Critique de Détroit

Détroit

7.8

Scénario

7.5/10

Acteurs

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

7.5/10

Les pour

  • Sujet fort
  • Réalisation maîtrisée
  • Un bon casting

Twitter : #Detroit @marsfilms

Réalisatrice : Kathryn Bigelow

Acteurs : John Boyega, Will Poulter

Durée : 2h23

Date de sortie : 11 octobre 2017

« On est en 1967, bordel ! » Cette réplique résonne un peu dans nos têtes à la sortie de la projection de Detroit réalisé par Kathryn Bigelow oscarisée pour Démineurs. Cette dernière parvient avec son nouveau film à nous montrer la dure vérité qu’une injustice règne et que la haine raciale subsiste malgré les années passées.

Detroit revient sur les émeutes ayant eu lieu dans les quartiers de la ville en 1967 principalement occupés par une communauté noire. La situation étant tellement incontrôlable les forces armées étaient présentes continuellement mais sans pouvoir réellement calmer les événements. Un soir, dans un hôtel, un noir s’amuse avec bêtise avec une arme en plastique et tire des coups inoffensifs. Sauf que les forces de l’ordre prennent ceux-ci pour une véritable attaque. La police composée de membres racistes va alors interroger les suspects présents dans l’hôtel de manières violentes.

Sans concessions, Bigelow ose tout nous montrer. On est, après un rapide résumé du contexte, plongé dans cette sombre histoire où chacun lutte pour ses droits. La violence est constamment présente et on a parfois du mal à réaliser comment tant de gens arrivent à survivre dans des conditions pareils. Pour interpréter ces personnages, Bigelow a fait appel à certaines têtes connues comme Will Poulter (Le Labyrinthe, The Revenant), John Boyega (Star Wars Episode 7) ou encore Hannah Murray (Skins, Game of Thrones) qui jouent chacun leur rôle comme il faut. Mais on remarquera que le reste du casting est également très bon.

Détroit est un film fort qu’il faut voir absolument, tant pour son sujet que pour sa qualité de réalisation. Dans tous les cas, vous ne devriez pas en sortir indifférents.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :