Spoilers : On vous dit tout sur Joker !

Ca y est, on a enfin vu Joker, le film qui fait tant parler de lui et forcément vous êtes nombreux à vous demander si le film est un chef-d’oeuvre ou non (Ce sera dit dans notre critique), mais aussi curieux de savoir ce qui se passe dans le film…

Très bien, on vous dit tout !

Il est important pour apprécier ce film d’absolument oublier tout ce que vous avez vu jusqu’à aujourd’hui puisque ce film élimine les versions précédentes du personnage.

On découvre dans cette relecture, Arthur Fleck, un jeune homme souffrant d’un handicap particulier qui cas de stress ainsi que d’autres moments où il n’est pas à l’aise, se met à rire.

Oui l’origine du rire mythique du Joker est expliqué ici par un handicap causé par un traumatisme crânien. Comment cela lui est arrivé… C’est un peu plus tard.

Arthur Fleck est une sorte de loser. Il vit encore avec sa mère qui ne jure que par Thomas Wayne (le papa de Bruce, future Batman) au point de lui écrire chaque semaine dans l’espoir que cet homme qu’elle idolâtre lui vienne en aide et lui offre, à elle et son fils, un meilleur logement ainsi qu’une meilleure condition de vie. Malheureusement ses lettres restent toujours sans réponses.

Arthur travaille donc pour subvenir aux besoins de sa mère ainsi que les siens. Son travail… Clown pour des enseignes de magasins.

Loser donc, rien ne va aller en s’arrangeant pour Arthur. Il se fait dans un premier temps tabasser par des ados qui se moquent de lui et son costume avant de se voir offrir, par un collègue, une arme afin qu’il se protège. Cette arme va rapidement changer le cour des choses.

Mais Arthur Fleck que sa mère appelle « Happy / Joyeux » rêve de devenir humoriste et va alors faire un focus sur l’animateur télé Murray Franklin interprété par Robert DeNiro. Il rêve de participer au show télé de ce dernier, enregistre des vidéos du show et s’imagine arriver en vedette à l’émission.

Rapidement et sans jamais nous dire pourquoi, on sait qu’Arthur a été interné et depuis est sous médocs tout en suivant un psy. Mais comme bon loser à qui il n’arrive que des malheurs… On va couper les fonds à la psy et Arthur va se retrouver sans écoutes et sans médicaments.

Le pire va pourtant arriver maintenant. Arthur qui garde l’arme sur lui puisque supposée le protéger va aller en spectacle dans un hôpital pour enfants dans le cadre de son travail de clown. Tout se passe bien sauf qu’il fait tomber son arme et cela entraine son renvoi. Arthur n’a plus de ressources et semble uniquement retrouver du réconfort avec sa voisine de palier avec qui il semble filer le parfait amour… Semble puisque plus tard on apprendra que toutes cette relation est fictive et qu’Arthur l’a rêvé.

Il a bien une voisine séduisante, mère célibataire, mais toute la relation avec elle n’est que le fruit de l’imagination d’Arthur qui visiblement a des soucis mentaux sans ses médicaments.

Alors qu’il vient de perdre son job, il prend le métro pour rentrer chez lui et rencontre 3 employés de chez Wayne enterprise (ce sera dit un peu plus tard dans le film).

Ces derniers s’en prennent en premier à une jeune fille avant de se moquer d’Arthur qui rigole de manière incontrôlée suite à son handicap. Ils commencent encore à le tabasser (Il s’en prend sévère dans le film) quand un coup de feu s’échappe. Arthur vient de tuer son premier homme et cela ne lui pose pas de problème. Il va alors tuer le second et pourchasser avant de tuer le troisième.

Rapidement ses crimes sont mis à la une de la presse et les opposants à la candidature de Thomas Wayne en tant que maire vont alors utiliser l’image du clown comme symbole à la rébellion du peuple pauvre face aux riches qui veulent gouverner. Malgré lui Arthur a ouvert une brèche qui va amener le chaos à Gotham.

Entre temps, sa mère continue d’écrire à Thomas Wayne, sauf qu’un soir Arthur lit la lettre et y découvre qu’il est le fils caché de ce dernier. Sa mère a eu une relation avec Thomas Wayne, lui a obligé à signer un papier pour qu’elle se taise et disparaisse avec l’enfant.

Arthur découvre donc qui est son père et par la même occasion être le demi-frère de Bruce, le futur Batman.

Il souhaite alors évidemment le rencontrer et après un moment étrange en compagnie de Bruce, le garde du corps de Wayne (ou Alfred, on ne sait pas) annonce à Arthur qu’il n’est pas le fils de Thomas… Qu’il a été adopté par sa mère qui est folle.

En effet après avoir mené son enquête, Arthur va en effet découvrir que sa mère souffre de problèmes de la personnalité, a adopté Arthur et s’est imaginé une vie secrète avec Thomas Wayne. Pire encore, lorsque Arthur était enfant, elle a eu une relation avec un homme violent qui la battait elle, mais lui aussi. Son traumatisme crânien et son handicap viennent des coups qu’il a subi étant enfant. On apprend qu’il a même été retrouvé attaché au radiateur de la maison.

Il n’est donc pas le fils de Thomas Wayne, mais un enfant abandonné, recueillis et battu.

Déçu des mensonges et sévices subit par son enfance, Arthur va aller rendre visite à s amère, fraichement hospitalisée, pour… La tuer ! Il a pris goût aux meurtres et sa vie étant misérable, il n’a plus rien à perdre.

Entre temps il s’est évidemment essayé au Stand Up, mais a réalisé un énorme flop. Un flop repéré par son idole Murray… Qui se moque de lui en live à la télé. Mais coup de théâtre, quelques jours après la mort de sa mère, l’agent artistique de Murray invite Arthur à venir sur le plateau faire un sketch (évidemment pour se moquer de lui).

Arthur le loser à la télé !

A présent seul, sans rien à perdre, il reçoit la visite de deux eus collègues dont celui qui lui a offert l’arme et nié l’avoir fait tout en amusant Arthur d’avoir voulu l’acheter (et de fait à déclencher aussi son renvoi au travail). Arthur saute sur cette occasion pour le tuer violemment à coup de ciseaux.

Les jours passent et Arthur devient de plus en plus le joker que l’on connait et ce alors que les citoyens de Gotham continuent de se rebeller dans les rues avec des masques de clowns.

Invité au show télé, Arthur a gardé une dernière surprise… Alors qu’il est en live à la télé en panoplie complète de Joker, il va tuer son idole devant les caméras. Tout le monde est choqué et lui sera embarqué par la police.

Des clowns manifestants vont le libérer de la voiture de police alors même que Thomas et Martha Wayne se font tuer par un simple manifestant portant un masque de clown.

Oui dans cette version-ci, ce n’est pas le Joker qui tue les parents de Bruce dans la fameuse allée du théâtre, mais un simple manifestant qui saute sur l’occasion.

La toute fin du film nous montre que Arthur est interné. Il discute avec sa psy et on ne sait trop comment parvient à la tuer (hors caméra) et à se balader dans les couloirs de l’hôpital avant de se faire courser par des vigiles…

Le film se termine ainsi !

3 commentaires sur Spoilers : On vous dit tout sur Joker !

  1. Il y a un moment dans le film où Arthur tient une photo de sa mère jeune. Lorsqu’il tourne cette photo, on peut lire: «  j’aime ton sourire signé TW » soit les initiales de Thomas Wayne.

    Thomas Wayne a réellement eu une relation avec la mère d’Arthur. Elle est tombée enceinte. Il a forcé à ne rien révéler et lui a fait signer des papiers.

    Elle a donc tenté de l’oublier et a même rencontré un autre homme qui l’a battu, elle et son fils.

    Cela a fait la une des journaux (articles qu’on retrouvera dans son dossier médicale).

    Pour assurer ses arrières et éviter un scandale, TW a fait interner de force la mère d’Arthur. Il a bien pris soin de glisser dans le dossier, le fait que l’enfant est soit disant adopté (dans le cas où elle révèle au psychiatre que son fils est le fils de TW).
    La mère n’est pas folle du tout, elle est juste manipulée. La preuve c’est qu’elle ne prend aucun traitement (contrairement à son fils).

    Beaucoup d’indice dans le film qui confirme ma théorie.

    NB

    • cela peut être bon si… Tout est vrai ,) En effet certains disent que Arthur n’a jamais quitté l’asile entre le début et la fin et quand il dit « une blague que vous ne comprendriez pas… » la blague serait en fait tout le film tel qu’il l’a vu dans sa tête.

  2. En gros . Arthur (Joker) n’est jamais sorti de l’hosto.
    Mais tout en imaginant comment il voudrait que la vie soit dehors. Entre passion (artiste-comédien) , vie de famille , histoire d’amour , trahison et vengeance envers tout ses détracteurs. Tout un scénario monté intérieurement , qui lui fait garder le sourire malgré sa souffrance et lui évite une descente aux enfers.

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :