On a écouté l’album de Billet d’humeur – Hollywood !

Billet d’humeur fait définitivement partie des révélations musicale française de cette année. Riche d’un mix de voix puissantes et touchant directement là ou il faut, le groupe utilise aussi bien la voix pour les mots mais également en tant qu’instrument.

Pas question pourtant pour eux de faire de l’A cappella uniquement avec leurs voix mais bien d’associer celles-ci avec de véritables instruments pour finalement proposer un son unique dans le paysage actuel.

Après avoir dévoilé l’excellent 24 Clara il y a quelques mois maintenant et démontrant déjà une qualité de texte et de musicalité impressionnante, ces ex chanteurs de métros proposeront bientôt un premier album nommé « Hollywood » que nous avons eu la chance d’écouter avec un peu d’avance.

A l’image de 24 Clara, l’opus est soigné, bien écrit et surtout magnifiquement chanté. A nouveau les voix se mélangent parfaitement et certains titres se révèlent être de véritables petites pépites à l’image de Allo ma mère.

Sur ce véritable coup de coeur, le groupe parle quand même de la peur de la perte de la mère des suites d’un cancer tout en évitant l’aspect ballade classique puisque Billet d’humeur opte pour une musicalité entraînante et des sonorités bien plus moderne.

Ego surprend de par le changement de style soudain entre les pistes précédentes et celle-ci. Pouvant rappeler Stromae qui aime mélanger les styles musicaux, Ego débute comme une petite chanson aux instruments un peu dépassés pour finalement évoluer vers quelque chose de plus moderne et électro. Surprenant, mais bien amené.

L’album n’est pas vraiment composé de ballades, mais plus de chansons avec un tempo ralenti. C’est le cas de Maudit son fantôme qui propose un tempo plus doux que les précédentes pistes. Plutôt agréable, la chanson prend réellement de l’ampleur arrivée au break. En effet la chanson décolle vraiment et devient très intéressante.

La chanson Daisy est, dans le fond, assez réussie, mais il y a néanmoins un aspect du texte qui me gêne personnellement. En effet si l’idée de la rencontre amoureuse et mystérieuse est intéressante à mettre en avant, le titre dévie rapidement vers un aspect « Est-ce que ma couleur te gêne ». Cela est dommage, car de mon point de vue, ce titre joue un peu la victimisation. Pourquoi automatiquement le rendez-vous manqué serait le résultat d’une couleur ? Il serait tant que les personnes de couleurs ne pensent pas « automatiquement » que lorsque cela ne va pas, cela doit venir d’un problème de couleur. En effet en pensant comme ceci et en mettant ceci en avant dans une chanson, cet état d’esprit peut pousser certains jeunes de couleur à penser, que oui « La couleur doit être forcément source de problème. » Il aurait été plus judicieux de rester sur le thème du rendez-vous manqué et justement de montrer que cela n’était pas le fruit d’une couleur. Dans le texte, le personnage explique qu’il est noir et que la jeune fille (Daisy) le sait… Dès lors pourquoi serait-ce un problème si en effet elle savait déjà qu’il était noir. Ce titre est clairement le point faible de l’opus.

Fort heureusement l’album repart sur de bonnes ondes avec Doux village, une chanson aux sonorités électro très agréables. La chanson aborde le départ d’une personne qui a dû quitter son village natale. Véritable déclaration d’amour à sa terre, le personnage malgré tout s’excuse de l’avoir abandonné malgré l’amour qu’il lui porte.

Hollywood dont est nommé l’album est un des meilleurs morceaux de l’opus. A l’image de 24 Clara, il donne directement la pêche et l’envie de bouger. Plus que jamais les voix sont utilisées comme instruments au point de même prendre le dessus sur les autres, ce qui apporte une couleur unique au titre.

Si masculin joue aussi des voix comme instrument et le fait très bien.

Mon amie mon amour est sans doute le titre le moins efficace de l’opus. Loin d’être désagréable, il est malgré tout un cran en dessous des autres pistes dont le level était quand même très haut.

De manière générale ce premier album est très réussi malgré une ou deux maladresses et facilités parfois si l’on creuse un peu, mais à l’image des titres dévoilés en amont, il est évident que Billet d’humeur a un potentiel fou pour aller vers une très longue et belle carrière et ce surtout s’ils continuent à proposer de si bons textes et une si belle originalité musicale.

Sortie le 12 octobre.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire