Critique de La Malédiction de Chucky (Curse of Chucky)

Avis:

Twitter:

Acteurs: Brad Dourif, Danielle Bisutti, A. Martinez, Fiona Dourif

Réalisateur : Don Mancini

Date de sortie : 1 novembre 2013 (direct to dvd) (1H33)

Chucky

Bande annonce: 

Curse-of-Chucky critique9 longues années déjà, voilà en effet 9 ans qu’était sorti le dernier opus de Chucky appelé « Seed of chucky ». Si celui ci introduisait son fils, faisant la suite logique avec « Bride of chucky » qui introduisait sa femme, ce nouvel opus « Curse of Chucky » fait presque table rase de ces deux opus pour proposer une nouvelle histoire à quelques détails près.

Dans cet opus qui sortira uniquement en DVD, on retrouve Nica et sa petite famille en prise avec notre célèbre Chucky arrivé comme par magie et du jour au lendemain par la poste. Voilà comment débute cette histoire qui, disons le clairement, ne m’aura vraiment pas convaincu !

En effet, Don Mancini, le réalisateur, nous propose une relecture vis à vis de Charles Lee Ray, le célèbre Serial killer enfermé dans la poupée et toute cette partie là m’a déplu au plus haut point. En effet je n’ai pas cru une seconde à cette histoire qui en plus d’être rocambolesque, dénature le sens même du premier film et sert plus d’excuse pour expliquer les motivations de Chucky dans ce film.

Alors que Chucky a toujours été intelligent, on ne comprend pas pourquoi il se serait embêté à martyriser de nombreuses familles avant de retrouver celle ci sachant que la boutique de jouets dans laquelle il se transforme en poupée se situe proche de le femme qu’il aimait et qu’il aurait eu pu facilement la retrouver sans perdre 25 ans.

Autre point négatif du film, les deux cameos inutiles et sans intérêts. Entre Jennifer Tilly qui comme par hasard n’est plus une poupée et a retrouvé son corps ou encore Andy qui est juste là pour exciter les fans, ces deux cameos n’ont ni queue ni têtes. Pour ce qui est du personnage de Tiffany, elle est réduite à rafistoler la poupée et à l’envoyer partout (ce qui va en contradiction avec une autre scène où Nica apprend au téléphone que le colis provient d’une centre de preuves lors d’enquêtes policières) là où le cameo d’Andy n’apporte absolument rien.

L’autre problème avec ce Chucky est qu’en essayant de repropsoer un film proche de l’original où la poupée ne réagit pratiquement pas au début va totalement à l’encontre de la personnalité du tueur bien plus vivant et excité depuis le film n°2.

Les intentions étaient assez bonnes et l’excellent jeu de Fiona Dourif rendent le film sympa à regarder mais les fans de Chucky se sentiront un peu trahis par l’histoire !

Pour un premier film, cela pourrait se comprendre mais on a du mal, arrivé à celui ci, à comprendre pourquoi la poupée met autant de temps avant de prendre vie.

curse of chucky

Pour le coup, il est selon moi l’opus le plus faible de la saga et ne mérite en effet pas plus qu’une sortie en direct to DVD.

Et alors que je ne suis pas pro reboot / Remake, c’est aujourd’hui la seule alternative qui reste à notre bon vieux Chucky sous peine de tourner en rond. Reste à espérer que si cela se fait, le design de notre poupée ne sera pas modifié au même titre que sa voix.

8 commentaires sur Critique de La Malédiction de Chucky (Curse of Chucky)

  1. Alors la depuis le temps que je l’ai attendu cette suite !!! Jai adorer comme toujours… Après temps d’attente c’était un bonheur de pouvoir avoir la suite, en espérant encore et encore des suites 🙂 j’adore je suis sa depuis petite j’adore

    • Je ne sais si tu l’as vu en VO ou en français mais concernant la voix de Chucky, c’est le même acteur depuis le premier film, Brad Dourif et dans celui ci également en Anglais. Pour le look de Chucky, en effet certains sont vraiment déçus.

  2. Fan de Chucky depuis le 1er épisode, je me suis régalé des frasques de cette poupée maléfique habitée par l’esprit malade du psychopathe « Charles Lee Ray », car je trouve que l’idée du détournement d’un symbole de l’enfance (la poupée) à des fins malveillantes est proprement géniale !
    Pour ma part, les 3 premiers épisodes sont clairement les meilleurs, et sont incontournables.
    « La Fiancée de Chucky », bien qu’un peu moins bon, s’en sort honorablement grâce à la mise en scène très rock n’ roll de Ronny Yu….
    Et il aurait fallu s’en tenir là…!
    Pourquoi a t-il fallu qu’on nous balance le pitoyable et ridicule « Fils de Chucky » qui est une bouse sans non ? pour le fric bien sûr !
    Et maintenant, on nous sort ce « Curse of Chucky » qui se fait logiquement descendre dans 9 critiques sur 10 tant il est pathétique et dénature totalement l’esprit originel de la licence !
    Bref, 2 épisodes sans intérêt qui viennent plomber une excellente licence, au risque de la tuer !
    Arrétez de nous sortir des films moisis à des fins purement mercantiles ! Je n’ai pas envie que notre bon Chucky connaisse le même sort que la saga SAW qui s’est enterrée toute seule à force d’épisodes plus navrants les uns que les autres ! (à part le 1er épisode signé par le maitre James Wan, et qui est un chef d’oeuvre !)

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :