Critique de Mauvaises herbes

Mauvaises herbes

9.2

Scénario

9.0/10

Acteurs

9.7/10

Musique

9.0/10

Réalisation

9.2/10

Les pour

  • Un excellent casting
  • Une histoire drôle et touchante
  • Kheiron confirme son talent de cinéaste

Les contre

  • Un peu trop de thèmes abordés

Twitter : #MauvaisesHerbes @MrKheiron @MarsFilms

Titre VO :

Casting: Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussollier, Leila Boumedjane, Hakou Benosmane

Réalisateurs : Kheiron

Durée : 1h40

Date de sortie : 21 novembre 2018

Le cinéma français est particulier quand même, il en convient et ces dernières années on a vu de nombreux réalisateurs réussir leur premier film et puis soit confirmer soit se faire engloutir par les producteurs.

Avec Nous trois ou rien, Kheiron est arrivé et a placé la barre si haute qu’on était en droit d’avoir peur à l’annonce de son second film « Mauvaises herbes ».

Pourtant, et malgré quelques petites faiblesses de ci de là dont on va revenir ensuite, Kheiron parvient à nouveau à nous emporter dans une très belle histoire, à mettre en avant une génération d’acteurs généralement peu destiné au jeune public et à délivrer un message fort.

Vous l’aurez compris, Mauvaises herbes est à nouveau un très bon film qui ne laisse absolument pas indifférent.

Commençons par l’histoire du film qui cette fois est la seule partie du film où l’on se doit d’émettre une petite réserve. Si cette dernière est réussie, on regrette malgré tout le fait d’avoir trop de choses là où aller un peu vers la simplicité aurait pu élever ce film au même niveau que Nous trois ou rien. En effet et même si les histoires se regroupent à nouveau en toute fin, on ne sait trop où regarder. Est-ce une histoire sur les ravages de la guerre, une histoire sur l’immigration, une histoire sur les abus sexuels, une histoire sur le fait de pouvoir réussir même si on est issus d’une cité, une histoire sur l’échec scolaire, une histoire sur un amour encore possible pour les personnes plus âgées…

Vous l’aurez compris, Kheiron aborde beaucoup de sujet et parfois ceux ci changent trop rapidement. Ainsi la fin semble presque précipitée. Eliminer un peu par-ci par-là aurait pu rendre le tout plus agréable.

On vous rassure, le public n’est pas perdu et le tout est fluide, mais certains aspects auraient été mieux géré dans un troisième film éventuellement.

Voilà… Vous venez de lire le seul point négatif du film puisque pour ce qui est du reste, ce n’est que du très bien.

A côté de tout ceci, on a de nouveaux régulièrement le sourire aux lèvres et parfois les larmes aux yeux. Clairement le cinéma de Kheiron est une usine à sentiments et procure une belle expérience.

Venons-en maintenant au casting de très grande qualité. Kheiron interprète le personnage principal et délivre à nouveau une jolie performance, même si l’on se dit qu’il ne va plus pouvoir jouer les « Petits jeunes » encore longtemps, car son âge commence à le trahir. Il fait plus ses 35 ans là où dans le film on a cette impression de voir un jeune de 25.

Il est entouré d’une jolie brochette de jeunes acteurs et surtout aussi d’un duo de grands du cinéma français en la personne de Catherine Deneuve et André Dussollier. Tout comme il l’avait fait sur Nous trois ou rien avec Gérard Darmon, il offre à Catherine Deneuve un rôle exquis qui en plus d lui aller comme un gant, va la rendre très attachante au près des plus jeunes. André Dussollier est à son image, parfait en toute circonstance et délivre à nouveau une jolie prestation.

Du côté de la bande originale, une fois encore Kheiron a effectué de bons choix et celle-ci est très agréable.

Kheiron parvient donc avec son second film à confirmer combien il est certes un grand humoriste, mais surtout un grand cinéaste qui a des choses à dire (quitte à en dire trop d’un coup) et capable de bien les dire.

Mauvaises herbes est un très bon film et rejoindra aisément nous trois ou rien sur l’étagère « Films de qualité »

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma
  2. Top / Flop 2018 : Chris – Zickma

Laissez nous un commentaire