Nicolas Séguy nous parle de solitudes clandestines

Nouvelle sortie musicale assez interessante puisque différente de ce que l’on a l’habitude d’entendre et forcément, cela nous a donné envie d’en parler.

Avec un texte fort et une musicalité mélangeant les styles via la participation de Frank Séguy et sa clarinette orientale (aucun lien de parenté avec Nicolas, mais fruit d’une rencontre due au hasard), Nicolas Séguy nous parle de l’immigration, mais aussi des difficultés quand on ne se sent chez soit nulle part via ce qu’il appelle « Les solitudes clandestines« 

Ce titre sera à retrouver sur l’album « le monstre » attendu d’ici quelques semaines et que l’on a eu la chance de pouvoir découvrir.

On vous en parlera très vite d’autant qu’il est excellent.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :