Critique de le grand bain

Le grand bain

10

Scénario

10.0/10

Réalisation

10.0/10

Bande originale

10.0/10

Casting

10.0/10

Twitter : #LeGrandBain @STUDIOCANAL

Titre VO :

Casting: Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira, Leïla Bekhti, Marina Foïs, Philippe Katerine, Félix Moati, Claire Nadeau

Réalisateurs : Gilles Lellouche

Durée : 2hO2

Date de sortie : 24 octobre 2018

Gilles Lelouche est bien connu en tant qu’acteur et personnalité publique et pourtant après toutes ces années en activité, il n’avait jamais fait le grand saut dans la réalisation en solo.

Aujourd’hui il se rattrape et propose clairement un, si ce n’est le meilleur film français de l’année. Une première réalisation réussie portée par un casting parfait.

Superbement écrit, le film s’intéresse à tous ses personnages et ne cherche pas à avoir une vedette et sa ribambelle de seconds rôles oubliables, mais au contraire, de mettre en avant chacun d’entre eux, prenant le temps de les rendre attachants et ce sans la moindre exception. Chaque homme de ce film représente finalement ce que peut être un homme en 2018. Tantôt père de famille perdu, salesman loupé, homme fantasque ou encore de ceux qui se raccrochent à un rêve ; l’homme est ici mis à l’honneur.

Là où Gilles Lellouche est également doué dans son écriture et sa réalisation est qu’il parvient à s’intéresser à tous ses personnages sans faire de longueurs ou de répétitions ; souvent le problème majeur quand on a un film où les personnages se multiplient.

Du côté du casting, on est dans la crème du cinéma français puisque pas un seul faut pas ! Evidemment les hommes sont à l’honneur et comme ils sont tous mis sur le même pied d’égalité, il n’y a jamais d’effet d’ego ou de sur-jeu par ici. Quant aux femmes de ce film, que dire de plus si ce n’est qu’elles sont exceptionnelles. Virginie Efira propose à nouveau une prestation brillante de tendresse là où Leïla Bekhti offre une de ses meilleures performances d’actrice dans le monde de la comédie. Pour le coup Marina Foïs est un peu en second rôle, mais là aussi Gilles Lellouche est parvenu à lui donner assez de matière pour qu’elle ne se retrouve pas ensevelie dans le casting, bien au contraire !

On rigole, on est ému et on aime les personnages tout du long, faisant de ce « Le grand bain » une très grande réussite, même si la fin est un peu trop « Happy ending » à notre goût bien que cela reste un tout petit détail.

Un regard d’homme sur des hommes « vrais », et non des hommes de « fiction », c’est ce que propose Gilles Lellouche avec son « Le grand bain » et si ce dernier est déjà catalogué par beaucoup comme « Le film français de l’année » ; on ne va pas contredire ceux-ci !

Bonus: La bande originale est elle aussi de très bonne qualité !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :