Critique Un Fils Du Sud

Un Fils Du Sud

9.1

Réalisation

9.0/10

Casting

9.0/10

Musique

9.0/10

Scénario

9.5/10

Les pour

  • Scénario maîtrisé
  • Réalisation impeccable
  • Bon casting
  • Musique country adéquate

Twitter : #UnFilsDuSud @StarInvestFilms

Titre VO : Son of the South

Réalisation : Barry Alexander Brown

Casting : Lucas Till, Lucy Hale, Lex Scott Davis

Durée : 1h46

Date de sortie : 16 mars 2022

Le temps passe et il semble chaque jour important de conserver une trace de l’Histoire. A travers Un Fils du Sud, une reconstitution de la ségrégation au début des années 60 est proposée à travers le regard de Bob Zellner, réelle figure peu connue du mouvement pour les droits civiques des personnes de couleurs. 

Le film retrace ces manifestations pacifiques. Ces marches libres qui étaient très souvent interrompus par des groupes prônant la suprématie blanche. Et également les sit-in dans les restaurants ou les bus où des règles insensées pouvaient subvenir. Une atrocité générale mise en images pour montrer avant tout le courage de ces volontaires préparés à accepter les coups et les insultes morales et physiques pour tenir bon sans rendre la violence à leur tour. 

Adapté du livre de Bob ZellnerThe Wrong Side of Murder Creek: A White Southerner in the Freedom Movement, Un Fils du Sud met en avant l’histoire vraie de son auteur. Petit-fils d’un membre du Ku Klux Klan, ce jeune étudiant va braver les interdits et aller à la rencontre de ceux qu’on rejette à cause de leur différence de couleur. Alors qu’il commence tout simplement dans un but scolaire, une volonté de les aider à obtenir leurs droits comme tout citoyen américain va s’installer en lui et ainsi l’envie d’aller plus loin qu’une simple observation au risque d’en subir les conséquences.

Le scénario est parfaitement écrit par Barry Alexander Brown qui en plus de réaliser également le film s’est aussi occupé du montage. Il faut dire qu’il a une longue carrière dans cette dernière discipline ayant monté la plupart des films de Spike Lee. Le rythme du film fait qu’on ne trouve pas le temps long et le sujet est tellement bien maîtrisé et non complexifié qu’on s’intéresse à 100%. Les dialogues sont d’une intensité telle qu’on voudrait parfois intervenir pour répondre à certains extrémistes racistes. La scène du banc entre le grand père et son petit fils est probablement la plus mémorable. Vous pourrez le constater par vous même en allant voir le film.

La reconstitution du décor des années 60 ainsi que les choix des costumes et coiffures nous plongent totalement dans l’époque. Et le casting est juste superbe. On a été frappé par la justesse des accents de certains personnages tous autant crédibles les uns que les autres. 

La musique est également une réussite et complète l’immersion dans cette période trouble de la ségrégation raciale. 

Vous l’aurez donc compris, Un Fils Du Sud est très très bon. Un bel hommage à ces hommes et femmes qui défendent leurs droits civiques par le biais de manifestations et sit-in pacifistes. 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :