Critique de l’Assemblée

L'Assemblée

8.8

Réalisation

8.0/10

Sujet

9.5/10

Les pour

  • Sujet important
  • Très réaliste

#Twitter : #LAssemblée

Réalisatrice : Mariana Otero

Date de sortie : 18 octobre 2017

Durée : 99 minutes

Beau projet et belle réalisation pour ce nouveau documentaire signé Mariana Otero, qui parvient à nous plonger au cœur d’un événement exceptionnel ayant duré plusieurs mois il y a un peu plus d’un an : Nuit Debout.

Quoi de mieux pour apporter des vues à un sujet important que d’en faire un film ? Ou plus précisément un documentaire ? En mettant en scènes des images plus que réelles, nous plongeons clairement au cœur de la question et de cette révolution. La où les questions de voix, de paroles, de violences sont clairement mis en avant, la réalité des images projetées à l’écran et l’événement en lui-même sont incroyablement crus et par conséquent plus que vrais.

Plusieurs aspects de Nuit Debout sont abordés au cours de ce long-métrage. Que ce soit les différentes commissions et ce qu’elles ont à dire ou revendiquer, ou bien le thème de la parole qui est majoritaire, nous sommes plongés à 100% dans le sujet. En effet il faut savoir discuter dans un lieu où des centaines de personnes se rejoignent. C’est pourquoi plusieurs systèmes sont mis en place. Nous l’apprenons en visionnant le film, en même temps que toutes les personnes qui rejoignent ces groupes de paroles.

Il y a aussi les soucis qui peuvent arriver, problème de micros ou ils trouvent alors des solutions intéressantes, les manifestations incluant les violences et la façon dont le peuple ne relâche rien face aux forces de l’ordres. Surtout lors de l’annonce du 49.3..

Malgré plusieurs mois passés à se battre, l’entraide, le soutient et la parole sont les trois points essentiels de ce film. Sans avoir de personnage principal, mais suivant les groupes, le film permet donc d’être plus ouvert et plus général sur la situation. Mariana Otero déclare à ce sujet : « La sensation très forte que j’ai eue avec ma caméra, c’était que s’intéresser à l’un des membres de ce groupe plus qu’à un autre, était totalement inadapté à ce qui se passait. »

Ce fut donc une lutte de plus de 3 mois pour un tournage ayant commencé le 1er avril 2016 pour se terminer le 21 juillet 2016. Ce documentaire retrace cette période de façon très subtile mais surtout réaliste. Il s’agît d’un moment essentiel et très important de notre histoire. Un film à voir, car les images ne mentent pas.

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :