Edge of tomorrow: Critique

Edge of tomorrow

9.6

Scénario

9.7/10

Casting

9.7/10

Bande originale

9.0/10

Réalisation

9.8/10

Les pour

  • Excellent casting
  • Histoire originale
Avis:

Twitter: #EdgeOfTomorrow #EOTLive @warnerbrosfr @TomCruise

Acteurs: Tom CruiseEmily BluntBill Paxton, Brendan Gleeson, Charlotte Riley…

Réalisateur : Doug Liman

Date de sortie: 4 juin 2014 (1H53)

Nous avons été 2 à voir le film, Charly et Chris. Si nous sommes tous deux ok pour dire que le film est une grande réussite, certains petits points nous ont séparés malgré tout, expliquant cette excellent note mais non maximale. Voici notre avis sur cette petite bombe !

Edge of tomorrow critique4

Chris

Il y a quelques mois de cela, Warner m’avait donné l’occasion de découvrir les premières images de Godzilla mais aussi de Edge of tomorrow et alors que Godzila était parvenu à me convaincre de par quelques images (avant de me décevoir au final), j’étais sorti de Edge of tomorrow intrigué, pas plus excité que cela et surtout énervé par sa musique atroce…

Lors de mes retours, ma première critique était donc toute dirigée vers la musique du film  et aujourd’hui en sortant de la projection complète, je suis déjà très heureux de voir que la Warner est vraiment à l’écoute des spectateurs et que cette horrible musique n’est plus du tout présente et a été remplacée par une bande originale plus classique mais au combien réussie. Merci donc Warner pour nos oreilles.

Edge of tomorrow critique2

Au delà de cela, comme je disais plus haut, alors que les premières images du film n’étaient pas parvenues à me transporter plus que ça… Il en est tout autre aujourd’hui et

Je ressors de cette projection totalement fan.

Mais il me serait impossible de parler d’Edge of tomorrow sans évoquer le monde du jeu vidéo tant ce film semble inspiré par cet univers.

Tout comme un excellent jeu d’action, on passe par la phase d’apprentissage du héros avec des passages (niveau)  assez simples mais finalement importants pour la suite de la partie.

Forcément quand on débute un jeu, on trébuche et on recommence tout en évitant le piège qui nous a fait perdre… Une vie.

Edge of tomorrow suit parfaitement ce concept là et à chaque fois que notre héros trébuche, il a la possibilité de redémarrer au dernier Check point en retenant ses erreurs pour ainsi avancer toujours plus loin dans l’univers qu’il va parcourir.

Le film est également divisé en plusieurs niveaux et décors puisque l’on va passer de la plage à la campagne, à la ville etc…

Quant au thème de l’histoire, celui ci m’a énormément fait penser à la sage Resitence sur PlayStation 3. Un des rares jeux du genre à m’avoir autant passionné, autant dire que j’ai été satisfait par ce film.

De plus l’histoire regorge d’humour léger et jamais lourd avec un Tom Cruise, au départ, loin du héros classique. En fait la véritable héroïne de départ étant Emily Blunt plus sexy que jamais et surtout totalement dans son rôle.

De ce point de vue là, il n’y a aucunes remarques négatives à faire et Tom Cruise montre une fois encore combien il est doué dans ce registre.

On en discutait sur le tapis rouge en attendant l’avant-première, de ces stars toujours puissantes et présentes et Tom Cruise est aujourd’hui une des rares grosses vedettes issues des années 80 à rester autant dans la lumière et à parvenir à ne jamais sembler has been, montrant finalement que même si ses films ne sont pas toujours les cartons attendus, il choisit plutôt bien ses rôles et évite la caricature ou le côté ridicule là où d’autres acteurs, malheureusement, ont parfois tendance à s’engouffrer.

Une fois encore avec ce Edge of tomorrow, Tom Cruise fait preuve d’un excellent choix de carrière et nous offre un excellent film, j’irai même jusqu’à dire… Un de ses meilleurs.

Concernant les autres aspects du film, à savoir l’action, la 3D , l’énergie dans la façon de filmer, le timing entre les scènes… Je n’ai absolument rien à redire et l’on frise le sans faute. Aucun temps mort, une 3D jolie et jamais envahissante, une musique, je le disais vraiment belle et un monde détruit très esthétique. Le tout dans un monde qui pour une fois ne pue pas le patriotisme US ou la religion, généralement bien trop présents dans les films d’actions.

EDGE OF TOMORROW

Charly

Après une bande-annonce et une promo qui ne me faisait ni chaud ni froid , j’ai quand même eu l’occasion de découvrir le nouveau film de science-fiction avec notre cher Tom Cruise.
 
Edge of tomorrow critique5
Bon … et bien après avoir adoré Oblivion l’an passé , je me réjouis enfin : Edge Of Tomorrow n’est pas mauvais , mais recèle de quelques défauts qui font clairement que ce film passe à côté d’une grande opportunité.
Le réalisateur Doug Liman (Jumper , Mr. And Mrs. Smith etc…) livre ici une invasion extraterrestre sur fond de Seconde Guerre Mondiale (débarquement , ruines , occupations). Le tout avec du fantastique puisque ce film traite lui aussi du voyage dans le temps.
Non c’est loin d’être original , surtout que le film emprunte pas mal  à SOURCE CODE de Duncan Jones. De plus, bon nombre de personnes parlaient d’un final qui laissait sur le cul … A part la bande-son du générique qui m’à vraiment plu , je cherche encore ce final époustouflant. Donc non , n’allez surtout pas voir ce film pour son scénario , vous risqueriez d’être déçu car ça n’à vraiment rien de bien extraordinaire.
Encore juste une petite précision quant à l’univers mis en place : je trouve qu’il est un petit peu dommage que le film se limite trop à un aspect « jeu vidéo » , c’est-à-dire que l’on revît les moments encore et encore , certes de façons différentes mais on traverse tellement d’endroits que l’on peine à s’y attarder et donc à placer un décor adéquat. On aimerait en voir plus. En savoir plus.
Outre donc ces deux défauts , le film reste, pour ce qu’il veut être (c’est-à-dire,  un simple divertissement de science-fiction) , correcte et appréciable.
Tom Cruise est comme toujours très bon, même si on le préfère dans Oblivion et qu’il commence à se faire une étiquette dans ce genre de film. Emily Blunt fait de son mieux et ça se voit.
Viennent ensuite les scènes d’actions et les effets spéciaux qui sont, clairement, un atout considérable pour le film. Ca pète de partout, on se s‘ennuie pas, c’est très très beau et pour une fois , la 3D en met plein la vue.
Mais comme je l’ai dit, ça reste basique et le dénouement tourne très vite à du vu et revu.
Ce n’est pas innovant et ça ne restera sûrement pas dans les annales de la science-fiction mais ça à au moins le mérite d’être agréable et divertissant.
(Notamment pour nous, français, avec un clin d’œil que l’on ne peut louper sur notre cher président !)

Critique de Jonathan

Après les films d’espionnages « La Mémoire dans la Peau », « Fair Game » ou encore la comédie d’action « Mr. & Mrs. Smith », Doug Liman nous revient cette année avec « Edge of Tomorrow” son premier film dans le registre de la science-fiction. Pour cette adaptation de la nouvelle de science-fiction « All You Need is Kill » écrit par Hiroshi Sakurazaka en 2004, le cinéaste s’adjoint les services de Christopher McQuarrie, co-scénariste du cultissime Usual Suspects et plus récemment réalisateur de Jack Reacher. Je dois avouer que j’avais tout de suite été emballé par la première bande-annonce du film et au final je ne suis absolument pas déçu !

edge-of-tomorrow-critiqueC3

Comme Chris l’a si bien dit, le scénario d’Edge of Tomorrrow nous fait indéniablement pensé à un jeu vidéo dans lequel on recommencerait à chaque fois le même niveau encore et encore jusqu’à trouver la bonne voie à suivre. Mais bien que l’histoire puisse nous paraître très originale, ce type de narration au cinéma ne date pas d’hier, rappelez-vous « Un Jour Sans Fin » ou encore plus récemment « Source Code ».

edge-of-tomorrow-critiqueC.1jpg

Bien que les premières vingt minutes m’ont fait craindre le pire et ce principalement à cause des raisons (un peu minces à mon goût) pour lesquelles le Major Bill Cage (Tom Cruise) est envoyé au front, mais heureusement après la première séquence très impressionnante du débarquement version 21ème siècle sur les plages de Normandie et la première « mort » de Bill Cage que le film décolle réellement, prenant de l’assurance au fil des minutes exactement comme notre héros ! C’est alors que le film nous emmène dans un déluge d’effets spéciaux impressionnant, d’actes d’héroïsme et de batailles épiques époustouflantes sans jamais tomber dans la surenchère. Tout cela parfois saupoudré d’un humour souvent bien venu et rendant certaines « mise à mort » de Bill Cage vraiment hilarantes…

D’un point de vue visuel et esthétique, mise à part une shaky-cam parfois dérangeante dans l’action, il faut dire aussi que le film frise la perfection. L’apparence des Mimics (les extraterrestres) est plutôt réussie, la séquence du débarquement est très impressionnante ainsi que le rendu des exo-squelettes qui donne beaucoup de dynamisme à l’action et nous offre de beaux affrontements intenses et frénétiques. A noter, principalement, la représentation d’un Paris post-apocalyptique et dévasté par la guerre merveilleusement réussie.

Et il est très appréciable aussi de se rendre compte que Tom Cruise n’est pas représenté comme le héros et guerrier ultime que rien n’arrête, c’est tout le contraire en fait. Pour des raisons que je vous laisserai découvrir par vous-même, il se retrouve en bas de l’échelle et propulsé en première ligne tel un vrai bleu-bite n’ayant aucune expérience du combat. Ce qui donnera lieu à de très belles séquences d’entraînements et de batailles brillamment réalisées recommençant sans cesse d’une boucle temporelle à une autre. Pour cela, il sera secondé par Rita Vratasky (Emily Blunt) une badass woman athlétique et sexy, véritable plaisir coupable pour les yeux. C’est d’ailleurs elle la véritable héroïne et guerrière ultime du film qui partage avec un savant équilibre le temps de présence à l’écran et forme un duo parfait avec Tom Cruise. Ensuite il y le rôle de Bill Paxton qui nous fait inévitablement penser à son personnage dans Alien 2 de James Cameron.

edge-of-tomorrow-critiqueC2

En bref, Edge of Tomorrow est une vraie bombe cinématographique intense qui en met plein les mirettes et cette première incursion de Doug Liman dans la science-fiction nous offre un très bon blockbuster complexe et intelligent ! C’est également l’occasion, encore une fois, pour Tom Cruise de prouver du haut de ses 52 ballets, qu’il pète toujours autant la forme et que ses choix de carrière sont souvent très judicieux.

2 commentaires sur Edge of tomorrow: Critique

  1. Bonjour, bel article, et je suis totalement d’accord avec vous ! Mais j’ai une question, quel est le titre de la musique du générique de fin ? Merci d’avance !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Edge of tomorrow: Avant-première | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :