On a testé le cinéma Virtuel grâce à Pickup VR cinéma

Pickup VR Cinema5Grande ouverture ce 19 mai 2016 de ce qui pourrait devenir l’avenir du cinéma aussi bien à domicile et pourquoi pas dans les multiplex, on vous parle évidemment du pickupVRcinema que David et moi-même, Chris avont eu la chance de tester.

Le pickupVRcinema, premier cinéma de réalité virtuelle de France est l’occasion de ne plus simplement regarder un film ou un contenu vidéo, mais bien de le vivre, le ressentir finalement, mettant ainsi en avant nos sens, dictés par notre cerveau, offrant l’impression de vivre dans cet univers 3D créé par le casque VR.

Concernant cette expérience, on peut vous signaler qu’elle est concluante et que c’est bluffé, que David et moi-même somme ressortis du 113, rue de Turenne, paris 3ème où se situe l’établissement proposant l’expérience. Etablissement et non salle de cinéma évidemment dans la mesure où il n’est absolument pas nécessaire de se retrouver face à un écran géant ou dans des sièges particuliers, bien au contraire.

Chaque personne présente par expérience, soit 16 spectateurs, se retrouve ainsi installé sur une chaise tournant à 360 degré, chose importante pour bien profiter du spectacle dans la mesure où vous allez littéralement vous balader dans le film, car oui l’expérience VR n’est pas passive comme peut l’être une simple séance de cinéma mais bien 100% active.

Pickup VR Cinema1

Et si l’on avait déjà fait un grand pas dans l’immersion avec la 3D, la possibilité de faire réagir le décors par notre simple regard ajoute une dimension encore plus importante à ce sentiment d’appartenir à l’oeuvre.

Utilisant la technologie GearVR et proposant cinqu thématiques différentes selon les sessions et désirs des personnes présentes, nous avons eu hier un avant goût de plusieurs d’entre elles, à commencer par la thématique du « Frisson ».

La première vidéo nous a en effet mis dans la peau d’un détenu mis en confinement afin de nous faire ressentir ce que celui-ci pouvait vivre ainsi enfermé non-stop dans une toute petite pièce et autant le dire directement, l’expérience est assez perturbante et bien que d’une durée de neuf minutes à peine, l’expérience due à la qualité du scénario ainsi que l’utilisation de l’espace de la pièce dans laquelle nous nous trouvons,  s’est avérée criante de vérité si bien que l’on était « limite » soulagé de retirer le casque et de quitter cet emprisonnement volontaire.

Souffrant personnellement de vertige, un passage du film m’a réellement donné des sueurs froides et les plus sensibles à la sensation de vertige s’accrocheront, comme moi, à leur siège.

Pickup VR Cinema2Après une pause de quelques secondes et un changement de casque, nous avons alors enchaîné trois films, un premier se révélant être un court reportage documentaire sur les Rhinocéros Blancs, un second film d’horreur, réalisé par l’équipe de SharkNado et enfin un troisième nous placent dans une sonde visitant l’espace.

Chacune des trois expériences se sont avérées incroyables au point de nous faire rêver d’un développement rapide et la prise en main par de véritables cinéastes dans la trempe d’un James Cameron ou d’un James Wan.

Sans trop vous gâcher la découverte de l’expérience, dites-vous que sur le second film, j’ai sursauté de mon siège là où David n’a pu se retenir de pousser un léger cri de terreur lors d’un passage clef de la présentation.

Le troisième film se déroulant dans l’espace, quant à lui nous laisse pleinement entrevoir ce qu’aurait pu donner un film tel que Alien, Avatar ou Prometheus si de grands noms du cinéma tels que James Cameron ou Ridley Scott venaient à développer sur cette plateforme.

Clairement à ses débuts et encore limité techniquement, il est évident que le VR est l’avenir si l’industrie du cinéma s’y engouffre rapidement. Ainsi remplacer les téléphones insérés dans les casques par de véritables petits écrans 4K, la proposition d’un contenu plus vaste dans d’autres langues telles que le français (nous avons eu uniquement des films en anglais) ou encore alléger le masque de réalité virtuelle rendront l’expérience encore plus incroyable et plus agréable, car après 25 minutes d’expérience, il faut bien admettre que le poids du casque se fait ressentir et que l’on n’imagine mal regarder un film genre Titanic d’une traite, chose qui sera rendu possible d’ici quelques années avec des casques aussi légers que nos lunettes 3D au cinéma.

Proposé au tarif de 15€ la séance d’environ 35 minutes, je ne peux que vous recommander d’aller tester celle-ci et ce à plusieurs reprises histoire d’en essayer toutes les thématiques d’autant que les responsables de chez Pickup nous ont promis un renouvellement de contenus assez régulier.

On vous invite dès lors à suivre la page Facebook, le Twitter ou simplement le site web pickupVRcinema.com pour vous tenir au courant et l’on ne peut qu’espérer que ce premier cinéma virtuel ne sera pas le dernier et que de nombreux acteurs du métier du cinéma vont s’y intéresser. De notre côté, c’est conquis par expérience que nous sommes ressortis de ce nouvel endroit incroyable au coeur de Paris.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :