On a vu la comédie musicale Ghost

Ghost fait partie de ces magnifique film sorti dans les 90’s ayant marqué toute une génération de part son histoire magnifique, son casting trois étoiles et sa bande originale.

Une bande originale composée d’un tube remontant à 1965, mais depuis à jamais associé à ce film. Ce tube est « Unchained melody » des Righteous Brothers

Une chanson et un film devenus de véritables classiques que l’on avait clairement du mal à imaginer en comédie musicale et pourtant, c’est bien devant une adaptation réussie que nous nous sommes retrouvés en ce 25 septembre 2019 à Mogador.

Proposant à la fois des passages mémorables du film tel que « La scène de l’ascenseur » entre Carl et Sam, des adaptations de scènes comme pour l’immortel passage de la poterie ou une fin adaptée à la scène, la comédie musicale Ghost propose exactement ce pourquoi on a aimé le film tout en s’adaptant aux limitations imposées par ce nouveau format.

Mais s’il y a des limitations, il y a aussi de grandes possibilités et en plus d’un magnifique décor qui s’adapte selon les différentes scènes du film, l’ajout le plus important reste évidemment les chansons.

Et des chansons, le spectacle en compte de nombreuses toutes aussi réussies les unes que les autres. C’est bien simple, à l’exception d’un seul morceau un cran en dessous (celle où Sam apprend à bouger les objets dans le métro), les autres subliment l’histoire et surtout ne gênent jamais celle-ci.

On revit vraiment le film en le regardant d’une autre manière qui pour le coup est totalement réussie.

L’autre challenge du spectacle était évidemment son casting. Difficile en effet de passer derrière Demi Moore, Whoopi Goldberg et le regretté Patrick Swayze.

Pourtant le nouveau trio composé de Grégory Benchenafi, Moniek Boersma et Claudia Tagbo fonctionne à merveille avec une mention spéciale à Claudia Tagbo qui en deux minutes s’approprie parfaitement le rôle d’Oda Me Brown. Elle parvient à retranscrire la folie de Whoopi Goldberg tout en y apportant sa propre touche et les applaudissements du public à chacune de ses apparitions sont là pour témoigner qu’il n’y avait pas meilleur choix.

A ce trio il faut évidemment ajouter le rôle de Carl joué au cinéma par Tony Goldwyn et ici par Philippe Touzel. ce dernier apporte une approche plus charmante au personnage que ne l’apportait sa version cinéma et surtout bénéficie de très bons moment de chants.

Définitivement un spectacle de qualité, il n’a qu’un léger défaut, son entracte qui semble avoir été placée maladroitement puisque lorsque le spectacle reprend, il y a ce sentiment de reprendre en plein milieu d’une chanson amputée de son début.

Si le film est devenu culte, cette comédie musicale a tous les atouts pour perdurer tant cette dernière est réussie.

La page Facebook du spectacle : https://www.facebook.com/ghostlemusical

Les réservations sont PAR ICI

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :