Cette semaine dans les salles

Une semaine assez chargée avec notamment une palme d’or et des films d’animation. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Knock (Mars Films) Nouveau long de Lorraine Levy après La Première Fois Que J’Ai Eu 20 Ans (187.2k), Mes Amis Mes Amours (676.6k) et Le Fils De L’Autre (251.2k). Le film est la nouvelle adaptation de la pièce de Jules Romains « Knock ou le triomphe de la médecine » après celle de Guy Lefranc avec Louis Jouvet (2.43M) en 1951.

Knock, un ex-filou repenti devenu médecin diplômé, arrive dans le petit village de Saint-Maurice pour appliquer une « méthode » destinée à faire sa fortune : il va convaincre la population que tout bien portant est un malade qui s’ignore. Et pour cela, trouver à chacun la maladie réelle ou imaginaire dont il souffre. Passé maitre dans l’art de la séduction et de la manipulation, Knock est sur le point de parvenir à ses fins. Mais il est rattrapé par deux choses qu’il n’avait pas prévues : les sentiments du coeur et un sombre individu issu de son passé venu le faire chanter.

 

  • The square (Bac Films) Nouvelle film de Ruben Ostlund après Snow Therapy (177.8k) et récompensé à Cannes 2017 par la palme d’or. Fera-t-il aussi bien que la précédente palme Moi Daniel Blake (955.7k) ?

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

 

  • La Belle Et La Meute (Jour2fête) Après Le Challat de Tunis (9.7k), Kaouther Ben Hania adapte librement le livre de Meriem Ben Mohamed « Coupable d’avoir été violée ».

Lors d’une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef.
Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc.
Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?
CRITIQUE

 

  • Le Monde Secret Des Emojis (Sony Pictures Releasing France) Film d’animation d’Anthony Leondis à qui l’on doit Igor (192.6k)

Au sein de l’appli de messagerie, la cité de Textopolis fourmille d’activité : c’est là que vivent tous les émojis, chacun porté par l’espoir d’être choisi par l’utilisateur du téléphone… Dans ce monde, chaque émoji ne possède qu’une seule expression faciale. Seul Bof, un émoji exubérant né sans aucun filtre, dispose de multiples expressions. Rêvant désespérément de devenir « normal », pareil aux autres émojis, Bof demande de l’aide à son meilleur ami, Tope-Là, et à la célèbre casseuse de codes, Rebelle. Tous trois s’embarquent dans une « app-venture » épique d’appli en appli, passant d’un monde fou et amusant à l’autre, à la recherche du code qui accomplira le rêve de Bof. Mais un terrible danger menace bientôt le smartphone. Le destin de tous les émojis repose désormais sur les trois amis. À eux de sauver leur monde avant qu’il ne soit effacé à jamais…

 

  • My Little Pony Le Film (Metropolitan FilmExport) Film d’animation de Jayson Thiessen dérivé des célèbres jouets Hasbro.

Quand le menaçant Storm King envahit Canterlot avec le plan de voler la magie aux poneys, le futur même d’Equestria est en danger. Cette aventure inédite embarque les poneys à chercher du secours dans un voyage héroïque et plein d’actions, au-delà des frontières de leurs foyers, à travers les montagnes magiques, les mondes sous-marins, et même dans un flamboyant bateau pirate volant.
CRITIQUE

 

  • Zombillénium (Gebeka Films) Film d’animation d’Arthur De Pins et Alexis Ducord adapté de la BD éponyme.

Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité… Jusqu’à l’arrivée d’Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir… Et s’il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?
CRITIQUE

 

  • Laissez Bronzer Les Cadavres (Shellac) Hélène Cattet et Bruno forzani adaptent le roman éponyme de Jean Patrick Manchette. On doit également au duo de réalisateurs Amer (2.2k) et L’Etrange Couleur Des Larmes De Ton Corps (5.8k).

La Méditerranée, l’été : une mer d’azur, un soleil de plomb… et 250 kilos d’or volés par Rhino et sa bande! Ils ont trouvé la planque idéale : un village abandonné, coupé de tout, investi par une artiste en manque d’inspiration. Hélas, quelques invités surprises et deux flics vont contrecarrer leur plan : ce lieu paradisiaque, autrefois théâtre d’orgies et de happenings sauvages, va se transformer en un véritable champ de bataille… impitoyable et hallucinatoire

 

  • L’Assemblée (Epicentre Films) Nouveau documentaire de Mariana Otero après Histoire D’Un Secret (56.3k), Entre Nos Mains (107k) et A Ciel Ouvert (30.5k).

Le 31 mars 2016, place de la République à Paris naît le mouvement Nuit debout. Pendant plus de trois mois, des gens venus de tous horizons s’essayent avec passion à l’invention d’une nouvelle forme de démocratie.
Comment parler ensemble sans parler d’une seule voix ?
CRITIQUE

 

  • Le Vent Dans Les Roseaux (Cinéma Public Films) Cinq histoires : dentelles et dragon d’Anaîs Sorrentino, la chasse au dragon d’Arnaud Demuynck, la petite fille et la nuit de Madina Iskhakova, la licorne de Rémi Durin et le vent dans les roseaux de Nicolas Liguori & Arnaud Demuynck.

Eliette, une petite fille de huit ans, vit dans un pays où le roi a interdit la musique. Un troubadour venu d’Orient s’y fait confisquer ses instruments. Mais il est peu enclin à la servitude et rencontre Eliette qui a sculpté en cachette une flûte dans un roseau sauvage. Eliette et le troubadour se lient d’amitié. Ensemble ils vont mener le peuple à se libérer de la tyrannie.
Cette histoire donne toute sa tonalité au long métrage Le Vent dans les roseaux (62 minutes) dans lequel La Chouette du cinéma, une présentatrice qui s’adresse aux enfants dans le public, offre cinq aventures autour de la liberté, avec des musiques originales et des héroïnes surprenantes.

 

  • Les Nouvelles Aventures De Cendrillon (Pathé Films) Troisième long de Lionel Steketee après Case Départ (1.79M) et Le Crocodile du Botswanga (1.22M).

C’est l’anniversaire de Julie mais elle semble être la seule à s’en souvenir… Jusqu’à ce que Marco, l’homme qu’elle aime secrètement, l’appelle et lui annonce qu’il va passer chez elle pour lui déposer son fils car la baby-sitter a eu un contretemps. Julie est effondrée, tout le monde la considère comme une boniche. Seule avec ce petit garçon, particulièrement odieux, Julie décide de lui raconter l’histoire de Cendrillon… enfin presque.

 

  • Tous Les Rêves Du Monde (Alfama Films) Nouveau long de Laurence Ferreira Barbosa après Les Gens Normaux N’Ont Rien D’Exceptionnel (154.8k), J’Ai Horreur De L’Amour (225.7k), La Vie Moderne (70.7k), Ordo (19.1k) et Soit Je Meurs Soit Je Vais Mieux (9.6k).

Pamela est une jeune portugaise de la deuxième génération née ici, en France. Empêtrée dans ses contradictions, ses échecs et l’amour absolu pour sa famille, elle se sent perdue et paraît incapable d’imaginer comment elle pourrait vivre sa vie… Surtout qu’elle n’aime que jouer du piano et patiner sur la glace. Elle va pourtant trouver son propre chemin entre France et Portugal.

 

  • Bricks (Survivance) Documentaire de Quentin Ravelli.

Des carrières d’argile abandonnées aux crédits immobiliers impayés, la brique espagnole incarne le triomphe puis la faillite économique du pays. Usines qui ferment la moitié de l’année, ville-fantôme curieusement habitée, luttes populaires contre les expropriations orchestrées par les banques: suivre le parcours d’une marchandise permet de donner un visage à la crise. Et de dessiner les stratégies individuelles et collectives qui permettent de la surmonter.

 

  • Corbier Des Traces Dans La mémoire Des Masses (Les Découvertes Du saint André) Documentaire de Felix Letot.

François Corbier un homme trop connu pour ses activités télévisuelles et peu pour ses qualités artistiques. Pendant 15 ans il a fait le « pitre sur l’écran » aux côtés de Dorothée, distrayant une bonne partie de la jeunesse française. Des années qui ont effacé son métier d’origine, chansonnier « rive gauche », activité qu’il a souhaité reprendre après sa parenthèse cathodique. Seulement, dans un monde trop étiqueté il est difficile de changer de rayon ! Qu’à cela ne tienne, rien ne l’arrête avec sa guitare! Outsider, il évolue en parallèle de la grande diffusion en écumant les petites salles et en autoproduisant ses disques.
Un artiste étonnant, une personnalité hors du commun dont ce documentaire propose un reflet juste et honnête.

 

  • Golmaal Again (Aanna Films)

Golmaal Again est la 4ème partie de la suite de Golmaal. On ne change pas une équipe qui gagne. L’acteur fétiche Ajay Devgn est de retour pour vous faire mourir de rire.

 

  • Mersal (Night Ed Films)

Un magicien retourne en Inde et retrouve son frère. Ensemble ils vont venger le meurtre de leurs parents.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :