On a écouté Voodoo Sonic – The Album de Parov Stelar

C’est ce 27 novembre qu’au lieu le retour de Parov Stelar via un nouvel opus nommé Voodoo Sonic – The Album. Un album que l’on a eu la chance de découvrir il y a quelques semaines maintenant et qui fait la part belle aux sonorités Jazzy, pop et électro en 2 Cd.

L’opus s’ouvre d’emblée sur un très bon titre instrumental, de courte durée puisqu’affichant moins de 3 minutes au compteur, le réussi et entrainant Silver line.

Une fois passé cette petite intro bien agréable, on retrouve ce qui a fait la renommée de Parov Stelar, à savoir un morceau qui mélange la pop, l’électro, le Jazz et les voix anciennes, ici celle de Georgia Gibbs. Clairement un des titres les plus puissants de cet album, Tango Del Fuego est une réussite.

Pink Dragon va bien plus loin dans l’électro tout en minimisant l’apport vocal, mais non sans en oublier le côté Old School. A nouveau un excellent morceau.

Autre magnifique moment de l’opus, Black Marin s’ouvre comme une petite balade au piano avant d’accélérer avec quelques sonorités orientales vraiment prenantes. Un pur moment de bonheur.

Même si réussi pour qui aime ce style de musique, Red Cat est très (trop) traditionnel et bien trop proche de ce à quoi on s’attend de Parov Stelar. On aime quand il innove ou prend un peu plus de risques… Il en va de même sur Crush & Crumble.

Clairement on préfère The voodoo Engine et Voodoo sonic qui osent mettre pour le coup le jazz en retrait pour proposer deux morceaux électro incroyables rappelant même quelque peu les Daft Punk !

Plus pop, Come back home ajoute, quant à lui, des sonorités blues et country et c’est là aussi original et réussi.

L’une des grandes surprises sur cet opus est indéniablement le titre Don’t you forget. S’éloignant totalement des autres morceaux de l’opus, on a ici un titre parfait pour passer en radio, cartonner en boite et attirer le grand public. En gros on a ici un excellent morceau pop diablement efficace.

Fade to red continue dans cette direction, mais bien qu’il soit excellent, a moins de force pour ce qui est de cartonner en radio.

Visiblement la seconde partie de l’album avait pour objectif d’être moins expérimental et plus pop grand public puisque les titres avec voix et une musicalité pop s’enchaînent à grande vitesse. Number one et Go wake up fonctionnent très bien.

Enfin l’opus se termine sur le titre Fall, un morceau là aussi bien plus accessible, électro cette fois avec la présence de voix. Cela confirme bien une première partie d’opus plus osée et originale, même si les deux parties sont excellentes, chacune dans leur style.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :