On a écouté Toï Toï de Suzane

Suzane est apparue il y a quelques mois maintenant sur nos ondes et sa voix unique couplée à une belle musicalité moderne ont de suite fait des étincelles.

Son single éponyme en guise de présentation donnait le ton là où sa suite « Il est où le SAV » laissait un peu désirer vis-à-vis des attentes qu’elle suscitait.

Mais fort heureusement Suzane a alors teasé son album via divers titres aussi forts que « Anouchka » et le vraiment fun et intelligent « L’insatisfait« .

Et c’est quelques semaines après qu’est arrivé l’album et quel album !!

Convaincu par la voix et la musique, il restait à Suzane de confirmer son talent d’écriture, chose qu’elle offre entre autre sur le superbe « P’tit gars » et son message fort sur l’homosexualité, n’hésitant pas à mettre en avant les difficultés que les jeunes gay ressentent là où finalement il n’y a que de l’amour. Autre thème abordé et bien abordé, les accros des réseaux sociaux et des gens qui vivent via le regard des autres (les followers) ici bien mis en avant avec le titre « Monsieur pomme« .

Musicalement les deux titres sont également très bons et dans des styles bien différents. Car en plus de proposer de belles choses, Suzane propose aussi des choses variées et si elle nous fait bouger avec « Quatre coins du globe« , elle nous émeut avec le puissant « Novembre » qui traite avec talent et subtilité des tristes attentats parisiens.

Autre moment fort de l’album, la piste « SLT » et son message en faveur des femmes agressées au jour le jour par une poignée d’hommes abjectes. Bien écrit et proposé sur un beat violent avant de donner vie à un refrain efficace que l’on peut aisément chanter comme on chanterait un hymne de rébellion, Suzane aborde un problème de société et l’aborde d’une manière intelligente.

Des messages, Suzane en propose de nombreux sur son album et touche divers thématiques de notre société et chaque fois fait mouche ! Même lorsqu’elle parle avec humour de « La flemme« , on ne peut qu’y voir un message sur une jeune génération parfois blasée pour pas grand chose.

Autre coup de coeur de l’opus, le superbe « Pas beaux » sur le dictat de la minceur par les médias ici chanté sur une musique totalement addictive.

Vous l’aurez compris, Suzane offre avec Toï Toï un des meilleurs albums de ce début d’année et surtout un opus qui en plus de marquer musicalement marque indéniablement par la qualité de ses textes et les thèmes abordés.

Une véritable réussite !!

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :