Lana Del Rey : On a écouté Lust for life

Lana Del Rey est de retour ce vendredi avec son nouvel album, le 4ème : Lust for life, album  précédé de deux singles « Love » et « Lust for life«  ainsi que de 3 titres promo « CoachellaWoodstock In My Mind« , « Summer Bummer«  et « Groupie love« . 5 titres dévoilés avant la sortie de l’album et forcément l’une des questions que le public était en droit de se poser était « Que reste-t-il à attendre de l’album ?  »

Et bien on a la réponse et celle-ci est « Du très grand Lana Del Rey« 

L’une des reproches souvent faites à la jeune chanteuse depuis son arrivée en 2011 avec « Video game«  est de proposer des titres se ressemblant bien trop et de ne prendre finalement aucun risque. De ce fait, le premier single « Love » aussi efficace soit-il proposait en effet une terre bien connue des fans entre envolées vocales, murmures et musique lancinante rappelant certains de ses titres passés. Une jolie manière néanmoins de remémorer à ses détracteurs que si certains de ses titres se ressemblent, c’est aussi à l’heure actuelle la seule chanteuse à proposer ce style de musique.

Mais comme pour brouiller les pistes, Lana a alors lâché l’excellent « Lust for life«  en duo avec The weeknd et le moins que l’on puisse dire est que l’on avait quelque chose de frais et différent de ses autres productions. Un titre qui dans l’ensemble a annoncé un renouveau pour Lana puisque le nouvel opus de la miss est finalement assez différent de ses précédents albums sans pour autant renier qui elle est avec le risque de laisser ses premiers fans de côtés.

S’entrechoque alors des titres comme « Summer Bummer«  rappelant l’aire « Born to die«  et « Tomorrow never came » en duo avec Sean Ono Lennon offrant un avant-goût de ce que pourrait donner un album acoustique et romantique à écouter autour d’un feu fraîchement allumé sur une plage californienne.

Ce duo est clairement un des plus beaux titres de l’album et la voix particulière de Sean Ono Lennon se marie parfaitement avec la voix envoûtante de Lana.

Autre morceau mémorable de l’album et s’éloignant des titres habituels proposés par Lana, on retiendra « Get free«  qui est plus Uptempo que d’autres pistes présentes sur l’album.

Evidemment son duo avec Stevie Nicks est aussi un des plus beaux moments de l’album. Une bien jolie balade où la voix retravaillée de Lana tranche superbement bien avec celle de Stevie Nicks. « Bеаutiful Pеоple Beautiful Prоblems » est un des grands moments de l’album à l’image de la seconde moitié de ce dernier qui regroupe finalement les plus belles pistes. Ainsi « Heroin«  se détache clairement comme le titre le plus envoûtant et accrocheur de l’album ou encore « Gоd Blеss Amеrica – And All The Bеаutiful Wоmen In It«  qui débute de manière classique avant de se développer vers un titre uptempo des plus efficaces.

Enfin, n’oublions pas les magnifiques « White mustang » et « In my feelings« .

Ce « Lust for life«  est différent des autres opus de Lana Del Rey tout en gardant l’essence même de ce qui a fait son succès depuis 7 ans. Sans doute son album le plus proche de « Born to die«  (son premier) dans le mélange des genres là où les deux précédents opus « Honeymoon » et « Ultraviolence » étaient plus expérimentales et avec des sonorités plus sombres.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :