John Romita Jr démonte Jim Carrey !

Si vous ne connaissez pas John Romita Jr, il est avec Mark Millar le créateur du comics Kick Ass.

Lors d’une interview avec Comic Book Resources, il a tenu à revenir sur la polémique liée à Jim Carrey et le film Kick ass 2. Souvenez vous, alors que Jim Carrey venait de terminer le film et était censé débuter la promo de ce dernier, il n’a eu de cesse de critiquer le projet concernant la violence de celui ci au point de refuser toute promotion.

John Romita Jr a du mal à digérer la situation et n’a pas hésité à le faire savoir.

image

Voilà ce qu’il a déclaré.

Quant à Jim Carrey, je sais que je ne travaillerai plus jamais avec cet abruti, laissez moi vous dire ceci. Mark et moi même en avons déjà parlé auparavant, mais voici un type qui aurait pu exploiter le personnage qu’il a interprété et l’utiliser dans sa position d’anti-arme-à-feu. Le personnage qu’il a interprété a abandonné les armes et est devenue un bon type. Quelqu’un avec trois quarts d’éducation aurait compris comment incorporer cette idée avec son principe de personne anti-arme-à-feu mais Jim Carrey n’est pas un type assez intelligent pour le faire. Il a encaissé son chèque, a pris son argent et ensuite est allé balancer de la merde sur notre film. Je dis « notre film » parce que beaucoup de monde a travaillé dessus. Il a fait souffrir des gens qui avaient bossé dur sur le projet et qui avaient bien besoin de chaque dixième de dollar. Je ne parle pas de Mark et moi. Je parle des gens dans les bureaux et les gens derrières la caméra qui se sont défoncés le cul pour en arriver là. Il a pris l’argent de leurs poches et il devrait avoir honte. J’ai toujours voulu dire ceci et si je le croise un jour, je resterai assis sur ma chaise en le regardant droit dans les yeux. Et s’il demande, je lui dirai tout ceci en face à face.

Il est vrai que sur le coup Jim Carrey n’a pas été très malin et la vision de John Romita Jr est plus que compréhensible d’autant que Jim Carrey avait accepté de jouer dans le film après lecture du scénario et était donc conscient de la violence présente dans le film.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :