Critique de La Dernière Vie de Simon

La Dernière Vie de Simon

9.4

Scénario

9.0/10

Réalisation

9.5/10

Casting

9.5/10

Musique

9.5/10

Les pour

  • Entre un Spielberg et un Burton
  • Casting au top et mise en scène magnifique
  • Une bande originale extra

Twitter : #LaDerniereVieDeSimon @jour2fete

Titre VO :

Réalisateur : Léo Karmann

Acteurs : Benjamin Voisin, Camille Claris, Martin Karmann

Durée : 1h43

Date de sortie : 5 février 2020

Amoureux des univers cinématographiques signés Spielberg et Burton, on attire votre attention vers le cinéma français et particulièrement vers celui proposé par Léo Karmann qui nous propose La Dernière Vie de Simon en salles le 5 février 2020.

Co-écrit avec Sabrina B. Karine, ce jeune réalisateur nous embarque dans un film de genre où fantastique et vie réel se mélangent. Dès la première séquence, l’intrigue est positionnée et on se laisse emporter par une belle histoire d’amour. L’univers rappelle très vite celui qu’on connaît dans les long-métrages réalisés par Spielberg et l’équipe technique et artistique ne cache absolument pas son inspiration très marquante notamment dans la première partie du film avec ses plans, sa musique et l’innocence de l’enfance. Puis petit à petit, le scénario grandit et on sent comme du Tim Burton dans l’air. Léo Karmann confirme qu’Edward aux mains d’argent a servi également de référence dans leur travail.

Écriture et mise en scène sont donc une réussite et La Dernière Vie de Simon ne s’arrête pas là. Son casting est également superbe. Aucune fausse note, le jeu d’acteur est génial. Dans le film, Simon a la capacité de prendre l’apparence de n’importe quelle personne qu’il a touché et quand ce dernier prend le visage d’un autre on y croit. Les jeux de regard sont maîtrisés et la direction d’acteur est soignée. Benjamin Voisin, déjà extra dans Un Vrai Bonhomme, confirme son talent en incarnant un tout autre type de personnage. Camille Claris et Martin Karmann sont également très doués. Puis on n’oubliera pas le trio de jeunes comédiens au début du film (Albert Geffrier, Vicki Andren et Simon Susset) qui nous auront amusé autant qu’ils ont du aimer participer au projet.

Résultat vous l’aurez compris, on vous encourage grandement à découvrir La Dernière Vie de Simon. Malheureusement ce dernier est pour l’instant programmé dans très peu de salles mais nous espérons une remontée grâce au bouche à oreilles. On croise les doigts car on souhaite grandement que les productions françaises osent et puissent nous offrir davantage de films de ce genre.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :