Cette semaine dans les salles

Encore une semaine chargée. Bons choix et bonnes séances.

  • Mauvaises Herbes (Mars Films) Deuxième long de Kheiron après Nous Trois Ou Rien (650.3k).

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.
Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire.
Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme.
De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.
CRITIQUE

 

  • Les Bonnes Intentions (Twentieth Century Fox France) Nouveau long de Gilles Legrand après Malabar Princess (1.47M), La Jeune Fille Et Le Loup (397.4k), Tu Seras Mon Fils (722.1k) et L’Odeur De La Mandarine (125.1k).

Une quinquagénaire surinvestie dans l’humanitaire est mise en concurrence dans le centre social où elle travaille. Elle va alors embarquer ses élèves en cours d’alphabétisation, avec l’aide d’un moniteur passablement foireux, sur le hasardeux chemin du code de la route.
CRITIQUE

 

  • Overlord (Paramount Pictures France ~260 copies) Un long du réalisateur australien Julius Avery.

À la veille du débarquement, un groupe de parachutistes est largué en France occupée. Alors qu’ils luttent pour accomplir ce qui ressemble à une mission impossible, ils tombent sur un laboratoire secret dans lequel sont menées des expériences surnaturelles, aussi étranges que terrifiantes.
CRITIQUE

 

  • Amanda (Pyramide Distribution ~125 copies) Troisième long de Mikhael Hers après Memory Lane (10.1k) et Ce Sentiment De L’Eté (40.8k).

Paris, de nos jours. David, 24 ans, vit au présent. Il jongle entre différents petits boulots et recule, pour un temps encore, l’heure des choix plus engageants. Le cours tranquille des choses vole en éclats quand sa sœur aînée meurt brutalement. Il se retrouve alors en charge de sa nièce de 7 ans, Amanda.

 

  • Les Filles Du Soleil (Wild Bunch Distribution ~124 copies) Deuxième long d’Eva Husson après Bang Gang Une Histoire D’Amour Moderne (29.3k).

Au Kurdistan, Bahar, commandante du bataillon Les Filles du Soleil, se prépare à libérer sa ville des mains des extrémistes, avec l’espoir de retrouver son fils. Une journaliste française, Mathilde, vient couvrir l’offensive et témoigner de l’histoire de ces guerrières d’exception. Depuis que leur vie a basculé, toutes se battent pour la même cause : la femme, la vie, la liberté.

 

  • Aga (Arizona Distribution) Un long du réalisateur bulgare Milko Lazarov reparti du festival du film de Cabourg 2018 avec le grand prix.

La cinquantaine, Nanouk et Sedna vivent harmonieusement le quotidien traditionnel d’un couple du Grand Nord. Jour après jour, le rythme séculaire qui ordonnait leur vie et celle de leurs ancêtres vacille.
Nanouk et Sedna vont devoir se confronter à un nouveau monde qui leur est inconnu.

 

  • After My Death (Les Bookmakers / Capricci Films) Un long du réalisateur coréen Kim Ui-Seok.

La disparition soudaine d’une élève d’un lycée pour jeunes filles précipite la communauté scolaire dans le chaos. Famille de la victime, enseignants et élèves cherchent à fuir toute responsabilité, l’image de l’école étant en jeu. Pourtant, sans indice ni corps, on suspecte un suicide. Young-hee, l’une de ses camarades d’école, dernière à l’avoir vue vivante, est suspectée par tout le monde, à commencer par la mère de la victime. Bouc-émissaire idéal, Young-hee va chercher à n’importe quel prix à échapper à la spirale de persécutions qui l’accablent. Mais quel secret, quel pacte peut-elle bien cacher… ?

 

  • Yomeddine (Le Pacte) Premier long de Abu Bakr Shawky.

Beshay, lépreux aujourd’hui guéri, n’avait jamais quitté depuis l’enfance sa léproserie, dans le désert égyptien. Après la disparition de son épouse, il décide pour la première fois de partir à la recherche de ses racines, ses pauvres possessions entassées sur une charrette tirée par son âne.
Vite rejoint par un orphelin nubien qu’il a pris sous son aile, il va traverser l’Egypte et affronter ainsi le Monde avec ses maux et ses instants de grâce dans la quête d’une famille, d’un foyer, d’un peu d’humanité…

 

  • Le Fils Du Désert (Hévadis Films ~10 copies) Un long de Laurent Merlin.

Alors qu’il est en classe au lycée, un adolescent français d’origine marocaine perd ses parents dans un accident de voiture. Quelques jours plus tard, les services sociaux lui apprennent qu’il a été adopté et que ses parents naturels sont sa tante et son oncle qui vivent dans un petit village du Sahara. Il décide d’aller les rejoindre…

 

  • Trois Petits Rêves (Perspectives Nomades ~20 copies) Un long de Chapour Haghighat.

Alors que les habitants de Doshan, petit village du nord-est de l’Iran, se préparent à recevoir la visite d’un haut dignitaire religieux, Bâbak, Latif et Djâvid, trois enfants du village, se racontent les rêves qu’ils ont faits la veille. Au fil de leur récit, ils découvrent qu’ils ont chacun été témoins du meurtre d’Abbâs, artiste peintre et libre penseur du village, assassiné par le Pasdar, chef des gardiens de la révolution. Chacun de leurs rêves recèle un fragment de réalité qui va permettre de reconstituer, tel un puzzle l’enchaînement des circonstances qui ont conduit à la mort d’Abbâs.

 

  • #Moscou-Royan (Leva Productions ~17 copies) Un long d’Elena Cosson Kizilova.

Olga, 30 ans, expatriée en France, est le fruit de la pression sociale. Elle est obnubilée par sa promotion. A l’aube de l’été, Olga reçoit enfin une convocation de Moscou, sa maison mère. Un rendez-vous tant attendu qui va réveiller les vieux démons d’Olga ! Il n’en faut pas moins pour que Muriel, sa meilleure amie, anticapitaliste et libérée, défie Olga de trouver sa voix entre le « socialement acceptable » et ses plus profonds désirs inavoués. Bienvenu sur ce parcours initiatique d’Olga qui va tester les technologies comme source d’accomplissement de ses rêves. Rien de mieux que de laisser les algorithmes décider à sa place la gestion de ses vacances ! C’est parti, accrochez-vous, connectez-vous !

 

  • Mimi & Lisa Les Lumières De Noël (Cinéma Public Films) Nouveau film d’animation de Katarina Kerekesova et Ivana Sebestova après Mimi & Lisa (26.4k).

Timide et non-voyante, Mimi perçoit le monde différemment grâce à ses autres sens. Lisa, sa voisine délurée, est toujours prête à provoquer des situations amusantes. Les deux petites filles reviennent dans ce nouveau programme de 4 courts métrages afin de nous faire vivre la magie de Noël, avec l’imagination pour seule frontière.
« la grande course » Mimi et Lisa font la rencontre de Nela, un ver de terre, qui s’entraine pour une course de vitesse. Curieuses, les deux fillettes la suivent dans ce dédale de galeries souterraines. Mais elles vont se rendre compte que le sens de l’orientation n’est pas le fort de leur nouvelle amie !

« le gâteau à la vanille »Mimi et Lisa se lancent dans la pâtisserie, bien décidées à réaliser un délicieux gâteau. Improvisant une recette, en utilisant à peu près tout ce qui leur passe sous la main, elles font alors la connaissance de M. Levure.

« le pays des cadeaux » Mimi et Lisa sont en plein préparatifs de Noël. Alors qu’elles achèvent la décoration du sapin, elles font le voeu de recevoir le plus beau des présents. Les deux amies sont alors transportées au pays des cadeaux !

« les lumières de Noël » Les voisins de Mimi et Lisa se réunissent pour élever un grand arbre de Noël dans le hall de l’immeuble. Alors que les deux amies veulent décorer le sapin, Ella, le lutin électrique, fait son apparition. Il conduit les deux amies sur le toit de l’immeuble, où elles découvrent l’existence d’un mystérieux voisin…

 

  • L’Enfance D’Un Maître (Gebeka Films ~19 copies) Documentaire de Jeanne Mascolo De Filippis et Bruno Vienne.

Ce film documentaire raconte l’extraordinaire destin d’un jeune maître tibétain d’aujourd’hui Kalou Rinpoché. Né en 1990 à Darjeeling en Inde, il est ce qu’on appelle un Tulkou, la jeune réincarnation reconnue par le Dalaï-lama d‘un grand maître tibétain décédé en 1989, et dont il porte désormais le nom.
Filmé dès l’âge de ses 18 mois, voici le parcours inédit d’un futur maître spirituel, un témoignage des 25 premières années de sa vie, avec ses questions, ses doutes et son cheminement, entre tradition et modernité.

 

  • Terra Franca (Docks 66) Documentaire de Leonor Teles.

Sur les berges du Tage au Portugal, un homme vit entre la tranquillité du fleuve et les relations qui le rattachent à la terre. Filmé aux quatre saisons, Terra Franca fait le portrait de la vie du pêcheur portugais Albertino, entouré de sa femme Dalia et de ses filles, dont l’aînée s’apprête à se marier. La fin d’un cycle de vie, à hauteur de barque et de regard.

 

  • Game Girls (Vendredi Distribution) Documentaire d’Alina Skrzeszewska.

Le film suit Teri et sa petite amie Tiahna dans le monde chaotique de Skid Row, quartier de Los Angeles connu pour être “la cité des anges déchus.” Un dilemme attise les tensions entre les deux femmes : s’il semble que Tiahna accepte de faire partie de l’économie souterraine de  Skid Row, Teri est animée par une puissante volonté d’en sortir. Leur amour survivra-t-il à la violence de leur environnement, passé et présent ?

 

  • The Mumbai Murders (Stray Dogs Distribution) Nouveau long d’Anurag Kashyap après Gang Of Wasseypur Partie 1 (12.9k), Gang Of Wasseypur Partie 2 (4.3k) et Ugly (21.6k).

Mumbai.
Ramana tue, en série.
Raghavan, jeune policier n’a qu’une obsession, arrêter le criminel.
La chasse est lancée. Mais les crimes ne cessent de se multiplier.
Le destin de ces deux hommes semble être plus qu’à jamais lié.

 

  • Michel Vaillant Le Rêve Du Mans (Les Découvertes Du Saint-André ~1 copie) Documentaire de Frédéric De Brabant.

Michel Vaillant – Le rêve du Mans raconte l’incarnation d’un rêve. Le rêve d’un enfant venu à moto derrière son père assister aux 24 Heures du Mans l’année de ses 13 ans. Créé par Jean Graton en 1957, Michel Vaillant a fait rêver plusieurs générations et fait découvrir le sport automobile à un large public. Les 24 Heures du Mans représentent l’épreuve la plus mythique du sport automobile. (Entre Michel Vaillant et Le Mans, le lien est indéfectible. Ces deux mythes se rencontrent en 2017 pour que fiction et réalité ne fassent plus qu’une. Comme dans la bande-dessinée, deux Vaillante sont alignées au départ de la 85ème édition des 24h du Mans, et vont défier les plus grandes écuries).

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :