Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-101

Novembre touche à sa fin. Cette semaine un vaste choix :  Sully et Vaiana La Légende Du Bout Du Monde vont aspirer la majorité des spectateurs, les plus adultes seront tentés parRocco, Sausage Party et Oppression. Egalement quelques films présentés à Cannes : Ma’Rosa, Le Voyage Au Groenland, Banana. Bonnes séances

 

  • Sully (Warner Bros France ~477 copies) Clint Eastwood adapte le livre de Chesley Sullenberger et Jeffrey Zaslow. C’est le quatrième « biopic » du réalisateur après J. Edgar (1.44M), Invictus (3.17M) et American Sniper (3.13M) et son  meilleur score est Gran Torino (3.44M). Tom Hanks est actuellement à l’affiche d’Inferno (674.5k en-cours).

Le 15 janvier 2009, le monde a assisté au « miracle sur l’Hudson » accompli par le commandant « Sully » Sullenberger : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l’opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l’histoire de l’aviation, une enquête a été ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière.

AVANT-PREMIERE
CRITIQUE

 

  • Vaiana La Légende Du Bout Du Monde (The Walt Disney Company France ~650 copies) Nouveau film d’animation du duo de réalisateurs Ron Clements et John Musker après Basil Détective Privé(2.2M), La Petite Sirène (4.2M), Aladdin (7.3M), Hercule (4.3M), La Planète Au Trésor Un Nouvel Univers (2.9M), La Princesse Et La Grenouille (3.8M). Le Disney de fin d’année sorti depuis le 16 novembre en avant-première à Paris totalise 48 606 entrées.

Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi…
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l’aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves… En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même.

CRITIQUE

 

  • Le Voyage Au Groenland (UFO Distribution ~57 copies) Nouveau film de Sébastien Betbeder après 2 Automnes 3 Hivers (56.1k) et Marie Et Les Naufragés (20.2k).

Thomas et Thomas cumulent les difficultés. En effet, ils sont trentenaires, parisiens et comédiens… Un jour, ils décident de s’envoler pour Kullorsuaq, l’un des villages les plus reculés du Groenland où vit Nathan, le père de l’un d’eux. Au sein de la petite communauté inuit, ils découvriront les joies des traditions locales et éprouveront leur amitié.

 

  • Le Gang Des Antillais (Happiness Distribution ~60 copies) Deuxième long de Jean Claude Barny après Neg Maron (113.5k). Le film est adapté du livre autobiographique du martiniquais Loïc Lery, incarcéré dans les années 1970 pour braquages à mains armées.

Dans les années 70, le BUMIDOM promettait de favoriser l’insertion en métropole des français des DOM-TOM. Jimmy Larivière, arrivé à Paris pour refaire sa vie, ne parvient pas à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec un groupe de trois jeunes Antillais va l’entraîner dans une série de braquages retentissants.

 

  • La Fine Equipe (Condor Entertainment ~88 copies) Nouveau long de Magaly Richard Serrano après Dans Les Cordes (28.7k).

Omen est un inconditionnel de Stan, chanteuse black au flow ravageur. Sans doute l’un des derniers fans, vu comment le groupe galère ! Le jour où il croise son idole par hasard, Omen lui propose ses services : « chauffeur polyvalent à tout faire ». Contre l’avis général de l’équipe, Stan embarque ce petit blanc pas toujours réveillé, limite bordélique, dont elle semble être la seule à entrevoir les talents… très bien cachés.

RENCONTRE
CRITIQUE

 

  • Oppression (EuropaCorp Distribution ~175 copies) Film de Farren Blackburn co-produit et distribué par la société de Luc Besson.

Depuis le décès de son époux, Mary, pédopsychiatre, vit seule avec son beau-fils dans un chalet isolé de la Nouvelle-Angleterre. À l’approche d’une violente tempête de neige, Tom, l’un de ses jeunes patients, est porté disparu. Mary, tout à coup sujette à des hallucinations et prise de paranoïa, est bien décidée à retrouver le jeune garçon avant qu’il ne disparaisse à jamais.

 

  • Les Enfants De La Chance (Wildbunch Distribution ~155 copies) Cinquième long de Malik Chibane à sortir au cinéma après Héxagone (47.4k), Douce France (29.2k), Voisins Voisines (21k) et Pauvre Richard (7k).

Juillet 1942. Emmené à l’hôpital de Garches pour une jambe cassée, Maurice Gutman, 12 ans, évite de justesse la rafle qui va emporter sa famille. À l’hôpital, le docteur Daviel lui diagnostique une tuberculose et lui impose un long traitement. Et si cela n’était qu’une ruse pour éviter à Maurice d’être déporté ? Maurice et huit autres jeunes pensionnaires vont vivre, avec le personnel hospitalier, une expérience inoubliable, faite de preuves d’amitié, de solidarité et de courage extraordinaire. Ce sont les enfants de la chance et leur histoire est vraie.

 

  • Sausage Party (Sony Pictures Releasing France) Film d’animation de Conrad Vernon et Greg Tiernan destiné au plus de 12 ans.

Une petite saucisse s’embarque dans une dangereuse quête pour découvrir les origines de son existence…

CRITIQUE

 

  • Rocco (Mars Films) Après Relève Histoire D’Une Création (46k), documentaire sur Benjamin Millepied, le duo Thierry Demaizière et Alban Teurla revien avec un nouveau documentaire sur la star du X Rocco Siffredi.

Rocco Siffredi est à la pornographie ce que Mike Tyson est à la boxe : une légende vivante. Sa mère aurait voulu qu’il soit curé, il est devenu acteur porno avec sa bénédiction, consacrant sa vie à un seul dieu : le Désir.
En trente ans de métier, Rocco Siffredi aura visité tous les fantasmes de l’âme humaine et se sera prêté à toutes les transgressions. Hardeur au destin exceptionnel, Rocco plonge dans les abîmes de son addiction au sexe et affronte ses démons dans ce documentaire en forme d’introspection. Le moment est aussi venu, pour le monstre sacré du sexe, de raccrocher les gants.
Pour tourner la dernière scène de sa carrière, Rocco a choisi ce documentaire. Une galerie de personnages – famille, amis, partenaires et professionnels du porno – l’accompagne jusqu’à cette sortie de scène spectaculaire.
Des repas de famille à Budapest aux tournages de films pornographiques à Los Angeles, des ruelles italiennes d’Ortona aux villas américaines de la Porn Valley, le film déroule l’histoire d’une vie hantée par le désir et révèle en filigrane les coulisses du X, derrière le scandale et l’apparente obscénité.
À l’heure où la pornographie sort de la clandestinité, envahit le cinéma traditionnel, la mode et l’art contemporain, c’est un univers à part entière, filmé au plus près, qui se dévoile à travers le parcours de Rocco Siffredi.

CRITIQUE
AVANT-PREMIERE

  • Wolf And Sheep (Pretty Pictures ~24 copies) Film de la réalisatrice afghane Shahrbanoo Sadat qui a reçu le Art Cinéma Award, prix international remis par la confédération internationale des cinémas d’art et d’essai au dernier festival de Cannes.

Dans les montagnes d’Afghanistan, les enfants bergers obéissent aux règles : surveiller le troupeau et ne pas fréquenter le sexe opposé. Mais l’insouciance n’est jamais loin ; alors que les garçons chahutent et s’entraînent à la fronde pour éloigner les loups, les filles fument en cachette, jouent à se marier, et se moquent de la petite Sediqa, considérée comme maudite.Les légendes que racontent leurs aînés se mêlent à la vie, et éclairent les mystères de leur monde protégé – mais jusqu’à quand ?

 

  • Banana (Premium Films) Long du réalisateur italien Andrea Jublin.

Un jeune garçon dit « Banana », est convaincu qu’il faut dans la vie trouver le bonheur, dans un domaine au moins. Il s’y emploie en tentant de conquérir l’amour de l’une de ses camarades de classe en l’aidant à la sauver du redoublement. Fervent adepte du football brésilien, il suit également le credo de l’équipe : attaquer avec détermination, le cœur sur la main.

 

  • Ma’Rosa (Pyramide Distribution ~67 copies) Nouvelle réalisation de Brillante Mendoza après entre autres Captive (24.2k) et Lola (58.2k). Jaclyn Jose a reçu le prix d’interprétation féminine pour son rôle de Ma’Rosa au dernier festival de Cannes.

Ma’Rosa a quatre enfants. Elle tient une petite épicerie dans un quartier pauvre de Manille où tout le monde la connaît et l’apprécie. Pour joindre les deux bouts, elle et son mari Nestor y revendent illégalement des narcotiques. Un jour ils sont arrêtés. Face à des policiers corrompus, les enfants de Rosa feront tout pour racheter la liberté de leurs parents.

 

 

  • L’Ornithologue (Epicentre Films ~25 copies) Cinquième long de Joao Pedro Rodrigues après O Fantasma (36.6k), Odete (16.1k), Mourir Comme Un Homme (12.74k) et La Dernière Fois Que J’Ai Vu Macao (8.8k). Le film a obtenu le léopard de la meilleure réalisation au dernier festival de Locarno.

Fernando, un ornithologue, descend une rivière en kayak dans l’espoir d’apercevoir des spécimens rares de cigognes noires. Absorbé par la majesté du paysage, il se laisse surprendre par les rapides et échoue plus bas, inconscient, flottant dans son propre sang.

 

  • Dark Show (Les Films A Fleur De Peau) Un film d’Olivier Parthonnaud disposant d’un petit budget (40k).

X-trem Limit est un célèbre jeu télévisé anglais. Le concept est de sélectionner une personne ordinaire et de la mettre dans des situations extraordinaires en la poussant dans ses retranchements à travers une série de tests de sports extrêmes, le tout étant filmé à l’aide de caméras embarquées de type GoPro.
L’équipe du show décide d’amener une touche d’exotisme dans la sélection de leur candidat. Ils partent tourner une série d’épreuves en France. Kate, la présentatrice et Tim le caméraman embarquent David, un candidat Français, pour une série de 4 tests.
Le quatrième test doit être une épreuve de base jump.
Mais nos trois protagonistes sont surpris dans la montagne par un orage d’une rare violence. Ils trouvent refuge dans un château médiéval au milieu de nul part.
Durant la nuit, des bruits étranges résonnent dans l’immense château  ; des cris effrayants, moitié humain, moitié animal…

  • Enfin De Bonnes Nouvelles (DHR) Nouveau film de Vincent Glenn après Davos Porto Alegre Et Autres BAtailles (8.7k), Pas Assez De Volume Notés Sur L’OMC (13k) et Indices (0.7k).

Ils étaient au chômage, ils sont devenus immensément riches en un temps record, et bien sûr, ça leur pose quelques problèmes… Mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est qu’entre-temps ils ont complètement bouleversé l’économie mondiale. Comment s’y sont-ils pris ? C’est ce que cherche à comprendre l’animateur vedette de Radio France Plurielle, la jeune et très populaire station de radio publique. Au commencement, une idée simple, une simple idée…

 

  • Kangchenjunga Les Cinq Trésors De La Grande Neige (Filigranowa ~5 copies) Documentaire de Paolo Paganin sur l’ascension tragique du troisième plus haut sommet du monde.

Une expédition italienne menée par Mario Vielmo part dans l’Himalaya avec l’objectif d’atteindre le sommet du Kangchenjunga (8586 mètres d’altitude) sans oxygène. Il s’agit de la troisième montagne la plus haute du monde après l’Everest et le K2, et l’une des plus difficiles. Arrivés sur place, Bibash Gurung, un jeune Sherpa de 24 ans, se joint à l’expédition. Après une ascension exténuante, dans un froid glacial, ils atteignent enfin le sommet du Kangchenjunga. Puis c’est l’épuisante descente nocturne qui doit commencer. Mais soudain, à 8200 mètres d’altitude, Mario Vielmo voit son ami, Bibash Gurung, disparaître dans une chute mortelle. Ce jour là, sur treize alpinistes arrivés au sommet, cinq ne reviendront jamais au camp de base. C’est l’une des plus grandes tragédies que cette montagne ait connue.

 

 

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :