Critique de les innocents

Les innocents

8

Scénario

8.0/10

Casting

8.8/10

Réalisation

7.2/10

Les pour

  • Perturbant de par son sujet
  • Casting enfant de qualité

Les contre

  • Un peu lent (faut s'accrocher)

Twitter : #TheInnocents #EtrangeFestival @etrangefestival

Titre VO : De uskyldige

Réalisateur : Eskil Vogt

Acteurs : Rakel Lenora Fløttum, Alva Brynsmo Ramstad

Durée : 1H57

Date de sortie : Inconnue (Vu à L’étrange Festival)

Est-ce un film de super héros, un film avec des mutants, un reboot norvégiens de X-Men…

Pas du tout, nous sommes ici face à un thriller tendu, froid et perturbant dans lequel quelques enfants ont des pouvoirs. Mais comme souvent, certains veulent le bien et d’autres le mal et le choc entre les deux univers est inévitable.

Si, dit ainsi, on pourrait se dire que le film ne propose rien d’innovent, ce serait se tromper puisque Eskil Vogt nous montre plusieurs étapes liées à cette découverte de pouvoirs qui débute par le jeu avant de passer à la colère, la vengeance, les regrets et le chaos.

Film assez perturbant, car plutôt rare de voir des enfants utiliser leurs pouvoirs de la sort et ce d’autant que l’un d’entre eux se veut cruel et malintentionné, on a parfois du mal même à regarder malgré le manque réel d’horreur. C’est juste perturbant et dérangeant.

Du côté du casting, bien entendu aucune tête connue de par chez nous et tant mieux, car cela évite l’attachement naturel ou pas avec tel ou tel personnage. Tour à tour on a envie d’aimer les enfants ou les détester, mais jamais aucun ne laisse indifférent. Il faut dire que le casting est soigné et le jeu d’acteur de qualité.

La réalisation est aussi un des éléments différents de ce que l’on pense trouver avec un tel sujet et le film se veut être très lent, tout en mouvement. L’histoire avance petit à petit vers l’inévitable.

Le choix des décors est lui aussi particulier, puisqu’absolument rien de fantastiques. On est en pleine cité comme il y en a dans pas mal de banlieue.

Très peu d’effets visuels également pour finalement un film relativement simple… Mais efficace !

Les innocents montre à nouveau qu’un film avec des êtres dotés de pouvoirs ne rimes pas obligatoirement avec gros budget, effets visuels à outrance et grosses vedettes bankable pour un résultat tout aussi bin, si ce n’est mieux !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :