Cette semaine dans les salles

  • Fast & Furious 9 (Universal Pictures International France) Dixième opus de la franchise après Fast And Furious (1.07M), 2 Fast 2 Furious (1.82M), Fast & Furious Tokyo Drift (828.3k), Fast & Furious 4 (1.81M), Fast & Furious 5 (2.51M), Fast & Furious 6 (2.99M),  Fast & Furious 7 (4.63M) qui reste le meilleur score, Fast & Furious 8 (3.83M) et Fast & Furious Hobbs & Shaw (2.43M). A la réalisation, on retrouve Justin Lin déjà présent sur les opus 3,4 5 6 à qui l’on doit également Star Trek Sans Limites (689.4k).

Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.

CRITIQUE

  • Mystère A Saint Tropez (Studiocanal) Nouveau long de Nicolas Benamou après De L’Huile Sur Le Feu (22.5k), Babysitting (2.35M), Babysitting 2 (3.24M) et A Fond (944k).

Août 1970, en pleine période yéyé. Comme chaque année, le milliardaire Claude Tranchant et sa femme Eliane ont invité le gratin du show-business dans leur somptueuse villa tropézienne. Rien ne semble pouvoir gâcher les festivités, si ce n’est l’inquiétant sabotage de la décapotable du couple. Persuadé d’être victime d’une tentative de meurtre, Tranchant fait appel à son ami Chirac pour bénéficier des services du meilleur flic de Paris. Mais au coeur de l’été, seul le commissaire Boulin, à quelques semaines de la retraite, est disponible. Aussi arrogant qu’incompétent, c’est avec des méthodes toutes personnelles que le policier va se lancer sur les traces du trouble-fête.

  • Bergman Island (Les Films Du Losange) Nouveau long de Mia Hansen-Love après Tout Est Pardonné (47.6k), Le Père De Mes Enfants (79.9k), Un Amour De Jeunesse (126.5k), Eden (56.1k), L’Avenir (279.2k) et Maya (47.2k). Le film est en compétition au festival de Cannes 2021.

Un couple de cinéastes s’installe pour écrire, le temps d’un été, sur l’île suédoise de Fårö, où vécut Bergman. A mesure que leurs scénarios respectifs avancent, et au contact des paysages sauvages de l’île, la frontière entre fiction et réalité se brouille…  

  • Frères D’Arme (Destiny Films) Un long de Sylvain Labrosse.

Emilijan et son jeune frère Stanko sont liés par un secret d’enfance qui les a contraints à quitter leur pays natal. Aujourd’hui, Emilijan s’est parfaitement intégré en France. Il travaille dans la zone portuaire de Brest et vit une histoire d’amour avec Gabrielle. Stanko, lui, vit dans la nostalgie du passé et attend impatiemment de rentrer au pays pour y retrouver leur vie d’avant. Tout bascule le jour où Emilijan lui annonce qu’il ne veut plus repartir…

  • Désigné Coupable (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Kevin Macdonald après Un Jour En Septembre (10.9k), Le Dernier Roi D’Ecosse (358.2k), Mon Meilleur Ennemi (25.1k), Jeux De Pouvoir (687.2k), L’Aigle De La Neuvième Légion (230.5k), Marley (101.7k), How I Live Maintenant C’Est Ma Vie (18.9k) et Whitney (34.1k). Le réalisateur adapte les mémoires « les carnets de Guantanamo » de Mohamedou Ould Slahi. Le film est reparti des golden globes 2021 avec le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour Jodie Foster.

L’histoire vraie de Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien que son pays a livré aux Etats-Unis alors en pleine paranoïa terroriste à la suite des attentats du 11 septembre 2001. L’homme a passé des années en prison sans inculpation ni jugement. Il a retrouvé la liberté en octobre 2016.

  • Ainbo Princesse D’Amazonie (Le Pacte) Film d’animation de Richard Claus et Jose Zelada.

Née au cœur de la forêt amazonienne, Ainbo n’a que 13 ans mais rêverait d’être la meilleure chasseuse de tout Candamo. Aussi se lance-t-elle au mépris de tous les dangers dans la lutte contre la déforestation, ce terrible fléau qui menace sa terre natale. Heureusement, elle sait que pour vaincre ses ennemis, coupeurs d’arbres et chercheurs d’or, elle pourra compter sur ses guides spirituels magiques : Vaca, un tapir aussi costaud que maladroit et Dillo, un tatou espiègle.

  • Titane (Diaphana) Nouveau long de Julia Ducournau après Grave (155.2k). Le film est en compétition au festival de Cannes 2021.

Après une série de crimes inexpliqués, un père retrouve son fils disparu depuis 10 ans. Titane : Métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion, donnant des alliages très durs.

  • Journal De Tûoa (Shellac) Un long de Maureen Fazendero et Miguel Gomes. On doit à ce dernier Ce Cher Mois d’Août (10.1k), Tabou (142.9k), Les Mille et Une Nuit L’Inquiet (55.5k), Les Mille Et Une Nuit Le Désolé (23.3k) et Les Mille Et Une Nuit L’Enchanté (7.3k). Le film est en compétition à la quinzaine des réalisateurs de Cannes 2021.

Journal de Tûoa a été tourné sous régime de confinement, au Portugal, entre août et septembre 2020.
C’est aussi un film de fiction. Impossible de le résumer sans en dire trop. Nous avons donc choisi de reproduire un paragraphe d’un conte de Cesare Pavese, Le Diable sur les collines : « L’orchestre reprit mais cette fois sans voix. Les autres instruments se turent et il ne resta que le piano qui exécuta quelques minutes de variations acrobatiques sensationnelles. Même si on ne le voulait pas, on écoutait. Puis l’orchestre couvrit le piano et l’engloutit. Pendant ce numéro, les lampes et les réflecteurs, qui éclairaient les arbres, changèrent magiquement de couleur, et nous fûmes tour à tour verts, rouges, jaunes. »

  • Wolfy Et Les Loups En Délire (Les Films Du Whippet) Film s’animation de Marion Jamault, Natalin Malykina et Michaël Journolleau.

Un programme de six histoires avec des loups pas comme les autres. Un loup tout rond qui n’a pas de dents. Un loup tout drôle qui n’est pas méchant. Un loup tout gris qui vit sa vie en rêvant. Des histoires de loups différents qui vont ravir les enfants !
Le loup boule – De Marion Jamault – 3 min 46 / 2016 / Belgique – Papier découpé animé
Le loup boule vivait le ventre rond mais tout à fait vide. Un jour, par hasard, il se découvre un talent caché pour enfin se remplir la panse.
Je suis un loup – De Michaël Journolleau – 5 min / 2020 / France – Ordinateur 2D
Un loup, déçu que toutes les histoires que l’on raconte sur lui le fassent passer pour un méchant, décide d’imaginer sa propre histoire, mais les choses vont déraper…
Un songe en hiver – De Natalia Malykina – 6 min / 2016 / Norvège – Ordinateur 2D
Hiver « Marchant sous la neige, Wolfy, le ventre creux, découvre un objet des plus mystérieux… »
Le navire de glace au printemps – De Natalia Malykina – 6 min 30 / 2017 / Norvège – Ordinateur 2D
Printemps « Dessus la mer de glace aux multiples dangers, capitaine Wolfy et le lièvre embarqués… »
Fête d’une nuit d’été – De Natalia Malykina – 6 min 33 / 2019 / Norvège – Ordinateur 2D
Été « Wolfy par les étoiles et la lune éclairé, rêve d’un beau gâteau pour fêter ses années… »
Vol d’Automne – De Natalia Malykina – 6 min / 2020 / Norvège – Ordinateur 2D
Automne « Les oiseaux vers le sud viennent de s’envoler, comment fera Wolfy pour les accompagner ? »

  • Helmut Newton L’Effronté (KMBO) Documentaire de Gero Von Boehm.

Helmut Newton, l’un des photographes les plus influents de son époque, a consacré une grande partie de son œuvre à célébrer les femmes. Dès 1960, il est un précurseur controversé, mettant en scène des femmes libres et affranchies des codes sociaux. C’est au tour de ces femmes photographiées par Newton de tirer son portrait. À travers leurs regards se révèle un pionnier à l’humour insolent, en lutte contre le puritanisme. De son enfance dans l’Allemagne nazie à un Paris iconique immortalisé par ses photographies, elles retracent la vie d’un génie épris de liberté.

  • Sembene (Splendor Films) Documentaire de Samba Gadjigo.

En 1952, Ousmane Sembène, un docker renvoyé de l’école en classe de CM1, eut un rêve impossible, celui de devenir « un conteur pour une Afrique nouvelle ». SEMBENE ! raconte l’histoire incroyable mais vraie du « père du cinéma africain », le romancier et cinéaste autodidacte qui, contre tous les obstacles, s’est battu pendant 50 ans, pour raconter les histoires africaines aux Africains.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :