Critique de After Blue (Paradis Sale)

After Blue (Paradis Sale)

6.7

Scénario

7.0/10

Réalisation

7.0/10

Casting

6.0/10

Les pour

  • Univers unique dans l’univers fantastique…

Les contre

  • …mais trop particulier pour plaire à tous

Twitter : #AfterBlue @UFODISTRIBUTION

Titre VO :

Réalisateur : Bertrand Mandico

Acteurs : Elina Löwensohn, Paula Luna, Vimala Pons, Agata Buzek, Pauline Lorillard

Durée : 2h07

Date de sortie : 16 février 2022 (vu lors de l’Etrange Festival 2021)

Pas énormément convaincu par Les garçons sauvages il y a quelques années, c’est surtout la curiosité qui nous a poussé à découvrir le nouveau film de Bertrand Mandico After Blue (Paradis Sale)

Il n’y a pas à dire, son cinéma c’est une véritable expérience, un univers à part et ce nouveau long métrage est plutôt réussi. 

Sur la planète After Blue, seules les femmes survivent. Roxy, une jeune fille, libère une dangereuse criminelle qui assassine plusieurs personnes. C’est alors qu’avec sa mère elles sont condamnées à retrouver la coupable pour la tuer.

Mise en scène dans des décors tout droit sortis de l’imaginaire, les femmes pour seule casting (ou presque) et une musique envoûtante, on est plongé dans un intense et fantastique monde psychédélique. Très fort mais pour un public averti. Pas certain que tout le monde y trouve son compte.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :