Critique de Pour les soldats tombés

Pour Les Soldats Tombés

5.5

Scénario

5.5/10

Réalisation

6.0/10

Bande originale

5.0/10

Les pour

  • Des images rares

Les contre

  • Une mauvaise idée que de coloriser du Noir et Blanc
  • Des longueurs
  • Un peu décousu

Twitter : #PourLesSoldatsTombés

Titre VO : They Shall Not Grow Old

Réalisateur : Peter Jackson

Acteurs :

Durée : 1H39

Date de sortie : 3 juillet

Pour les soldats tombés est un projet assez intéressant puisque composé d’images jamais vues auparavant puisque retrouvées dans les archives de l’Imperial War Museum. Des image de la première guerre mondiale avec un focus sur les troupes britanniques.

Peter Jackson qui aime les challenges a alors regardé ces vidéos, les a montés et a ensuite été engager des gens capables de lire sur les lèvres pour ainsi ensuite restituer les dialogues. Autant dire que l’on est dans l’authenticité pure et simple.

A cela, il faut ajouter aussi des commentaires tirés de plus de 600 heures d’interviews d’archives de la BBC et de l’Imperial War Museum également.

Si sur le papier tout est là, malheureusement Peter Jackson se loupe un peu avec deux problèmes majeurs.

Le premier problème est que le tout semble parfois décousu et long puisque le film enchaînes les images sans réel fil conducteur. C’est le problème quand on regroupe des images d’archives pour en faire un film. Suite à cela, le tout semble parfois bien long aussi avec des commentaires, certes intéressants, mais parfois redondant et même sans intérêt. Le film aurait clairement eu à gagner de perdre 30 minutes et de passer en télé directement.

Autre souci majeur du film, le traitement sur l’image apporté par Jackson et mis en avant comme une technique unique et révolutionnaire. Le problème est qu’avec le traitement 3D apposé sur les images, celles-ci (pourtant véridiques) finissent parfois par sembler fausses, ce qui en soit est un comble. Certains effets sont ainsi trop poussés et les images perdent en intensité. On retrouve le me^me problème que les films en noir et blanc coloriés dans les années 70… Cela ne réussit que rarement et ce pour plaire à un public réfractaire au N&B !

Vous l’aurez compris, peter Jackson se loupe un peu sur ce projet pourtant rempli de bonnes intentions, mais qui aurait sans doute été plus intéressant dans d’autres mains.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :