« L’amour flou », le 11 février en DVD et Blu-ray ! – Notre critique !

L'Amour Flou

7

Scénario

7.0/10

Casting

7.5/10

Réalisation

6.5/10

Les pour

  • Un film qui évolue grâce au réel
  • Une conception tendre et inédite de l'amour et la famille

Les contre

  • Un humour parfois trop forcé qui tombe à l'eau
  • Un peu lent

Twitter : #LAmourFlou @RezoFilms

Titre VO :

Réalisateur : Romane Bohringer & Philippe Rebbot

Acteurs : Romane Bohringer, Philippe Rebbot, Reda Kateb…

Durée : 1H37

Date de sortie : 10 octobre 2018 en salles, 11 février 2019 en DVD/Blu-ray

Romane et Philippe se séparent. Après dix ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne s’aiment plus. Enfin… Ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? Bref… C’est flou. Alors, sous le regard circonspect de leur entourage, ils accouchent ensemble d’un « sépartement » : deux appartements séparés, communiquant par… la chambre de leurs enfants ! Peut-on se séparer ensemble? Peut-on refaire sa vie, sans la défaire ?

Sorti en salles en octobre dernier, et alors qu’il s’apprête à débarquer en vidéo d’ici quelques jours, le long-métrage réalisé par Romane Bohringer et Philippe Rebbot mérite qu’on s’y attarde plus en détails, tant sa conception assez anecdotique et originale suggère un point de vue particulièrement inédit. Pourquoi ? Parce que tout y est réel, pour de vrai.

Le bref synopsis que vous pouvez lire quelques lignes plus haut est le point de départ de ce projet farfelu, les acteurs jouent leurs propres rôles, leurs familles, leurs habitudes étant pleinement au rendez-vous jusqu’au même prénom, même lieux de la vie réelle… et encore plus fou, certaines séquences du films sont tournées dans leur contexte réel de la vraie vie. Quand le personnage de Romane part en tournée musicale, c’est vraiment Romane Bohringer qui se retrouve filmée durant son travail.

On pourrait s’attarder sur divers exemples mais vous avez sans doute compris : la conception du film est assez innovante. De même que cette vision d’un couple dépassé et qui ne semble plus fonctionner comme avant mais qui ne veut pas mettre pour autant en péril, ce qu’il a mis des années à créer. Donc, nous spectateur, assistons non pas, comme à l’accoutumée, à une destruction du couple mais juste à deux personnes qui restent là, à continuer leur vie au milieu de tout un monde et une société qui ne demande qu’à être changée, évoluées.

On n’évitera malheureusement pas certains passages parfois lents et des personnages dont l’humour peine à faire mouche mais la proposition est tellement absurde et censée à la fois qu’il sera difficile de ne pas tomber sous le charme de cette famille tendre, perdue dans ses illusions.

L’amour flou, offre donc vraiment ce sentiment indescriptible et brouillon de l’amour vu par un couple qui n’attends plus aucune surprise de sa relation. Et c’est une base assez intéressante pour se laisser tenter, quelque soit son à priori.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :