Critique de Antigone

Antigone

7.4

Scénario

7.5/10

Casting

8.0/10

Réalisation

7.5/10

Musique

6.5/10

Les pour

  • Scénario percutant
  • Histoire qui ne laisse pas indifférent

Les contre

  • Sujet dramatique

Twitter : #Antigone @alchimistesfilm

Réalisatrice : Sophie Deraspe

Acteurs : Nahéma Ricci, Hakim Brahimi, Rawad El-Zein

Durée : 1h49

Date de sortie : 2 septembre 2020

Jusqu’où sommes-nous prêt à aller pour le bien de notre famille ? C’est un peu la question posée dans cette adaptation moderne d’Antigone mais aussi une observation de l’application de la justice et la vision qu’en a la jeunesse d’aujourd’hui.

Au Canada, la jeune Antigone, 16 ans, est une élève modèle. Malheureusement suite à une interpellation de la police, un de ses frères meurt et l’autre est arrêté. Elle prend alors la décision d’aider ce dernier à s’évader au nom de l’amour pour sa famille. Elle se retrouve donc incarcérée à la place de son frère et doit faire face à la justice. Dehors, l’affaire fait parler d’elle et via les réseaux sociaux des mouvements de solidarité naissent provoquant les autorités.

On ne va pas le cacher, difficile de ne pas penser aux événements actuels concernant notamment les violences policières et les nombreux mouvements qui ont suivi et demeurent encore présents. Le sujet principal étant l’amour que porte Antigone envers sa famille malgré les accusations de la justice.

Il est donc un peu particulier de formuler une critique objective à la sortie du film tiraillé entre les points de vue et l’interprétation qu’on peut en avoir. Mais concentrons-nous sur le film qui délivre tout de même une histoire frappante et qui certainement ne laisse pas indifférent et nous questionne sur nous-même.

Dans les choix de mise en scènes, les réseaux sociaux sont placardés sur notre écran de façon un peu violente comme pour provoquer en nous de la colère et finalement un peu de peur sur la rapidité des réactions suite à un événement. La première séquence de ce genre était un peu particulière puis on finit par s’y habituer quand les suivantes débarquent à d’autres moments du récit.

Au cours du scénario, une flopée de personnages secondaires sont présents. Il arrive malheureusement parfois qu’on ne s’attarde pas beaucoup sur eux et il en reste donc un petit trou qui s’avère finalement insignifiant dans le traitement du film puisqu’on se focalise sur l’histoire d’Antigone.

Pour interpréter le rôle, la jeune actrice Nahéma Ricci est incroyable. Elle apparaît complètement imprégnée par son personnage que ça en devient flippant.

S’il fallait trouvé un défaut, ce serait peut être du côté de la musique qui parfois donne un petit goût amer au film. Cependant il est peu présent et ne couvre pas toute la durée du long métrage.

Pour conclure, Antigone a provoqué en nous une certaine émotion. Le sujet est dramatique et en cette période compliquée que nous vivons ce n’est peut être pas ce qui va nous attirer en salle en priorité. Et pourtant le film vaut son coup d’œil ne serait-ce par ceux intéressés par les tragédies et les drames.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :