Critique de Billie Holiday, une affaire d’état

Billie Holiday, une affaire d'état

8.7

Scénario

8.8/10

Casting

9.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

9.0/10

Les pour

  • Performance d'acteurs au sommet
  • Une histoire captivante

Twitter : #BillieHoliday, une affaire d’état

Titre VO : The United States Vs. Billie Holiday

Réalisateur : Lee Daniels

Acteurs : Andra Day, Trevante Rhodes, Garrett Hedlund

Durée :

Date de sortie : 2 juin 2021

Il y a des histoires que l’on a oubliées ou qui ont été détournées si bien que quelques années à peine plus tard, on en oublie le fondamental.

Ce Billie Holiday, une affaire d’état vient ainsi rétablir une vérité et un complot incroyable du gouvernement US qui utilisa l’addiction aux drogues de la célèbre chanteuse Billie Holiday pour la museler et laisser courir les crimes racistes.

Aussi farfelue que semble l’idée de museler une chanteuse parce qu’elle aurait pu déclencher un mouvement incroyable après une seule de ses chansons traitant du lynchage de la communauté noire semble irréelle, l’histoire de Billie Holiday se veut à la fois prenante, incroyable et surtout véridique.

Pour interpréter la célèbre chanteuse, Andra Day (véritable chanteuse avant d’être actrice) délivre une performance incroyable. A la fois touchante dans ses moments de détresse, effrayante parfois dans son attitude de diva ou encore meurtrie par la drogue, Andra Day est toujours juste et ce dans les nombreuses phases que demandait l’interprétation de Billie Holiday.

Pour l’accompagner, de nombreux seconds rôles avec évidemment un Trevante Rhodes très juste qui interprète lui aussi un personnage avec plusieurs couches. On n’oubliera pas de noter aussi la belle performance de Da’vine Joy Randolph qui offre exactement ce que l’on attend d’un bon second rôle, à savoir une présence marquante, mais jamais envahissante.

Du côté de la réalisation et du scénario, on est dans le très bon ici aussi. Le scénario est bien écrit, ne cherche pas à enjoliver la vie de Billie Holiday ou à excuser à tout prix ses addictions, mais relate les faits et nous permet de comprendre entre autre pourquoi elle était ainsi. Cette histoire est bien rythmée et du côté de la réalisation, Lee Daniels propose de jolis moments tout du long.

Enfin la bande originale est évidemment magnifique pour qui apprécie le travail de Billie Holiday ou simplement du Jazz en général.

A la fois biographique et historique aussi, ce Billie Holiday, une affaire d’état adapte la vie d’une grande chanteuse avec de nombreux démons qui, en plus de celà, a du affronter l’injustice et la manipulation gouvernementale américaine.

Passionnant.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :