Critique de jeune femme

Jeune femme

8

Scénario

7.0/10

Acteurs

7.5/10

Musique

9.5/10

Les pour

  • Une Bo excellente
  • Une très bonne actrice

Twitter : #Jeunefemme @Shellac_Sud @CEfilmfestival #ceff2017

Réalisateur : Léonor Serraille

Acteurs : Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon, Souleymane Seye Ndiaye

Durée : 1h27

Date de sortie : Septembre 2017

être trentenaire et vivre à Paris… La galère ! C’est ce que subit Paula, à la fois à la recherche d’un logement, d’une stabilité, de l’amour, mais aussi d’elle-même sauf que rien, ni personne ne semble vouloir d’elle. Il faut dire qu’elle a une manière étrange que de gérer les relations avec les autres …

Elle va devoir se débrouiller par elle-même, n’hésitant pas à forcer le destin et s’incruster parfois pour ne pas finir à la rue.

Le film est plutôt amusant et montre surtout une jeunesse qui a du mal à survivre dans cette ville qui fait tant rêver, Paris. Mais au-delà de son histoire, de sa façon d’être filmé (assez joliment), Une femme doit énormément, pour ne pas dire « Tout » à son actrice principale, Laetitia Dosch vraiment excellente dans son rôle de fofolle devant survivre coûte que coûte.

Elle est à la fois détestable et en même temps très attachante et l’on prend un réel plaisir à suivre ses aventures avec secrètement l’espoir qu’elle s’en sorte.

Autre point où Jeune femme excelle.. Sa bande originale vraiment de très très grande qualité. Chaque chanson présente dans le film est agréable et donne un peps incroyable à un film qui malgré tout, en a quand même besoin, car ce dernier est plutôt lent, sachez-le.

Une bande originale soignée et signée Julie Roué.

Voici nos photos de la présentation du film au Champs-Elyses film festival 2017

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :