriture des personnages. Du moment où le personnage le plus attachant est… un droïd, on se dit qu’il y a un problème. Si Felicity Jones apporte quelque chose, on regrette clairement le casting de Diego Luna, pas vraiment inspiré. N’affichant pratiquement aucune émotion, aucune sensation de danger, il se promène et nous ennuie dans chacune de ses scènes. Forest Whitaker de son côté avait un personnage intéressant, mais là aussi, on perd très rapidement de l’intérêt pour lui et arrivé à la fin, on se dit qu’il n’apportait finalement pas grand chose au film.

En fait la seconde bonne prestation du film vient de Donnie Yen qui entretient un rapport particulier avec La force, mais que l’on ne vous dévoilera pas. En effet la Force est présente dans ce film, mais pas spécialement comme on l’attend et c’est une des bonnes choses de ce Rogue One.

Et le côté FanBoy alors ? Et bien il n’y a pas d’abus et si certaines choses feront forcément plaisir aux fans de la première heure, Rogue One évite l’aspect « plaçons 1000 références pour les fans quitte à être too much« . Non Gareth Edwards est parvenu à proposer juste ce qu’il faut pour les fans sans jamais tomber dans l’excès.

Enfin, Sachez que dans l’ensemble et ce malgré certains petits problèmes évoqués plus haut, Rogue One est un bon film qui n’hésite pas à chambouler un peu le fan confortablement installé dans son fauteuil en peau de wookie , mais est surtout un film qui offre une histoire cohérente avec un début, une fin, de nombreuses réponses et suffisamment d’humour que pour en faire un excellent épisode 3,5 !

Bien que l’info soit annoncée dans la bande annonce, un dernier mot sur le film…

Dark Vador est bien présent et ce dans deux excellentes scènes, deux des meilleures du film qui plus est et les fans seront heureux de le retrouver en grande forme.

ps: La 3D n’apporte pas grand chose contrairement à celle de l’épisode 7, bien plus réussie.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :